Tang du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tang du Sud
Nan Tang

南唐

937 – 975

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Nanjing
Histoire et événements
937 Fondation : Li Bian (Xu Zhigao) dépose l'empereur Yang Pu du royaume de Wu.
975 Le Tang du Sud est conquis par les Song du Nord.
Liste des rois
937-943 Li Bian (Nantang Xianzhu)
943-960 Nantang Zhongzhu
960-975 Li Yu

Tang du Sud (en chinois : 南唐, aussi appelé Nantang), plus tard connu sous le nom de Jiangnan (江南), était l'un des Dix Royaumes du centre-sud de la Chine créés à la chute de la dynastie Tang. Ce royaume a remplacé le royaume Wu quand Li Bian (alias Xu Zhigao) déposa l'empereur Yang Pu. Fondé en 937, il a duré jusqu'en 975.

La capitale du royaume était située à Jinling (également connu sous le nom de Xidu), située dans l'actuelle Nanjing, province du Jiangsu. Son territoire comprenait une partie des province du Fujian, du Jiangsu et de l'Anhui et l'ensemble de la province du Jiangxi.

Tang du Sud a été conquis en 975 par la dynastie des Song du Nord. Le dernier souverain des Tang du Sud est Li Yu (937-978), connu aussi comme poète, auteur de poèmes chantés ci.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fondateur du royaume, Li Bian, était un orphelin adopté par Xu Wen, le puissant Premier ministre de Wu. Il a été rebaptisé Xu Zhigao. Après la mort de Xu Wen, il a pris le pouvoir en Wu. En 937, il a déposé le dernier roi de Wu et s'est proclamé empereur. En 940, il a décidé de reprendre son nom d'origine et rebaptisé son royaume Tang.

Un Jardin littéraire, par Zhou Wenju, Tang du Sud.

Sous son règne, le royaume a d'abord été relativement important et prospère par rapport aux dix autres États de cette période. À sa mort en 943, il a laissé à son fils un royaume relativement stable et prospère.

Notes et références[modifier | modifier le code]