Tanit d'or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tanit d'or
Prix remis Tanit d'or
Description Meilleure œuvres de la compétition officielle
Organisateur Journées cinématographiques de Carthage
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Date de création 1966
Dernier récipiendaire Noura rêve
Drapeau de la Tunisie Hinde Boujemaa
Site officiel http://www.jcctunisie.org/

Le Tanit d'or est le grand prix des Journées cinématographiques de Carthage, un festival organisé tous les deux ans en Tunisie.

Il porte le nom de la déesse lunaire de la civilisation carthaginoise, Tanit, et prend la forme de son symbole, un triangle surmonté d'une ligne horizontale et d'un cercle.

Le Tanit d'or est remis dans plusieurs catégories[1] :

Palmarès[modifier | modifier le code]

Session Dates Meilleure œuvre de long métrage
1re 4- La Noire de... de Ousmane Sembène (Sénégal)
2e 13- Non décerné
3e 11- Ensemble de l'œuvre de Youssef Chahine (Égypte) dont Le Choix
4e 30 septembre- Les Dupes de Tawfiq Saleh (Syrie)
Sambizanga de Sarah Maldoror (République du Congo)
Mon village, un village parmi d'autres de Taïeb Louhichi (Tunisie)
5e 26 octobre- Les Bicots-nègres, vos voisins de Med Hondo (Mauritanie)
Kafr kasem de Borhane Alaouié (Liban / Syrie)
6e 14- Les Ambassadeurs de Naceur Ktari (Tunisie / Libye / France)
7e 16- Les Aventures d'un héros de Merzak Allouache (Algérie)
8e 15- Aziza d'Abdellatif Ben Ammar (Tunisie)
9e 22- Finyè de Souleymane Cissé (Mali)
10e 12- Les Rêves de la ville de Mohammad Malas (Syrie)
11e 14- L'Homme de cendres de Nouri Bouzid (Tunisie)
12e 21- Noce en Galilée de Michel Khleifi (Palestine)
13e 26 octobre- Halfaouine, l'enfant des terrasses de Férid Boughedir (Tunisie)
14e 2- La Nuit (en) de Mohammad Malas (Syrie)
15e 12- Les Silences du palais de Moufida Tlatli (Tunisie)
16e 11- Salut cousin ! de Merzak Allouache (Algérie)
17e 23- Vivre au paradis de Bourlem Guerdjou (Algérie)
18e 20- Dolé de Imunga Ivanga (Gabon)
19e 18- Le Prix du pardon de Mansour Sora Wade (Sénégal)
20e 2- À Casablanca, les anges ne volent pas de Mohamed Asli (Maroc)
21e 11- Making of de Nouri Bouzid (Tunisie)
22e 25 octobre- Teza de Hailé Gerima (Éthiopie)
23e 23- Microphone d'Ahmad Abdalla (Égypte)
24e 16- La Pirogue de Moussa Touré (Sénégal)
25e 29 novembre- Omar de Hany Abu-Assad (Palestine)
26e 21- L'Orchestre des aveugles de Mohamed Mouftakir (Maroc)
27e 28 octobre- Zaineb n'aime pas la neige de Kaouther Ben Hania (Tunisie)
28e 4- Le Train de sel et de sucre (pt) de Licínio Azevedo (Mozambique)
29e 3- Fatwa de Mahmoud Ben Mahmoud (Tunisie)
30e 26 octobre- Noura rêve de Hinde Boujemaa (Tunisie)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Prix », sur jcctunisie.org (consulté le 27 décembre 2018)
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Tanit d'or » (voir la liste des auteurs).