Taina Bofferding

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Taina Bofferding
Fonctions
Ministre luxembourgeoise de l'Intérieur et de l'Égalité entre les femmes et les hommes
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 12 jours)
Premier ministre Xavier Bettel
Gouvernement Bettel-Schneider-Braz
Prédécesseur Lydia Mutsch (Égalité des chances)
Daniel Kersch (Intérieur)
Députée luxembourgeoise

(4 ans, 10 mois et 25 jours)
Élection
Circonscription Sud
Législature 33e
Groupe politique LSAP
Biographie
Nom de naissance Taina Bofferding
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Esch-sur-Alzette (Luxembourg)
Nationalité Luxembourgeoise
Parti politique LSAP
Diplômée de Université de Trèves

Taina Bofferding, née le à Esch-sur-Alzette (Luxembourg) est une femme politique luxembourgeoise, membre du Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (LSAP) depuis 2004.

Membre de la Chambre des députés de 2013 à 2018, à la suite des élections de du 14 octobre 2018, elle est nommée ministre de l'Intérieur et ministre de l'Égalité entre femmes et hommes le au sein du deuxième gouvernement dirigé par Xavier Bettel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Originaire de la ville-frontière d'Esch-sur-Alzette, après des études secondaires au Lycée Hubert-Clément (lb), elle fait d'abord des études d'éducatrice à l'Institut d'études éducatives et sociales de Luxembourg (IEES), dont elle sort diplômée en 2005, puis des études de sciences sociales à l'université de Trèves qui lui confère le titre de Master en sciences sociales en 2011.

En 2010, elle fait partie des membres fondateurs de l'Alliance des humanistes, athées et agnostiques (de) (AHA)[1] qui cherche à séparer plus radicalement les domaines socio-politique et religieux. Après neuf ans à la fonction de vice-présidente, elle cède son mandat lors de sa nomination au gouvernement.

De 2011 à 2015, elle est secrétaire syndicale de la Confédération syndicale indépendante du Luxembourg (OGB-L). Interpellée par les inégalités sociales, elle s'engage alors en politique pour aboutir à plus d'égalité des chances dans la société, promouvoir la redistribution des richesses et la consolidation de l'État social[2]. De fait, pour se consacrer à plein temps à ses activités politiques, elle présente sa démission en 2015[3].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

En 2011, Taina Bofferding est élue au conseil communal d'Esch-sur-Alzette. Lors de sa nomination au gouvernement, elle est contrainte de démissionner de son mandat politique au niveau local[4].

Lors des élections législatives anticipées du 20 octobre 2013, elle est candidate sur la liste socialiste présentée dans la circonscription Sud[5]. Bien qu'elle n'ait pas été directement élue à la Chambre des députés, elle remplace néanmoins Lydia Mutsch en tant que suppléante. À la Chambre, elle est membre de plusieurs commissions et notamment vice-présidente de la Commission de la Famille et de l'Intégration[6].

À l'issue des élections législatives d'octobre 2018, et bien que non réélue à la Chambre, elle est appelée au gouvernement de coalition libéral-socialiste-verts où elle obtient le portefeuille de ministre de l'Intérieur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A.H.A. Lëtzebuerg, Allianz vun Humanisten, Atheisten an Agnostiker Lëtzebuerg, Association sans but lucratif. », sur http://www.etat.lu/, Mémorial, (consulté le 19 septembre 2019).
  2. Alex Bodry et Ben Fayot, 120 Jor Sozialistesch Deputéiert an der Lëtzebuerger Chamber [« Dictionnaire biographique des députés socialistes à la Chambre des Députés »], Luxembourg, La Mémoire Socialiste, , 330 p. (ISBN 978-2-919908-11-0, OCLC 1005926583).
  3. (de) « Zivile Zeremonien ausbauen, Willkommensfeier einführen! », sur https://www.aha.lu/i, (consulté le 19 septembre 2019).
  4. (de) Luc Ewen, « Jeff Dax ersetzt Taina Bofferding », Luxemburger Wort,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2019).
  5. « Résultats officiels des élections législatives de 2013 », sur https://elections.public.lu/ (consulté le 28 juin 2018).
  6. « Fiche signalétique de Taina Bofferding » (version du 6 août 2018 sur l'Internet Archive), sur https://www.chd.lu/,