Tallink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
AS Tallink Grupp
logo de Tallink

Création 1989
Personnages clés Janek Stalmeister, Enn Pant, Andres Hunt
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargne
Action OMX : NASDAQ OMX TAL1T[1]
Siège social Tallinn
Drapeau d'Estonie Estonie
Activité Transport maritime
Filiales Tallink Silja AB, Tallink Silja OY, SeaWind Line, OÜ Hansaliin, OÜ HT Laevateenindus, OÜ HT Meelelahutus, AS Tallink Duty Free jpt.
Effectif 6835 (2015)
Site web http://www.tallink.com
http://www.tallinksilja.com

Dette 916 million d'euros (2011)
Chiffre d’affaires en augmentation 945,2 millions d'euros (2015)
en augmentation +48 millions d'euros (2011-2015)
Résultat net en augmentation 59,1 millions d'euros (2015)
en augmentation +21 millions d'euros (2011-2015)

Tallink, ou AS Tallink Grupp, est une compagnie maritime estonienne créée en 1989, spécialisée dans le transport de passagers et de véhicules entre l'Estonie, la Finlande, la Suède et la Lettonie. Silja Line fait depuis 2007 partie du Tallink Grupp. L'entreprise est l'une des principales compagnies maritimes en mer Baltique[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de Tallink remontent à 1965 lorsque la compagnie soviétique Estonian Shipping Company (ESCO) met en place une ligne entre l'URSS et la Finlande à l'aide du petit paquebot Vanemuine[3]. L'exploitation de lignes régulières et assurées toute l'année débute en 1968 avec la mise en service du Tallinn qui assure la liaison sans discontinuité jusqu'à son remplacement par le car-ferry Georg Ots en 1980[4],[5].

1989-1992[modifier | modifier le code]

Le Tallink dans le port de Tallinn en 1994.

En mai 1989, ESCO confonde avec la société finlandaise Palkkiyhtymä Oy une nouvelle filiale dénommée Tallink. En décembre, les deux sociétés achètent à SeaEscape le car-ferry Scandinavian Sky et l'intègrent à la flotte du nouvel armement. Le navire est renommé Tallink et mis en service à partir de janvier 1990 sur la ligne Tallinn - Helsinki[6]. Plus tard, la même année, le roulier Transestonia[7] rejoint la flotte et le nom Tallink devient la marque commerciale officielle de l'entreprise. À cette même période, ESCO exploitait toujours le Georg Ots entre Helsinki et Tallinn, concurrençant ainsi sa propre filiale. Ce problème est cependant résolu en septembre 1991 lorsque le Georg Ots est transféré au sein de la flotte de Tallink[6]. Ainsi, au début des années 1990, le trafic passagers entre Tallinn et Helsinki est en constante hausse. Afin de répondre à une demande particulièrement croissante lors des saisons hivernales, Tallink affrète chaque hivers de 1992 à 1995 le car-ferry Saint-Patrick II d'Irish Ferries[8].

1993-2000[modifier | modifier le code]

Le Meloodia, transféré de la flotte d'EstLine à la flotte de Tallink en 1995.

Tallink devient une compagnie entièrement estonienne en 1993 lorsque Palkkiyhtymä vend ses parts de l'entreprise et le navire Tallink à ESCO[6]. Au même moment, le marché florissant des lignes entre Tallinn et Helsinki pousse d'autres compagnies à s'y implanter, telles que l'Estonian New Line détenue par la société estonienne Inreko[9]. Cependant, afin d'éviter la concurrence, Tallink et Inreko fusionnent pour former la société AS Eminre[10]. Tallink reste en revanche le nom commercial de la compagnie[6],[11]. Plus tard, la même année, Inreko fait l'acquisition du car-ferry Nord Estonia auprès d'EstLine (autre filiale d'ESCO détenue conjointement par la société suédoise Nordström & Thulin Ab) et le fait naviguer sous le nom de Vana Tallinn entre Tallinn et Helsinki[12]. Inreko achète également deux hydroptères, les Liisa et Laura naviguant sous la marque de Tallink Express. Tallink tente aussi, cette année-là, d'ouvrir une ligne entre l'Estonie et l'Allemagne en affrétant les ferries Balanga Queen et Ambassador II sur la ligne Helsinki - Tallinn - Travemünde[13],[14].

