Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Triptyque de Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette, c.1844, Utagawa Kuniyoshi (1797 - 1861), Victoria and Albert Museum no E.1333:1 à 3-1922

Takiyasha la sorcière et le fantôme du squelette est le titre d'une impression sur bois d'Utagawa Kuniyoshi (1798-1861), particulièrement réputé pour ses représentations de scènes historiques et mythiques. Cette impression combine ces deux sujets dans la représentation de la princesse Takiyasha du Xe siècle convoquant un spectre squelettique pour effrayer Ōya no Mitsukuni.

Sur l'image, la princesse récite un sort écrit sur un rouleau horizontal, appelant un squelette géant. Il se dresse sur un vide noir, se fraie son chemin à travers les stores d'un palais en lambeaux avec ses doigts osseux pour menacer Mitsukuni et son compagnon.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

La princesse Takiyasha historique est la fille du seigneur de guerre provincial Taira no Masakado, qui a essayé de fonder une « Cour de l'Est » dans la province de Shimōsa en concurrence avec l'empereur basé à Heian-kyō (moderne Kyoto). La rébellion de Masakado est écrasée en 939 et il est tué. Après sa mort, la princesse Takiyasha continue à habiter dans le palais en ruine de Sōma.

Cette impression représente un épisode mythique au cours duquel Mitsukuni, envoyé de l'empereur, vient chercher des conspirateurs survivants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jackson, Anna (ed.), V&A: A Hundred Highlights, V&A Publications,

Source de la traduction[modifier | modifier le code]