Takrouna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Takrouna (arabe : تكرونة) est un petit village tunisien de la région du Sahel, situé à environ six kilomètres à l'ouest d'Enfida, en direction de Zaghouan.

Localisation[modifier | modifier le code]

Il est construit sur un rocher culminant à 200 mètres d'altitude et dominant une plaine environnante, avec vue sur le golfe d'Hammamet, Hergla et Sousse à l'est, le Djebel Zaghouan au nord et la plaine de Kairouan au sud.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Maison de Tahar Guiga

Le village est d'origine berbère et son nom actuel est très probablement lié à une tribu qui a émigré en Andalousie au VIIIe siècle et donné son nom, Ta Kurunna, à une région montagneuse dans les environs de Malaga[1]. À la suite de l'expulsion des Maures, en 1609, une famille d'immigrants se serait installée dans le village et lui aurait donné son nom.

Y habitent encore six familles d'origine berbère, vivant de l'agriculture, du tissage de l'alfa et des tapis berbères, ainsi qu'une famille d'origine andalouse[2].

L'écrivain tunisien Tahar Guiga en est originaire.

Culture[modifier | modifier le code]

Le village a été le lieu de tournage du film Sabra et le monstre de la forêt de Habib Mselmani. Le peintre Ali Bellagha a réalisé l'écomusée Dar Gmach dans le village.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :