Takeuchi Seihō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Takeuchi Seihōt
Takeuchi Seiho.jpg

Takeuchi Seihō

Naissance
Décès
(à 77 ans)
Nom de naissance
Takeuchi Tsunekichi
Nationalité
Japonais
Activité
Maîtres
Distinction
Takeuchi Seihō est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Takeuchi, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Takeuchi Seihō (竹内 栖鳳?) ( - ) est le nom d'artiste d'un peintre japonais du genre nihonga, actif de l'ère Meiji à l'ère Shōwa. Un des fondateurs du ni-honga, son œuvre couvre un demi siècle et il est considéré comme un des maîtres du cercle de peintres de Kyoto d'avant-guerre. Son véritable nom est Takeuchi Tsunekichi.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tabby Cat (班猫)
Madaraneko by Takeuchi Seiho.jpg
Artiste
Takeuchi Seiho
Date
Technique
Aquarelle sur papier washi
Localisation

Très jeune, Seihō, qui est né à Kyoto, aime dessiner et veut devenir artiste. Il est alors élève de Kōno Bairei de l'école Shijō de peinture traditionnelle. En 1882, deux de ses peintures sont récompensées au Naikoku Kaiga Kyoshinkai (concours de peinture familiale), l'un des premiers concours de peinture moderne au Japon, ce qui lance sa carrière.

Durant l'Exposition universelle de 1900 à Paris, il voyage en Europe où il étudie l'art occidental. Après son retour au Japon, il crée un style unique, combinant les techniques réalistes des écoles japonaises traditionnelles Shijō-Maruyama avec les formes occidentales de réalisme empruntées aux techniques de Turner et de Corot. Le résultat de cette rencontre devient l'un des principaux styles du ni-honga moderne. Ses sujets de prédilection sont les animaux, souvent dans des poses amusantes comme un singe monté sur un cheval. Il est également remarqué pour ses paysages.

Dès le commencement des expositions Bunten de l'Académie japonaise d'art en 1907, Seiho fait partie du comité de sélection. En 1909 il devient professeur au collège municipal de peinture de Kyoto, le prédécesseur de l'Université municipale des Arts de Kyoto). Seihō fonde aussi sa propre école privée, le Chikujokai. Beaucoup de ses élèves s'établissent plus tard comme artistes de renom dont Tokuoka Shinsen et Uemura Shōen.

En 1913, Seihō est nommé peintre de cour auprès de l'Agence impériale et en 1919 à l'Académie impériale des beaux-arts (Teikoku Bijutsuin). Il est l'une des premières personne à se voir décerner l'Ordre de la Culture quand cette distinction est établie en 1937.

Il utilise d'abord les kanji 棲鳳 pour le premier nom de son pseudonyme, qui peut-être se prononce Saihō.

Œuvres importantes[modifier | modifier le code]

Élèves notables[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hirota, Takashi. Takeuchi Seiho: Kindai Nihonga no genryu. Shibunkaku Shuppan (ISBN 4-7842-1032-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]