Taqtūqa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Taqtûqa)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un taqtūqa (arabe : طـقطـوقـة; pluriel taqātīq, طـقـاطـيـق) est un genre de musique arabe vocale légère chanté en arabe dialectal. Il est associé à des chanteuses du début du XXe siècle et devint populaire grâce au gramophone, au cinéma et aux cafés chantants du Caire[1].

Oum Kalthoum enregistra des taqātīq au début de sa carrière, le premier (Illi Habbik Ya Hanah) ayant été composé en 1925 par Zakaria Ahmed[2]. Munīra al-Mahdiyya, Salih Abd Al-Havy, Zaki Murad, Cheikh Amin Hasanayn Salim et Abd Al-Latif Al-Banna (« le Rossignol de l'Égypte ») en interprétèrent aussi[3].

En 1922, « la taqtūqa sera violemment dénoncée par Alexandre Chalfoun »[4], musicologue libanais, car elle lui semblait menacer la musique savante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Lagrange, Archives de la musique arabe : Les cafés chantants du Caire, vol 1, Artistes Arabes Associès AAA 115 : http://bolingo.org/audio/arab/gudian/cafe1.html
  2. Al-Ahram : http://weekly.ahram.org.eg/2000/470/herit2.htm
  3. Archives de la musique arabe : Les cafés chantants du Caire, ibid.
  4. Christian Poché, De l’homme parfait à l’expressivité musicale. Courants esthétiques arabes au XXe siècle, Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 7 | 1994, mis en ligne le 03 janvier 2012, consulté le 06 mai 2013. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/1345

Source[modifier | modifier le code]