Tapejaridae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Tapejaridae, tapéjaridés en français, forment une famille éteinte de ptérosaures ayant vécu au cours du Crétacé, principalement au Crétacé inférieur. Ils ont d'abord été découverts principalement au Brésil et en Chine. Ensuite, ils ont été retrouvés en Europe, en Hongrie[2] et en Espagne[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le genre Tapejara qui a donné son nom à la famille des Tapejaridae signifie « vieil être » en langue tupi, auquel est ajouté le suffixe -dae qui indique un nom de famille en classification scientifique des espèces.

Description[modifier | modifier le code]

Reconstitution de Bakonydraco galaczi avec l'hypothèse une crête bien développée.
Morphologies de la tête de trois Tapejaridae brésiliens, de haut en bas : Tapejara wellnhoferi, Tupandactylus navigans et Tupandactylus imperator.
Les couleurs des crêtes sont hypothétiques.

Les tapéjaridés sont des ptérosaures de taille petite à moyenne, caractérisés principalement par la présence d'une crête osseuse sur le haut du crâne qui débute au-dessus de leur bec. Cette crête osseuse est parfois agrandie de tissus mous qui étendent la crête de l'animal jusque loin derrière leur crâne. Les tapéjaridés sont aussi caractérisés par leur grande fenêtre antéorbitaire qui occupe plus de la moitié de la surface du crâne[4].

Paléobiologie[modifier | modifier le code]

L'étude de leurs boîtes crâniennes indique qu'ils possédaient une excellente vision, plus développée que celle des autres ptérosaures. Leur recherche de nourriture ou la reconnaissance de leurs congénères devaient ainsi être essentiellement visuelle[5].

La présence de griffes plus incurvées que chez d'autres ptérosaures, pourrait indiquer une vie à composante arboricole. Leurs becs édentés font penser qu'ils étaient frugivores et granivores à la manière des perroquets[6]. La présence de graines au niveau de l'abdomen d'un spécimen de Sinopterus a confirmé ce type de régime alimentaire[7].

Classification[modifier | modifier le code]

Lors son érection en 1989 par Alexander Kellner, la famille des Tapejaridae était définie comme le clade contenant à la fois les genres Tapejara et Tupuxuara, ainsi que tous les descendants de leur dernier ancêtre commun[1].

Depuis, les limites de ce groupe ont beaucoup variées. En 2014, Andres, Clark et Xu conduisent une analyse phylogénétique complète des ptérosaures qui aboutit au cladogramme suivant[8] :

Tapejaridae

Sinopterus dongi


Tapejarinae


"Huaxiapterus" benxiensis



"Huaxiapterus" corollatus



Tapejarini


Tupandactylus navigans



Tupandactylus imperator





Bakonydraco galaczi




Europejara olcadesorum



Tapejara wellnhoferi







Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) A. W. A. Kellner. 1989. A new edentate pterosaur of the Lower Cretaceous from the Araripe Basin, northeast Brazil. Anais da Academia Brasileira de Ciências 61(4):439-446
  2. (en) Attila Ösi, Weishampel, David B. et Jianu, Coralia M., « First evidence of azhdarchid pterosaurs from the Late Cretaceous of Hungary », Acta Palaeontologica Polonica, vol. 50, no 4,‎ , p. 777–787 (lire en ligne [PDF])
  3. (en) R. Vullo, J. S. Marugán-Lobón, A. W. A. Kellner, A. D. Buscalioni, B. Gomez, M. De La Fuente et J. J. Moratalla, « A New Crested Pterosaur from the Early Cretaceous of Spain: The First European Tapejarid (Pterodactyloidea: Azhdarchoidea) », PLoS ONE, vol. 7, no 7,‎ , e38900 (PMID 22802931, PMCID 3389002, DOI 10.1371/journal.pone.0038900, lire en ligne)
  4. (en) Pinheiro, F.L., Fortier, D.C., Schultz, C.L., De Andrade, J.A.F.G. and Bantim, R.A.M. (in press). "New information on Tupandactylus imperator, with comments on the relationships of Tapejaridae (Pterosauria)." Acta Palaeontologica Polonica, in press, available online 03 Jan 2011, DOI:10.4202/app.2010.0057
  5. (en) K. Eck, R.A. Elgin et E. Frey, « On the osteology of Tapejara wellnhoferi KELLNER 1989 and the first occurrence of a multiple specimen assemblage from the Santana Formation, Araripe Basin, NE-Brazil », Swiss Journal of Palaeontology, vol. 130, no 2,‎ , p. 277–296 (DOI 10.1007/s13358-011-0024-5)
  6. (en) Wen-Hao Wu; Chang-Fu Zhou; Brian Andres (2017). "The toothless pterosaur Jidapterus edentus (Pterodactyloidea: Azhdarchoidea) from the Early Cretaceous Jehol Biota and its paleoecological implications". PLoS ONE. 12 (9): e0185486. doi:10.1371/journal.pone.0185486
  7. (en) Meng, X. (2008). "A New Species of Sinopterus from Jehol Biota and Reconstraction of Stratigraphic Sequence of the Jiufotang Formation". Thesis, Chinese Academy of Sciences
  8. (en) B. Andres, J. Clark et X. Xu, « The Earliest Pterodactyloid and the Origin of the Group », Current Biology, vol. 24,‎ , p. 1011–6 (PMID 24768054, DOI 10.1016/j.cub.2014.03.030)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Tapejaridae Kellner, 1989

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]