Tanxxx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tanxxx
Image dans Infobox.
Une illustration de Tanxxx en opposition au projet d'aéroport du Grand Ouest
Biographie
Naissance
Pseudonyme
TanxxxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Site web
Distinction
Œuvres principales
Esthétique et filatures

Tanxxx ou Tanx, née le à Parthenay, est une autrice de bande dessinée française[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Tanx a fait ses études à l'École européenne supérieure de l'image à Angoulême[1]. Elle a adopté plusieurs signatures : Tanxxx, Tanxx puis, plus récemment, Tanx[1]. Elle exerce son activité dans différents domaines : livres et bandes dessinées, affiches, gravures (qu'elle imprime elle-même), fanzines, couvertures, illustrations ; elle auto-édite des portfolios et des textes illustrés, ainsi qu'un magazine personnel, Attembre[1]. En 2005, elle publie Rock Zombie[1].

Elle reçoit le prix Artémisia de la bande dessinée féminine en 2009 pour son œuvre Esthétique et filatures créée en collaboration avec Lisa Mandel[2].

Tanxxx a aussi exécuté de nombreuses affiches rock et punk[1] sérigraphiées.

De 2010 à 2013, elle participe au feuilleton en ligne Les Autres Gens scénarisé par Thomas Cadène[1].

Depuis 2005, elle publie ses notes et créations sur son site. Elle y expose et y vend également ses gravures.

Le , à l'issue du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, un communiqué de presse du ministère de la Culture annonce l'intention de la ministre, Fleur Pellerin, de nommer huit artistes de la bande dessinée, dont Tanxxx, chevaliers de l'ordre des Arts et des Lettres[3]. Tanxxx refuse cette récompense, tout comme Aurélie Neyret, Julie Maroh[4] et Chloé Cruchaudet[5],[6].

Après avoir collectivement participé à alerter une galerie pour que cette dernière annule une exposition du dessinateur d'extrême-droite Marsault, elle a été victime de harcèlement[1],[7].

Style[modifier | modifier le code]

D'après le critique de bande dessinée Yves Frémion, Tanx emploie « le jeté et l'impro » ainsi qu'un style « noir très noir », à l'instar de Charles Burns, Jaime et Gilbert Hernandez, avec un propos sans concession à l'encontre des codes girly[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

prix Artémisia 2009

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j Frémion 2020.
  2. Le Prix Artémisia 2009 remis à Lisa Mandel et Tanxxx pour Esthétique et filatures sur le blog de l'Association Artémisia,
  3. Ministère de la Culture et de la Communication, « Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême : Fleur Pellerin a annoncé une promotion exceptionnelle dans l’ordre des Arts et des Lettres de créateurs et créatrices de bande dessinée », sur culturecommunication.gouv.fr,
  4. « Trois autrices de BD refusent de devenir chevalières des Arts et des Lettres », sur Libération.fr,
  5. « Quatre auteures de BD refusent leur promotion dans l’ordre des Arts et des Lettres », article du journal Le Monde du .
  6. Laurence Houot, « BD. Promotion Arts et Lettres : quatre auteures refusent, Riad Sattouf accepte », sur Culturebox, (consulté le 7 novembre 2016)
  7. DP, « Artemisia soutient Tanxxx contre Marsault », sur Actua BD,
  8. Mike, « Chronique de vacances #2 : Double Trouble »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur IDDBD, (consulté le 8 novembre 2016)
  9. Frédéric Hojlo, « Révisez votre vocabulaire avec le "Dicon" de Tanx ! », sur Actua BD, .
  10. « Le prix Artémisia de la bande dessinée féminine 2009 », sur BDZoom, .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vincent Bernière et Tanxxx, « Pour ou contre un sexe des bulles ? », Libération,‎ (lire en ligne)
  • Patrick Guyomard, « Expo : Tanxxx, au-delà du tragi-comics », Ouest-France,‎
  • Olivier Mimran, « Esthétique et filatures : une sacrée paire de dames », dBD, no 27,‎ , p. 84.
  • Frédérique Pelletier, « Toutes les croûtes aux coins des yeux : Thank you, Tanx », dBD, no 128,‎ , p. 66.
  • Yves Frémion, « Tanx qu'il y aura des femmes », Les Cahiers de la bande dessinée, no 10,‎ , p. 10.
Interviews

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]