Tantale indien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mycteria leucocephala

Tantale indien
Description de cette image, également commentée ci-après
Tantale indien, Pake Thale, Petchaburi, Thaïlande
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Ciconiiformes
Famille Ciconiidae
Genre Mycteria

Espèce

Mycteria leucocephala
(Pennant, 1769)

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Le Tantale indien[1] (Mycteria leucocephala) est une grande espèce d'échassier asiatique appartenant à la famille des Ciconiidae.

Description[modifier | modifier le code]

Tantale indien, Inde, Gujarat, Jamnagar

Le tantale indien peut atteindre 1 m de long et a une envergure de 1,5 m.

Il pèse de 2 à 3,5 kg.

Son corps est couvert de plumes blanches ; ses ailes sont couvertes de plumes noires et blanches, rouge-rose à l'extrémité.

Il a un long bec jaune recourbé vers le bas qui ressemble à celui de l'ibis et une tête rouge ou orange chauve pour fouiller la vase sans abîmer ses plumes.

Distribution[modifier | modifier le code]

On trouve cet oiseau en Inde, au Sri Lanka, en Asie du Sud-Est et tout le long du littoral de la Chine.

Aire de répartition du tantale indien

Habitat[modifier | modifier le code]

Il vit dans les lacs d'eau douce, dans les marais, au bord des rivières et dans les rizières. C'est un migrateur partiel[2].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cette cigogne pèche et se nourrit de poissons, de mollusques, de grenouilles et d'insectes aquatiques.

Tantale indien pêchant en Inde
Un tantale indien en train de se nourir. Février 2022.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le tantale indien niche en formant de grandes colonies, souvent avec d'autres oiseaux comme des échassiers. Il choisit fréquemment comme arbre pour son nid un acacia arabica, un barringtonia racemosa ou un prosopis cineraria, parfois un figuier, un figuier des pagodes. On peut souvent observer plus de 20 nids dans un seul arbre. Le nid est une grande plateforme constituée de branchages, de rameaux et de plantes aquatiques ramassés sur l'eau. La femelle pond de 2 à 5 œufs blancs et les parents les couvent à tour de rôle pendant près de 28 jours puis ils nourrissent les oisillons.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jiří Felix (trad. Jean et Renée Karel), Faune d'Asie, Gründ, , 302 p. (ISBN 2-7000-1512-6), Tantale indien pages 200 et 201
  2. Colin Harrison et Alan Greensmith (trad. Antoine Reille), Les oiseaux du monde, Bordas, coll. « L’œil nature », , 416 p. (ISBN 2-04-027016-7), Tantale indien page 66

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :