Talus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Anatomie[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Au sens premier, le talus d'un parement de mur désigne la pente ou inclinaison qui est donnée au parement de façon qu'il soit de profil légèrement oblique et non pas rigoureusement vertical et ce afin d'obtenir une plus grande stabilité. On parle de mur « à talus ». Au sens dérivé, le talus est la face d'un parement de mur présentant une inclinaison plus grande que le fruit mais moins grande que le glacis. Dans le talus, l'angle formé avec l'horizontale est supérieur à 30°. On parle de « mur taluté ».

Article connexe : Fruit (architecture).

Voir aussi:

Construction[modifier | modifier le code]

Un talus est une surface de terrain pentue résultant de travaux de terrassement par exemple lors de la construction d’une route ou d’une digue. Voir aussi « talutage en gradin »

Typographie[modifier | modifier le code]

Le talus correspond à certaines parties d'un caractère.

Géographie[modifier | modifier le code]

Schéma d'un relief de cuesta. L'annotation A se traduit sur le front de la cuesta (son côté le plus raide) par une corniche, B par un talus.

En géomorphologie, un talus est un terrain en pente modérée (20 à 35°, ce qui le distingue de l'escarpement) qui limite une plaine, un glacis, un plateau, une banquette, une terrasse, un fossé, une tranchée[1].

Localité[modifier | modifier le code]

Mythologie[modifier | modifier le code]

  • Talus est une autre graphie de Talos, géant de bronze gardien de la Crète

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fernand Joly, Glossaire de Géomorphologie. Base de données sémiologiques pour la cartographie, Armand Colin, , p. 14.