Tairrie B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tairrie B.
Description de cette image, également commentée ci-après

Tairrie B sur scène en 2008.

Informations générales
Nom de naissance Theresa Beth
Naissance (51 ans)
Anaheim, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis[1]
Activité principale Rappeuse, chanteuse, compositrice, poète
Genre musical Hip-hop[1], gangsta rap[2], metal alternatif[2], nu metal[3]
Années actives Depuis 1990
Labels Comptown, Ruthless Records, MCA, Rovena Recordings, Snapper Music, Spitfire Records, Century Media, Undergroove Records, Tiefdruck Musik
Site officiel [ttp://www.myruin.net/ www.myruin.net]

Tairrie B., de son vrai nom Theresa Beth, née le à Anaheim, en Californie, est une rappeuse,chanteuse et compositrice américaine. Elle commence sa carrière musicale en tant que rappeuse, puis se convertit par la suite en chanteuse de metal alternatif, avant de revenir en 2015 dans la scène rap.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tairrie B. commence sa carrière musicale en tant que membre du duo féminin de dance Bardeux. Après la réalisation d'un premier single, Three-Time Lover, en 1987, elle quitte le groupe.

Sous la tutelle du rappeur Eazy-E du groupe N.W.A., elle est signée à son label Ruthless Records (sous une nouvelle emprunte appelée Comptown Records) et publie son premier album, The Power of A Woman, qui, contrairement aux autres albums de Ruthless, est distribué par MCA Records[1]. Tairrie travaille ensuite à un deuxième album, Single White Female mais avant que la réalisation en soit achevée, elle décida de changer de direction musicale. Après avoir rompu son contrat avec Eazy-E, juste quelques semaines avant la mort de celui-ci en 1995, elle forme successivement les groupes Manhole (renommé par la suite Tura Satana), My Ruin et LVRS. En décembre 2008, Tairrie épouse Mick Murphy, son associé et guitariste au sein de My Ruin. Elle annonce alors sur le blog officiel du groupe et sur leur MySpace qu'elle avait changé son nom de famille en Murphy, mais continuerait à employer le nom de Tairrie B. pour la musique.

En août 2015, Tairrie B. revient à ses racines rap avec un troisième album intitulé Vintage Curses. Le 30 octobre 2015, le réalisateur John Waters commente la carrière de rappeuse de Tairrie B lors d'un entretien avec Iggy Pop sur la BBC Radio 6 « ...elle fait partie de l'histoire, elle est la première fille blanche à rapper d'après mes souvenirs[4]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1990 : The Power of a Woman
  • 1993 : Single White Female
  • 2015 : Vintage Curses

Manhole - Tura Satana[modifier | modifier le code]

  • 1996 : All Is Not Well (sous le nom de Manhole, Noise Records)
  • 1998 : All Is Not Well (réédition de l'album de 1996 sous le nouveau nom de Tura Satana avec des bonus live, Noise Records)
  • 1998 : Relief Through Release (sous le nom de Tura Satana, Noise Records)

My Ruin[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Terror/June 10th - vinyl et CD single
  • 1999 : Speak and Destroy - album
  • 1999 : Tainted Love/Blasphemous Girl - vinyl et CD single
  • 2000 : A Prayer Under Pressure of Violent Anguish - album
  • 2000 : Beauty Fiend/Masochrist - vinyl et CD single
  • 2001 : To Britain with Love & Bruises - album live
  • 2002 : Blasphemous Girl - compilation, double CD
  • 2003 : The Shape of Things to Come - EP 5 titres
  • 2003 : The Horror of Beauty - album
  • 2003 : Ruined and Recalled
  • 2005 : The Brutal Language - album
  • 2008 : Throat Full of Heart - album et DVD
  • 2008 : Alive on the Other Side - album live et DVD live
  • 2010 : Ghosts and Good Stories
  • 2011 : A Southern Revelation

The LVRS[modifier | modifier le code]

The LVRS est un duo de spoken word monté avec Mick Murphy.

  • 2003 : The Murder of Miss Hollywood (autoproduction)
  • 2004 : The Secret Life of Lola Burns (autoproduction)
  • 2006 : Death Has Become Her (Rovena Recordings/Undergroove UK)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Steve Huey, « Tairrie B. - Music Biography, Credits and Discography », AllMusic (consulté le 20 février 2013).
  2. a et b (en) Mike McPadden, « The 10 Best Extreme Metal Covers Of AC/DC Songs », VH1,‎ (consulté le 20 décembre 2015).
  3. (en) Lucy O'Brien, She Bop II: The Definitive History of Women in Rock, Pop and Soul, Continuum, (ISBN 978-0-8264-7208-3), p. 332.
  4. (en) « A Special Halloween Confidential with John Waters, Iggy Pop - BBC Radio 6 Music », sur BBC (consulté le 15 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]