Tancrède Synave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tancrède Synave
Tancrède Synave par Nadar.jpg
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Formation

Tancrède Synave est un peintre Français né à Paris le 8 février 1870 et mort en 1936.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tancrède Synave étudie auprès de Benjamin Constant, Jules Lefebvre et Gabriel Ferrier à l'Académie Julian.

Il se fait un nom en peignant différents sujets mondains et des portraits. Ses sujets de prédilection sont la représentation d'enfants en train de jouer, de scènes de théâtre et des portraits de femmes. L'intensité de la touche, les couleurs vives, la particularité des compositions sont des éléments qui permettent d'assimiler l'œuvre de Tancrède Synave avec celle de Louis Valtat ou d'Henri Lebasque.

Il expose au Salon des artistes français tout au long de sa carrière, qui s'étend de 1893 à 1936. Il reçoit la médaille d'honneur en 1894, la médaille de troisième classe en 1901, ainsi que la médaille d'or en 1924.

Tradition évolution[modifier | modifier le code]

Dans les années 1910, Tancrède Synave, Jean-Gabriel Domergue et d'autres artistes fondent un mouvement artistique appelé « Tradition évolution ». Il s'agit de représenter des œuvres mêlant les recherches et les nouveautés artistiques contemporaines à la tradition académique classique dont de nombreux artistes étaient issus.

Concours de 1911[modifier | modifier le code]

En 1911, Tancrède Synave participe à un concours parisien, présidé entre autres par Jean-Louis Forain et Francisque Poulbot. Il s'agit d'établir un projet pictural pour une campagne publicitaire de la célèbre marque de pâtes « Lustucru ». Tancrède Synave remporte le prix, l'originalité du projet « Damier bleu clair et bleu foncé » ayant su convaincre le jury. Le fameux damier est toujours présent de nos jours sur les produits de la marque.

Valentine Frey[modifier | modifier le code]

Cette même année, Tancrède Synave fait la connaissance de l’artiste Valentine Val. Après vingt ans de vie commune avec Charles Frey, familier d'Auguste Renoir, celle-ci le quitte en 1911 pour épouser Tancrède Synave le 26 décembre 1912. Une vente publique à L’Isle-Adam le a permis de redécouvrir cette artiste renommée en son temps. Formée par Eugène Carrière, elle a ensuite été l'élève et le modèle de Renoir. Son art est caractérisé par des influences du symbolisme, la tendresse du modelé ; elle adopte également des clartés et des tons lumineux chers à Auguste Renoir. Elle est surtout réputée pour ses fameuses études de fleurs. Elle tenait à Paris un salon artistique et mondain. Elle fut très appréciée et reconnue par les artistes de son époque. On connaît d’ailleurs plusieurs portraits d’elle réalisés par Édouard Vuillard.

Œuvres conservées dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • « Artists and the avant-garde-garde theater in Paris », Washington, The National Gallery of Art, 1998. Projets d'affiche : L'âme invisible et Mademoiselle Fifi.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :