Tamaki Daidō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tamaki Daidō
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
FukuokaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
大道珠貴Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Tamaki Daidō 大道 珠貴, Daidō Tamaki; née le à Fukuoka) est une écrivain japonaise.

Daidō travaille d'abord en tant que scénariste pour la radio[1]. Son roman Hadaka (, « Nu ») lui vaut de remporter le prix du festival des arts de Kyūshū (九州芸術祭文学賞, Kyūshū Geijutsusai Bungakushō)[2]. Après quatre nominations, elle remporte le prix Akutagawa en 2002 pour Shoppai doraibu (しょっぱいドライブ), une histoire controversée au Japon sur la relation d'une femme d'une trentaine d'années avec un homme de trente ans plus âgé. En 2005, son roman Kizuguchi ni wa Uokka (« De la Vodka sur la plaie ») est couronné du prix Bunkamura des Deux Magots.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Miruku (ミルク)
    • anglais Milk, traduit par Louise Heal, in: Cathy Layne (Hg.), Inside and other short fiction: Japanese women by Japanese women, Kodansha International, Tokyo, 2006, S. 13-42, (ISBN 4-77003-006-1) Google Buchvorschau

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tamaki Daido », Kodansha USA, (consulté le 12 juin 2012)
  2. (ja) « 大道珠貴 » (consulté le 26 juin 2012)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]