Tahtib

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peinture représentant des lutteurs de tahtib

Le tahtib (arabe : تحطيب ; taḥṭīb) est une lutte pratiquée en Égypte, principalement en Haute Égypte.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom complet de l'arabe taḥṭīb est Al Fann Nazaha Wal Tahtib qui signifie « l'Art (Fann) de l'intégrité (Nazaha) grâce à l'utilisation du bâton ». Le terme « tahtib » dérive de l'égyptien « Hat-tab » qui se traduit par le « bois à brûler ».

Historique[modifier | modifier le code]

Les origines du tahtib semblent remonter à l'Égypte antique au IIe millénaire avant notre ère. Quelques-uns des gestes de tahtib sont gravés sur les murs de trois tombes parmi celles qui sont taillées dans la roche du site archéologique de Beni Hassan, sur la rive orientale du Nil, près de la ville d'Al-Minya. La nécropole comprend des tombes de nomarques des XIe et XIIe dynasties.

Evolution contemporaine[modifier | modifier le code]

Le tahtib est pratiqué par des hommes jeunes et moins jeunes qui aiment le défi d'une bonne lutte. Cette pratique festive villageoise est aussi une cérémonie culturelle où les gagnants de ce sport-spectacle montrent leur virilité pour séduire les femmes. C'est devenu aujourd'hui une danse traditionnelle stylisant le combat, accompagnée par des musiciens et pratiquée lors des fêtes et des mariages[1].

Il est joué uniquement par les hommes et les combats peuvent être très sanglants. Cependant, quand le tahtib est joué proprement, un homme attaque pendant que l'autre se défend juste et puis vice-versa. Il y a en revanche des moments où les participants peuvent prendre l'affrontement de manière très personnelle, dans quel cas il n'y a plus vraiment de règles. En raison de l'aspect dangereux du tahtib, parer et bloquer les attaques est essentiel pour survivre pendant le jeu, frapper est la norme et les clés sont quasiment inexistantes.

Le tahtib est peut-être l'art martial égyptien le plus ancien encore pratiqué.

Le Tahtib est inscrit au patrimoine culturel mondial à l'UNESCO[2].

Modern Tahtib : une voie différente[modifier | modifier le code]

Au delà du Tahtib traditionnel égyptien, une version moderne, codifiée naît dès 2014 (le Modern Tahtib)[3]. Reprenant en partie les codes festifs du Tahtib traditionnel, le Modern Tahtib se différencie entre autres par une pratique sportive mixte (hommes et femmes sont admis dans les mêmes combats sans distinction de catégories). Les aspects relatifs à la danse et la virilité de séduction des femmes ont été remplacés par des valeurs plus martiales et collectives[4]. C'est également grâce au Modern Tahtib que sont introduites les tashkilas, des formes codifiées de combat[5], au même titre que les kata en Karaté ou les taolu en Kung fu.

Le Modern Tahtib possède également son propre équipement (tenue spécifique, ceinture spécifique, abandon de la galabeyya traditionnelle égyptienne) et ses protocoles (entrée en combat, sortie de combat)[6].

Un accompagnement par la percussion est toujours en pratique dans le Modern Tahtib, tandis que d'autres instruments (le mizmar) ont été éliminés.

Évènements[modifier | modifier le code]

Le Modern Tahtib a été présenté au festival des arts martiaux 2016 de Bercy[7], dans différentes émissions télévisées[8],[9], ainsi qu'au British Museum en 2015[10].

Le tout premier tournoi national de Modern Tahtib a eu lieu en mai 2017 à Paris [11], opposant les sept premiers clubs français[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas A. Green, Joseph R. Svinth, Martial Arts of the World: An Encyclopedia of History and Innovation, ABC-CLIO, 2010, p. 419 (ISBN 9781598842449). En ligne.
  2.  Inscription of « Tahteeb – Stick Game » at UNESCO Intangible Heritage as , , “TAHTEEB – Stick Game”, Nomination file N°01189, Inscription N° 11.COM 10.b.10
  3. (en) « Naissance de Modern Tahtib », sur www.tahtib.com (consulté le 6 mars 2017)
  4. Modern Tahtib, « Quels sont les défis du Modern Tahtib - Interview de Boulad sur Radio Le Caire », (consulté le 6 mars 2017)
  5. lartdelavoie, « 9ème kyu spécial: tahtib (avec D-Mystif) », (consulté le 15 mars 2017)
  6. Boulad, Adel Paul., Modern Tahtib egyptian baton martial and festive art = bâton de combat égyptien, Budo éd (ISBN 9782846173384, OCLC 893976845, lire en ligne)
  7. Mairie du 14e, « Mairie du 14e - Modern Tahtib », sur www.mairie14.paris.fr (consulté le 6 mars 2017)
  8. Modern Tahtib, « TV2 EGYPT welcomes Modern Tahtib at MASR GAMILA », (consulté le 6 mars 2017)
  9. Modern Tahtib, « MODERN TAHTIB - The coach », (consulté le 6 mars 2017)
  10. Modern Tahtib, « MODERN TAHTIB Egypt Soul - ENGAGING », (consulté le 6 mars 2017)
  11. « 1er tournoi national de Modern Tahtib à Paris - Karate Bushido », Karate Bushido,‎ (lire en ligne)
  12. La Dépêche d'Abidjan, « 1er TOURNOI DE MODERN TAHTIB À PARIS », (consulté le 15 mai 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]