En septembre 1994, les opérations de AS Eminre sont séparées en deux sociétés, l'une exploitant les lignes avec l'Allemagne (qui seront cependant fermées) et l'autre, AS Hansatee, chargée de l'exploitation de la ligne Tallinn - Helsinki et de la marque Tallink[9],[10]. ESCO, détenant 45 % des parts, est l'actionnaire majoritaire de Hansatee, tandis qu'Inreko n'en détient que 12,75%. Les 42,25% restantes sont détenues, quant à elles, par la banque estonienne Eesti Ühispank[6]. En 1995, Hansatee apporte le premier car-ferry de grande capacité dans la flotte de Tallink en affrétant le Mare Balticum à EstLine. Le navire est renommé Meloodia et placé entre Tallinn et Helsinki[15]. À la suite de problèmes d'entente entre ESCO et Inreko (notamment en ce qui concerne le prix de l'affrètement du Vana Tallinn), Cette dernière vend les parts qu'elle possédait dans Hansatee à ESCO en décembre 1996[9] ainsi que les hydroptères à la société estonienne Linda Lines. Inreko conserve néanmoins le Vana Tallinn qu'elle exploite toujours sur entre Tallinn et Helsinki sous la marque commerciale TH Ferries[9],[12] (Le navire réintègrera cependant la flotte de Tallink peu de temps après).

En 1997, un second car-ferry de grandes dimensions est affrété, il s'agit du Normandy de la compagnie suédoise Stena Line[16]. Afin de remplacer les hydroptères, Hansatee rachète un catamaran en mai et le rebaptise Tallink Express I[6],[17]. Au même moment, il apparaît que deux car-ferries de grande capacité sont nécessaires afin d'absorber le trafic entre Tallinn et Helsinki. Lorsque l'affrètement du Normandy prend fin en décembre 1997, Tallink fait l'acquisition du Lion King auprès de Stena Line. Le nouveau navire entre en exploitation en février 1998 sous le nom de Fantaasia[18]. En juillet, Tallink rachète le roulier Kapella et ouvre une ligne de fret entre Paldiski et Kapellskär[19], première route de Tallink à destination de la Suède[6]. En octobre, le car-ferry Tallink, obsolète et non conforme aux nouvelles mesures de sécurité maritime, est vendu[20]. En décembre, Hansatee achète un nouveau navire à grande vitesse capable de transporter des véhicules, le Tallink AutoExpress[21].

2000-2006[modifier | modifier le code]

Les sister-ships Romantika et Victoria I (ci-dessus) sont les premiers navires commandés par Tallink.

En 2000, ESCO devient l'unique propriétaire d'EstLine. La flotte de cette dernière, comptant les cruise-ferries Regina Baltica et Baltic Kristina, est alors transférée au sein de Hansatee. Tallink reprend, de ce fait, l'exploitation de la ligne entre Tallinn et Stockholm[6],[22]. Quelques mois plus tard, en août 2000, Hansatee passe sa première commande de navire neuf aux chantiers finlandais Aker Finnyards[23]. En juin 2001, la compagnie fait l'acquisition d'un second catamaran, le Tallink AutoExpress 2[24]. Peu après, le mois suivant, EstLine est officiellement déclarée en faillite et dissoute.

