Tamara Drewe (bande dessinée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tamara Drewe
Album
Scénario Posy Simmonds
Dessin Posy Simmonds

Personnages principaux Glen Larson, Beth et Nicholas Hardiman, Andy Cobb, Tamara Drew
Lieu de l’action Stonefield, Angleterre

Pays Royaume-Uni
Langue originale anglais
Titre original Tamara Drewe
Éditeur Jonathan Cape
Première publication 2007
ISBN 0-224-07816-X

Prépublication The Guardian
Adaptations Tamara Drewe (film, 2010)

Tamara Drewe est un roman graphique britannique de Posy Simmonds. D'abord publié périodiquement dans The Guardian à partir de , Tamara Drewe est édité en un volume en 2007 par Jonathan Cape. En France, la bande dessinée est publiée en 2008 par les éditions Denoël (ISBN 2-207-26043-7), traduite de l'anglais par Lili Sztajn[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tout en effectuant des allers-retours avec Londres où elle publie une chronique people dans un média, une jeune femme brillante et séduisante, Tamara, revient dans son village après la mort de sa mère. Mais elle soulève l'émoi dans ce village de campagne où elle brise les cœurs, notamment dans une paisible maison d'écrivains installés dans une ferme à proximité de sa résidence[2],[3].

Ce roman graphique est une transposition, à l'époque contemporaine, d'une œuvre de Thomas Hardy, Far from the Madding Crowd [ Loin de la foule déchaînée ][2].

Éditions[modifier | modifier le code]

L'ouvrage a aussi été publié en Allemagne chez Reprodukt en 2010 (ISBN 978-3-941099-31-9) et en Suède chez Wibom books en 2011 (ISBN 978-91-978213-4-6).

Récompenses[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Tamara Drewe, transposition d'une oeuvre romanesque du XIXe siècle av. J.-C., a fait à son tour l'objet d'une adaptation cinématographique par Stephen Frears en 2010[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Posy Simmonds (trad. de l'anglais), Tamara Drewe, Paris, Denoël, , 133 p. (ISBN 978-2-207-10949-6)
  2. a et b Florence Noiville, « Posy Simmonds : "Je travaille comme un cinéaste" », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Frédéric Potet, « Avec “Cassandra Darke”, Posy Simmonds revisite Charles Dickens », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Camilla Patruno, « Simmonds, Posy (Rosemary Elizabeth Simmonds, dite) [Cookham Dene 1945 ] », dans Béatrice Didier, Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber (dir.), Dictionnaire universel des créatrices, Éditions Des femmes, , p. 4001
  5. (su) « Urhundenplaketten till Posy Sommonds För ”Tamara Drewe” », Bokaktuellt,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Gravett (dir.), « Les années 2000 : Tamara Drewe », dans Les 1001 BD qu'il faut avoir lues dans sa vie, Flammarion, (ISBN 2081277735), p. 839.
  • Posy Simmonds (interviewée) et Frédéric Bosser, « Posy Simmonds, so cosy », dBD, no 27,‎ , p. 8-12.
  • Frédéric Bosser, « Tamara Drewe : du côté de chez Drewe », dBD, no 27,‎ , p. 73.