Pyrèthre de Dalmatie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tanacetum cinerariifolium)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tanacetum cinerariifolium

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pyrèthre.
Tanacetum cinerariifolium - Muséum d'histoire naturelle de Toulouse

Le pyrèthre de Dalmatie (Tanacetum cinerariifolium) est une plante herbacée vivace de la famille des Asteraceae (Composées), cultivée pour ses fleurs dont on tire une poudre insecticide.

Noms vernaculaires : pyrèthre, pyrèthre de Dalmatie, chrysanthème insecticide, tanaisie à feuilles de cinéraire.

À ne pas confondre avec le pyrèthre d'Afrique (Anacyclus pyrethrum) ou le pyrèthre doré (grande camomille).

Description[modifier | modifier le code]

Plante vivace de 40 à 60 cm de haut, poussant en touffes à nombreuses tiges portant chacune un capitule terminal. Toute la plante est couverte de poils mous et cotonneux.

Feuilles vert glauque pennatiséquées.

Fleurs groupées en capitules de 4 cm de diamètre, à disque central jaune et à ligules périphériques blanches. Le réceptacle est convexe et entouré d'un involucre cotonneux. Les fleurs centrales (fleurons tubuliflores jaunes) sont hermaphrodites et comportent cinq anthères réunies en un tube traversé par le style. Les fleurs ligulées ont une corolle en languette blanche terminée par trois dents et sont uniquement femelles, les étamines étant transformées en staminodes.

Le fruit est un akène qui ne porte pas d'aigrette.

Distribution[modifier | modifier le code]

Le pyrèthre de Dalmatie est une espèce originaire du Sud-Est de l'Europe (Croatie, Monténégro, Albanie). Elle a été largement répandue par la culture, notamment en Europe (Italie, Espagne), au Japon, en Afrique du Nord, au Kenya, au Rwanda (plantations au détriment du parc national des Virunga abritant des gorilles).

Propriétés[modifier | modifier le code]

La plante a une certaine importance économique comme source d'insecticide naturel.

Les fleurs sont pulvérisées, et on en extrait les composants actifs, un groupe d'esters appelés pyréthrines (C21H28O3, ou C22H28O5) contenus dans divers tissus mais principalement dans les capitules, qui sont vendus sous forme d'oléorésines. L'application se fait sous forme de suspension dans l'eau ou dans l'huile, ou sous forme de poudre. Cette poudre était déjà utilisée dans les tranchées par les combattants de la Première Guerre mondiale pour lutter contre les poux. Les pyréthrines attaquent le système nerveux de tous les insectes, et inhibent les moustiques femelles en les empêchant de piquer. À dose inférieure au seuil fatal aux insectes, elles ont toujours un effet répulsif. Elles sont toxiques pour les poissons, les abeilles et la faune auxiliaire. Elles ne sont pas persistantes car elles sont biodégradables et se décomposent facilement par exposition à la lumière. De ce fait, leur efficacité est moindre que celle des pyréthrinoïdes de synthèse.

Le Kenya était le premier producteur mondial de pyrèthre au début des années 2000, mais la Tanzanie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée sont maintenant premiers producteurs.

Production[modifier | modifier le code]

Production en tonnes de fleurs séchées.
Données de FAOSTAT (FAO)

2000 2005 2010 2015
Tanzanie 1638 14% 1000 9% 3065 56% 6050 68%
Papouasie-Nouvelle-Guinée 850 7% 1100 10% 1150 21% 1178 13%
Rwanda 420 4% 225 2% 7 - 644 7%
Italie 300 3% 300 3% 300 5% 300 3%
Kenya 8000 68% 8000 72% 462 8% 279 3%
Equateur 100 1% 115 1% 125 2% 144 2%
Maroc 200 2% 200 2% 186 3% 186 2%
Tunisie 200 2% 200 2% 172 3% 166 2%
Total 11708 100 % 11140 100 % 5467 100% 8947 100%

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Chrysanthemum cinerariifolium (Trevir.) Vis.
  • Pyrethrum cinerariifolium Trevir.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :