Tapio Rautavaara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tapio Rautavaara
Tapiorautavaara.jpg

Tapio Rautavaara.

Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Malmi cemetery (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Kaj Tapio RautavaaraVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
TapsaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Discipline sportive
Discographie
Tapio Rautavaara discography (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Tapio Rautavaara.jpg

Vue de la sépulture.

Kaj Tapio ("Tapsa") Rautavaara (né le à Pirkkala - mort le [1] à Helsinki) est un athlète, chanteur et acteur finlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Kaj Tapio Rautavaara, surnommé Tapsa[1] est né dans la municipalité de Pirkkala, une banlieue de la ville industrielle de Tampere. Il est le fils d'Henrik Kerttula et Hilda Rautavaara. Trois semaines après sa naissance, sa mère déménage dans la banlieue d'Helsinki à Oulunkylä, où elle avait vécu auparavant. Le père de Rautavaara était rarement à la maison, et quitte rapidement la famille de façon définitive. En 1921, Tapio et sa mère s'installent à Tampere. Rautavaara était en conflit avec ses professeurs, conservateurs, en raison de son passé ouvrier. Tapio Rautavaara gagne de l'argent de poche en vendant des journaux socialistes pour les travailleurs locaux de l'usine textile Finlayson. Quatre ans plus tard, la famille revient à Oulunkylä, où Tapio Rautavaara vit le reste de sa vie.

À la fin des années 1920, Rautavaara, rejoint le club sportif local Oulunkylän Tähti pour pratiquer l'athlétisme. Il arrête sa scolarité au niveau élémentaire[2]. Il effectue son service militaire dans la marine finlandaise[2], au milieu des années 1930. À la suite du déclenchement de la guerre d'Hiver finlandaise en 1939, il travaille comme journaliste, ouvrier de la route, bûcheron et commerçant dans un moulin coopératif.

Pendant la guerre[modifier | modifier le code]

Lorsque la guerre d'hiver éclate, la Marine n'est pas très active dans la guerre et Rautavaara est autorisé à continuer à travailler à l'usine d'Osuustukkukauppa (OTK). Toutefois, lorsque la guerre de Continuation éclate, il est appelé à l'armée et on lui ordonne de faire la première année de la guerre en première ligne[2]. Au cours de l'été 1942, Rautavaara est transféré dans les troupes de divertissement de guerre[2] et travaille pendant deux ans comme radio-journaliste à Aunus Radio (en), sur la frontière basé en Carélie orientale. Pendant ce temps, il se fait connaître des troupes, grâce à sa voix[2]. Au cours de l'été 1944, les Finlandais doivent quitter la Carélie orientale et la carrière radiophonique de Rautavaara prend fin.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Tapio Rautavaara en 1949.

Spécialiste du lancer du javelot, Tapio Rautavaara monte sur la troisième marche du podium des Championnats d'Europe de 1946 disputés à Oslo. En 1948, il remporte la finale des Jeux olympiques de Londres avec la marque de 69,77 m, devançant de près deux mètres l'Américain Steve Seymour. Sa meilleure performance au javelot est de 75,47 m[3]. Champion de Finlande d'athlétisme à quatre reprises, il s'illustre également dans la discipline du tir à l'arc, remportant la médaille d'or par équipes aux Championnats du monde de 1958.

Carrière artistique[modifier | modifier le code]

Publicité pour le film Salakuljettajan laulu.

Après la guerre, Rautavaara rencontre Reino Helismaa (en), qui compose et compose les paroles de la chanson Reissumies ja kissa, qui devient le premier tube de Rautavaara. Le compositeur Toivo Kärki (en) se joint à cette équipe, qui produit, au cours des dix années suivantes, de nombreuses chansons populaires. De plus, Rautavaara compose et écrit les paroles de plusieurs de ses disques. La première chanson a été écrite et composée par Rautavaara, la seconde par lui et les paroles par Heikki Saari.

Rautavaara, Helismaa et Esa Pakarinen font une tournée en Finlande, à la fin des années 1940 et au début des années 1950. La tournée s'est arrêtée en raison de problèmes personnels, mais Rautavaara continue à enregistrer des chansons avec les paroles d'Helismaa jusqu'à la mort de ce dernier, en 1965. Au moment de sa mort en 1979, Rautavaara avait enregistré environ 300 chansons[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fi) « Tapio Rautavaara », sur pomus.net (consulté le 24 novembre 2017).
  2. a, b, c, d, e et f (en) « Tapio Rautavaara », sur sports-reference.com (consulté le 24 novembre 2017).
  3. Robert Parienté et Alain Billouin, La fabuleuse histoire de l'Athlétisme, page 764, Paris, Minerva 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]