Taïeb Cherkaoui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Taib Cherkaoui)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cherkaoui.
image illustrant le Maroc
Cet article est une ébauche concernant le Maroc.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Taïeb Cherkaoui
Image illustrative de l'article Taïeb Cherkaoui
Fonctions
Ministre de l'Intérieur marocain
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abbas El Fassi
Gouvernement Gouvernement Abbas El Fassi
Prédécesseur Chakib Benmoussa
Successeur Mohand Laenser
Premier président de la Cour suprême du Maroc
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abbas El Fassi
Gouvernement Gouvernement Abbas El Fassi
Prédécesseur Driss Dahak
Successeur Mustapha Farès
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Bejaâd
Nationalité marocaine
Parti politique Aucun
Diplômé de Faculté de droit de Rabat
Profession Juge du parquet

Taïeb Cherkaoui, né en 1949 à Bejaâd, est un magistrat et homme politique marocain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Titulaire d'une licence en droit et d'un certificat de stage à l'École nationale de la magistrature de Bordeaux, il obtient également un diplôme d'études approfondies en sociologie à l'université de Bordeaux II et un diplôme d'études supérieures en sciences juridiques.

Il est directeur des affaires pénales et des grâces au ministère de la Justice puis procureur général du Roi près la dite cour, avant d'être nommé premier président de la Cour suprême en août 2008.

Le , il est nommé ministre de l'intérieur par le roi Mohammed VI. Il occupe cette fonction pendant deux ans avant d'être remplacé le par Mohand Laenser.

Il est membre du comité d'experts du Conseil des ministres arabes de la Justice auprès de la Ligue arabe. Il est également initié de la confrérie soufie Boutchichia comme beaucoup de responsables marocains [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Vermeren, Le Maroc de Mohammed VI, la transition inachevée, éd. La Découverte, Paris, 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]