Courant 2002, AS Hansatee change de nom en AS Tallink Grupp[10]. En mai de cette même année, la compagnie prend livraison du cruise-ferry Romantika capable de transporter plus de 2 500 passagers. Placé sur la ligne Tallinn - Helsinki, le nouveau navire est très apprécié par la clientèle, il s'en dégage, au cours des premiers mois de son exploitation, un bénéfice à la hauteur des espérances de Tallink. Un sister-ship est alors commandé aux mêmes chantiers en octobre[6],[23]. En novembre, le car-ferry Georg Ots est retiré de la flotte et vendu au gouvernement russe[5]. En 2004, trois nouveaux navires rejoignent la flotte Tallink, les navires à grande vitesse Tallink AutoExpress 3[25] et Tallink AutoExpress 4[26] ainsi que le cruise-ferry Victoria I, sister-ship du Romantika, placé sur la ligne Tallinn - Stockholm[27] en remplacement du Fantaasia qui est redéployé sur une nouvelle ligne entre Helsinki et Saint-Pétersbourg via Tallinn. L'exploitation de cette ligne se révèlera cependant déficitaire et sera arrêtée en janvier 2005[18]. Plus tard en 2005, Tallink commande un troisième cruise-ferry et un ferry rapide aux chantiers Aker Finnyards[28],[29]. Un autre ferry rapide est également commandé aux chantiers Fincantieri d'Ancône[30]. Le 9 décembre 2005, Tallink est côtée à la Bourse de Tallinn[6]. Fin décembre, un sister-ship du cruise-ferry alors en construction est commandé.

Depuis 2006[modifier | modifier le code]

En 2006, Tallink rachète les activités du groupe grec Attica en mer Baltique et ouvre une ligne entre Riga, la capitale lettone, et Stockholm[6] en y exploitant dans un premier temps le Fantaasia puis le Regina Baltica[18],[31]. La compagnie réceptionne également le nouveau cruise-ferry Galaxy[32] mis en service sur la ligne Tallinn - Helsinki en remplacement du Romantika qui est redéployé sur la ligne de Stockholm[23]. Le Tallink AutoExpress est quant à lui retiré du service et vendu[21]. Quelques mois plus tard, Tallink réalise une acquisition historique en rachetant l'opérateur historique finlandais Silja Line à sa précédente société mère, Sea Containers Ltd[6]. En octobre, la compagnie propose d'exploiter des lignes subventionnées par l'état suédois entre le continent et l'île de Gotland pour une concession allant de 2009 à 2015[33].

Le Baltic Princess, second navire de la classe Galaxy, mis en service en 2008.

Début 2007, les navires que Tallink avait précédemment racheté au groupe Attica sont transférés sur la ligne Tallinn - Helsinki - Rostock, marquant le retour du groupe sur le marché allemand[34],[35],[36]. En avril, la compagnie réceptionne le car-ferry rapide Star[29] qui est placé sur la ligne Tallinn - Helsinki en remplacement du Meloodia qui est d'abord affrété par la compagnie espagnole Balearia puis vendu[15],[37], tout comme les Tallinn AutoExpress 3 et Tallinn AutoExpress 4[25],[26]. En avril, Tallink commande un troisième navire de la classe Galaxy[38].

L'année 2008 est marquée par l'entrée en flotte de deux navires, le ferry rapide Superstar et le cruise-ferry Baltic Princess, sister ship du Galaxy. Tous deux sont placés sur la ligne Tallinn - Helsinki[28],[30], ce qui entraîne la vente du Tallink AutoExpress 2[24] et le transfert du Galaxy dans la flotte de Silja Line. Ce transfert est marqué par un échange, le cruise-ferry Silja Festival de Silja Line passe sous les couleurs de Tallink et rejoint le Regina Baltica sur la ligne Riga - Stockholm[39]. En novembre, le Superfast IX, l'un des trois navires achetés au groupe Attica en 2006, est affrété par la compagnie canadienne Marine Atlantic pour une durée de 5 ans[36]. En avril 2009, Tallink prend livraison du troisième navire de la classe Galaxy, le Baltic Queen, placé sur la ligne Tallinn - Mariehamn - Stockholm[40] en remplacement du Romantika, ce qui permet son redéploiement sur la ligne Riga - Stockholm[23] à la place du Regina Baltica qui est affrété par la compagnie espagnole Acciona Transmediterranea[31].

