Tanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tan (Sénégal))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tanne (homonymie).
Terre salée d'un tanne dans un bolong du Sine-Saloum à marée basse
Aridité du sol (gros plan)

Un tanne, tann, ou encore tan, désigne la partie interne d’un marais maritime tropical, la moins fréquemment submergée et aux sols généralement sursalés ou acidifiés, se développant aux dépens d'une mangrove. On distingue des « tannes nus » et des « tannes herbacés » en fonction de la couverture végétale.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le mot est emprunté au wolof tan qui signifie « étendue de terres salées ». Les premiers témoignages écrits du début du XXe siècle permettent de dater la première occurrence du terme de 1909[1].

Le président-poète Léopold Sédar Senghor a largement contribué à faire connaître le tann en dehors de son pays. Les éditions de ses Poèmes définissent le mot pour éclairer le lecteur, lorsqu'il évoque ainsi cet univers et le puissant pouvoir de suggestion de la langue :

« puisqu’il faut m’expliquer sur mes poèmes, je confesserai [...] que presque tous les êtres et choses qu’ils évoquent sont de mon canton : quelques villages sérères perdus parmi les tanns, les bois, les bolongs et les champs. Il me suffit de les nommer pour revivre le Royaume d’enfance »[2].

Répartition dans le monde[modifier | modifier le code]

On les trouve sur les littoraux soumis à un climat tropical comportant au moins un répit pluviométrique saisonnier, donc au Sénégal et en Gambie, mais également à Madagascar, ainsi que sur d'autres continents, en Nouvelle-Guinée, en Nouvelle-Calédonie, au Queensland (Australie), au Nicaragua ou en Équateur.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Regards sur les emprunts en français du Sénégal » (article de Geneviève N’Diaye-Corréard, Université de Dakar)
  2. Léopold Sédar Senghor, Poèmes, Seuil, 1964, p. 160

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) A.T. Diaw, J. Le Rhun, F. Verger, et M.D. Thiam, « Géographie des terrains salés et nus de mangrove : la problématique des tannes », in Diaw, A.T. et al. (sous la direction de) Gestion des ressources côtières et littorales du Sénégal, UICN, Gland, 1993, p. 43-61
  • (fr) Jean-Michel Lebigre, « Les tannes, approche géographique ». Madagascar Revue de Géographie, 1983, n° 43, p. 41-63.
  • (fr) Jacques Vieillefon, Les Sols des mangroves et des tannes de Basse-Casamance (Sénégal), Paris, ORSTOM, 291 p. (ISBN 2-7099-0446-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]