En novembre 2009, le service entre la Finlande et l'Allemagne est temporairement interrompu. Les navires Superfast VII et Superfast VIII sont désarmés durant l'hiver à Kopli puis reprennent leur exploitation en avril 2010[34],[35]. En décembre 2009, il est révélé que la compagnie rencontre des difficultés à rembourser sa dette s'élevant à 1,1 milliards d'euros. l'exercice fiscal se terminant en août a entraîné une perte d'exploitation et l'entreprise a dû renégocier avec ses 15 banques de financement des échéanciers de remboursement de la dette pour la période allant de 2009 à 2011. Les banques s'octroient alors un rôle prépondérant dans l'entreprise, plus aucun versement de dividende, ni investissement, ni signature de contract ne peuvent être réalisés sans l'approbation des créanciers. Afin de rembourser sa dette le plus vite possible, la compagnie étudie des plans visant à louer ou vendre une partie de sa flotte. Cette dette est en partie due au rachat de Silja Line et des activités en Baltique du groupe Attica[41].

En mars 2011, Tallink annonce la fermeture de la ligne Helsinki - Tallinn - Rostock et l'affrètement des Superfast VII et Superfast VIII par la compagnie suédoise Stena Line pour une durée de trois ans renouvelable à partir du mois d'août.

Le Silja Europa, transféré dans la flotte de Tallink en 2013.

En janvier 2013, le cruise-ferry Silja Europa est transféré au sein de la flotte de Tallink et placé sur la ligne Tallinn - Helsinki. En février, le Baltic Princess est transféré dans la flotte de Silja Line. En avril, la compagnie fait l'acquisition du cruise-ferry Isabella auprès de la compagnie finlandaise Viking Line. Le navire est renommé Isabelle et placé sur la ligne Riga - Stockholm en remplacement du Silja Festival qui est par la suite affrété comme hôtel flottant au Canada. En septembre 2014, le Silja Europa part pour l'Australie dans le cadre d'un affrètement par la société Bridgemans Service Ltd jusqu'en décembre 2015. En août, le Romantika est déplacé sur la ligne Tallinn - Mariehamn - Stockholm.

En février 2015, Tallink passe commande d'un nouveau ferry rapide aux chantiers Meyer Turku pour la ligne Tallinn - Helsinki. En mai, l'affrètement du Silja Festival au Canada prend fin et le navire est vendu.

En août 2016, le Silja Europa retourne entre Tallinn et Helsinki. En décembre, le Romantika est de nouveau affecté à la ligne Riga - Stockholm.

En janvier 2017, Tallink réceptionne le nouveau ferry rapide Megastar qui est mis en service entre Tallinn et Helsinki en remplacement du Superstar qui est vendu. En juillet, la compagnie vend les Superfast VII et Superfast VIII qui étaient jusqu'ici affrétés par Stena Line.



Lignes desservies[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Estonie Estonie - Drapeau de la Finlande Finlande[modifier | modifier le code]

La ligne entre Tallinn et Helsinki et vice-versa est assurée plusieurs fois par jour (jusqu'à 9 départs quotidiens) par les navires rapides Megastar et Star. Le cruise-ferry Silja Europa effectue également une traversée par jour à faible vitesse sur cette ligne.

Drapeau de l'Estonie Estonie - Drapeau de la Suède Suède[modifier | modifier le code]

La ligne entre Tallinn et Stockholm et vice-versa est assurée tous les jours, de nuit, par les cruise-ferries Baltic Queen et Victoria I. Une escale à Mariehamn, sur l'île d'Åland, est effectuée chaque traversée.

Drapeau de la Lettonie Lettonie - Drapeau de la Suède Suède[modifier | modifier le code]

La ligne entre Riga et Stockholm et vice-versa est assurée tous les jours, de nuit, par les cruise-ferries Romantika et Isabelle.

Flotte[modifier | modifier le code]

Flotte actuelle[modifier | modifier le code]

Voir aussi Silja Line - Flotte actuelle

En 2017, Tallink exploite 10 navires, cinq cruise-ferries, deux ferries rapides et trois rouliers.

Navire Pavillon Type Mise en service Entrée dans la flotte tonnage Longueur Largeur Passagers Véhicules Vitesse Statut
Silja Europa Drapeau de l'Estonie Estonie Cruise-ferry 1993 2013 59 912 UMS 201,80 m 32,50 m 3 696 400 21,5 nœuds En service
Baltic Queen Drapeau de l'Estonie Estonie Cruise-ferry 2009 48 915 UMS 212,10 m 29 m 2 800 600 24,5 nœuds En service
Victoria I Drapeau de l'Estonie Estonie Cruise-ferry 2004 40 975 UMS 192,80 m 29 m 2 500 400 22 nœuds En service
Romantika Drapeau de la Lettonie Lettonie Cruise-ferry 2002 40 803 UMS 192,80 m 29 m 2 500 400 22 nœuds En service
Isabelle Drapeau de la Lettonie Lettonie Cruise-ferry 1989 2013 35 154 UMS 169,40 m 27,61 m 2 200 410 21,5 nœuds En service
Megastar Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry rapide 2017 49 134 UMS 212 m 30,60 m 2 800 800 27 nœuds En service
Star Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry rapide 2007 36 249 UMS 186 m 27,70 m 1 900 450 27,5 nœuds En service
Sea Wind Drapeau de l'Estonie Estonie Roulier 1972 2009 15 879 UMS 154,41 m 22 m 220 1270 m linéaires 17 nœuds En service
Regal Star Drapeau de l'Estonie Estonie Roulier 2000 2004 15 281 UMS 146,20 m 23,80 m 100 1740 m linéaires 18 nœuds En service

Navires affrétés[modifier | modifier le code]

Fin 2017, Tallink affrète un de ses navires à une autre compagnie

Navire Pavillon Type Mise en service Entrée dans la flotte Période d'affrètement Affréteur tonnage Longueur Largeur Passagers Véhicules Vitesse Statut
Atlantic Vision Drapeau du Canada Canada Ferry rapide 2002 2006 depuis 2008 Marine Atlantic 30 285 UMS 203,30 m 25 m 962 531 25,5 nœuds En service

Anciens navires[modifier | modifier le code]

Navire Pavillon Type Mise en service Période tonnage Longueur Largeur Passagers Véhicules Vitesse Statut
Stena Superfast VIII Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Ferry rapide 2001 2006-2017 30 285 UMS 203,30 m 25,42 m 626 661 28,9 nœuds Affrété depuis 2011 par Stena Line puis racheté par cette dernière en 2017.
Stena Superfast VII Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Ferry rapide 2001 2006-2017 30 285 UMS 203,30 m 25,42 m 626 661 28,9 nœuds Affrété depuis 2011 par Stena Line puis racheté par cette dernière en 2017.
Superstar Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry rapide 2008 2008-2017 36 277 UMS 175,10 m 27,60 m 2 080 665 27 nœuds Vendu fin 2015 au groupe Corsica Ferries, a quitté la flotte en 2017.
Regina Baltica Drapeau de la Lettonie Lettonie Ferry 1980 2001-2015 18 345 UMS 145,19 m 25,51 m 2 000 500 21,3 nœuds Affrété par diverses compagnies depuis son remplacement en 2009. Vendu en 2015.
Silja Festival Drapeau de la Lettonie Lettonie Cruise-ferry 1986 2008-2015 34 694 UMS 171,50 m 27,60 m 2 000 300 22 nœuds Utilisé comme hôtel flottant à Vancouver de 2013 à 2014 puis vendu en 2015 au groupe Corsica Ferries.
Baltic Princess Drapeau de l'Estonie Estonie Cruise-ferry 2008 2008-2013 48 915 UMS 212,10 m 29 m 2 800 600 24,5 nœuds Transféré dans la flotte de Silja Line.
Vana Tallinn Drapeau de la Lettonie Lettonie Ferry 1974 1994-2011 10 002 UMS 153,70 m 22,31 m 1 500 370 18 nœuds Vendu à Allferries en juin 2011. Démoli en 2014.
Tallink AutoExpress 2 Drapeau de Chypre Chypre Navire à grande vitesse 1997 2001-2009 5 419 UMS 82,30 m 23,40 m 700 175 40 nœuds Affrété par Consolidada de Ferrys depuis 2007, vendu en 2009.
Galaxy Drapeau de l'Estonie Estonie Cruise-ferry 2006 2006-2008 48 915 UMS 212,10 m 29 m 2 800 420 24,5 nœuds Transféré dans la flotte de Silja Line.
Fantaasia Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1979 1997-2008 16 405 UMS 136,11 m 24,24 m 1 800 425 21,5 nœuds Navigue sous le nom de Rigel III pour le compte de Ventouris Ferries.
Tallink AutoExpress 4 Drapeau de l'Estonie Estonie Navire à grande vitesse 1996 2004-2007 3 750 UMS 95 m 16 m 580 173 36 nœuds Navigue sous le nom de Paraguana 1 pour le compte de Naviera Paraguana.
Tallink AutoExpress 3 Drapeau de l'Estonie Estonie Navire à grande vitesse 1997 2004-2007 3 791 UMS 95 m 16 m 600 170 36 nœuds Navigue sous le nom de Queen Nefertiti pour le compte de Arab Bridge Maritime Co.
Meloodia Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1979 1997-2007 17 955 UMS 137,01 m 27,80 m 1 900 555 21,5 nœuds Affrété par Balearia puis vendu en 2007. Désormais le Bleufort de Bluefort Shipping Service.
Tallink AutoExpress Drapeau de l'Estonie Estonie Navire à grande vitesse 1996 1999-2004 4 859 UMS 78,60 m 23,40 m 536 150 39,4 nœuds Actuellement propriété d'Acciona Trasmediterranea sous le nom d‘Alcantara Dos.
Baltic Kristina Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1973 2001-2002 12 281 UMS 127,80 m 22,05 m 1 200 344 19 nœuds Navigue sous le nom de Rigel I pour le compte de Ventouris Ferries.
Tallink Express I Drapeau de l'Estonie Estonie Navire à grande vitesse 1989 1997-2001 430 UMS 38,82 m 9,44 m 250 - 35 nœuds Navigue pour le compte de Hellas Speed Cat sous le nom de Speed Cat 1
Georg Ots Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1980 1993-2000 12 549 UMS 125 m 21 m 600 150 18 nœuds Démoli en Chine en 2014.
Transestonia Drapeau de l'Estonie Estonie Roulier 1972 1992-2000 2 386 UMS 118,09 m 16,04 m 14 866 m linéaires 17 nœuds Démoli en Inde en 2006.
Apollo/Corbière Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1970 1994 et 1998 12 549 UMS 125 m 21 m 600 150 18 nœuds Affrété par Tallink en 1994 et en 1998, le navire aura changé de nom entre ces deux périodes. Navigue toujours actuellement sous son nom original.
Normandy Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1981 1997 17 043 UMS 149,03 m 26,01 m 2 060 450 19,5 nœuds Affrété par Tallink en 1997. Démoli en Inde en 2012.
Tallink Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1972 1989-1996 10 341 UMS 126,93 m 19,59 m 900 170 21 nœuds Démoli en Inde en 2005.
Saint Patrick II Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1973 1992-1995 7 210 UMS 125,22 m 21,53 m 1 500 420 21,5 nœuds Affrété par Tallink chaque hiver de 1992 à 1995. Navigue actuellement au Canada sous le nom de C.T.M.A. Vacancier.
Ambassador II Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1970 1994 7 993 UMS 134 m 20,82 m 1 040 238 22 nœuds Affrété par Tallink en 1994. Démoli en 2011 aux États-Unis.
Balanga Queen Drapeau de l'Estonie Estonie Ferry 1968 1994 11 979 UMS 134,45 m 21,87 m 1 400 220 19 nœuds Affrété par Tallink en 1994. Démoli en 2012 au Bangladesh.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la compagnie Tallink
  2. FCBS Forum: Re: Tallinkin, ESCO:n, Inrekon jne. suhteista, retrieved 2007-11-02
  3. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Svanetiya (1960) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  4. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Georg Ots (1980) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l Tallink official website: Company history, retrieved 2007-11-02
  6. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Arona (1972) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  7. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Aurella (1973) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  8. a, b, c et d FCBS Forum: Tallinkin, ESCO:n, Inrekon jne. suhteista, retrieved 2007-11-02
  9. a, b et c FCBS Forum: Tallinkin, ESCO:n, Inrekon jne. suhteista, retrieved 2007-11-02
  10. Simplon Postcards: Tallink, retrieved 2007-11-02
  11. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Dana Regina (1974) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  12. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Freeport (1968) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  13. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Prins Oberon (1970) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  14. a et b Modèle:Sv icon Fakta om Fartyg: M/S Diana II av Slite (1979), retrieved 2007-11-02
  15. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Prinsessan Birgitta (1981) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  16. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Sleipner (1989) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  17. a, b et c Fakta om Fartyg: M/S Turella (1979), retrieved 2007-11-02
  18. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Duke of Yorkshire (1974) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  19. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Svea Regina (1972) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  20. a et b Fakta om Fartyg: HSC SuperSeaCat France (1996), retrieved 2007-11-02
  21. (sv) « Fakta om Fartyg: EstLine » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  22. a, b, c et d (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Romantika (2002) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  23. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: HSC Boomerang (1997) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  24. a et b Modèle:Sv icon Fakta om Fartyg: HSC Pegasus Two (1997), retrieved 2007-11-02
  25. a et b Modèle:Sv icon Fakta om Fartyg: HSC Pegasus One (1996), retrieved 2007-11-02
  26. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Victoria (2003) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  27. a et b (sv) Micke Asklander, « M/S Baltic Princess (2008) » [archive du ], Fakta om Fartyg (consulté le 29 juin 2010)
  28. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Star (2007) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  29. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Superstar (2008) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  30. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Viking Song (1980) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  31. (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Galaxy (2006) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  32. Modèle:Sv icon Gotlandska.se: Tallink visar intresse för Gotlandstrafiken, retrieved 2007-11-02
  33. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Superfast VII (2001) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  34. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Superfast VIII (2001) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  35. a et b (sv) « Fakta om Fartyg: M/S Superfast IX (2002) » [archive du ], retrieved 2007-11-02
  36. Tallink Stock Exchange release 2007-11-14: Sale of Meloodia, retrieved 2007-11-16
  37. Aker Yards press release 2007-04-11, retrieved 2007-08-23
  38. (sv) Micke Asklander, « M/S Wellamo (1986) » [archive du ], Fakta om Fartyg (consulté le 29 juin 2010)
  39. (sv) Micke Asklander, « M/S Baltic Queen (2009) » [archive du ], Fakta om Fartyg (consulté le 29 juin 2010)
  40. Turun Sanomat: Ylivelkainen Tallink joutuu lykkäämään velanmaksua, retrieved 2009-12-15

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]