Autobus de Lens-Béthune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Tadao)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Tadao » redirige ici. Pour les autres significations, voir Tadao (homonymie).
Tadao
Image illustrative de l'article Autobus de Lens-Béthune

Image illustrative de l'article Autobus de Lens-Béthune
Un bus Tadao, près de la gare de Lens.

Situation Lens-Liévin, Hénin-Carvin, Artois, Nœux et environs
Type Autobus
Entrée en service 2003
Lignes 45 + 4
Gares Lens , Béthune
Fréquentation 15 000 000 (2007)
Propriétaire SMT Artois-Gohelle
Exploitant Transdev

Le réseau d'autobus de Lens-Béthune appelé également Tadao est le réseau du syndicat mixte des transports Artois-Gohelle. Principalement exploité par la société Transdev, il complète le réseau de transports en commun des agglomérations de Lens-Liévin (CALL), d'Hénin-Carvin (CAHC) et de l'Artois (Artois Comm) ; soit 114 communes, et une population de quelque 610 000 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le réseau de bus Tadao provient de la fusion le des deux anciennes sociétés exploitant les réseaux, Still (acronyme de « Société des Transports Intercommunaux de l'agglomération de Lens-Liévin » agissant dans le cadre d'une délégation de service public de la CALL[1]) et Tuhc (acronyme de « Transports Urbains d'Hénin-Carvin », par délégation de la CAHC[1]).

Avec l'adhésion de la communauté d'agglomération de l'Artois et de la Communauté de communes de Nœux et environs au SMT, en 2006[2], le , les réseaux Tadao et ArtoisBus fusionnent[3]. Le nom commercial de ce réseau fusionné restera Tadao, et est exploité par la société Keolis Artois Gohelle (fusion de Keolis Gohelle et de la CTA) dans le cadre d'une délégation de service public.

Le 2 janvier 2012, le réseau est restructuré et sera composé de 46 lignes plus les quatre bulles, classés en plusieurs catégories de lignes par offre de transport et non plus par secteur géographiques[4]

Depuis le 1er janvier 2017, le réseau est exploité par la société Transdev

Structure du réseau[modifier | modifier le code]

Lignes « bulle »[modifier | modifier le code]

En 2003, la ligne 15 est transformée en ligne bulle et était à l'origine destinée à relier les villes de Lens et de Liévin. Ces deux lignes sont des bus à haut niveau de service[5].

Il y avait deux grandes raisons pour le projet. D'abord, une volonté politique commune entre les maires des deux villes, et de la Communaupole et ensuite une « mobilité pour tous » à cause de la faible motorisation du district[6].

Le réseau créait en 2004 la ligne bulle 2 qui relie la ville d'Hénin-Beaumont à celle de Lens, remplaçant la ligne 20. En 2006, avec la recomposition des lignes de bus, les lignes bulle 1 (Lens-Liévin) et bulle 2 (Hénin-Lens) ne forment plus qu'une seule ligne de bus bulle reliant Liévin à Noyelles-Godault[note 1]. Enfin en 2007, une nouvelle ligne bulle est mise en place entre les villes de Béthune et de Bruay-la-Buissière, remplaçant la ligne 20 d'Artois Bus.

En termes de fréquentation, entre Lens et Liévin, la ligne bulle est passée de 350 000 passagers par an en 2003[7] à 1,1 million en 2007. Sur la ligne côté Bruay-Béthune, en 2007, la fréquentation est à 300 000 voyages. Ainsi, depuis 2002, les lignes bulles ont triplé de fréquentation et ne cessent d'augmenter[5].

Le , le réseau Tadao a été restructuré en profondeur. Les lignes Bulles sont modifiées et passent de deux à quatre lignes. En , les bulles ont subi quelque modifications[8]. :

Le projet de remplacement de certaines de ces lignes de bus par un tramway a été abandonné en 2015 et sera remplacé par le projet « bulles », un ensemble de sept lignes de bus à haut niveau de service[9].

Les sept lignes du projet « Bulles » sont les suivantes :

Lignes régulières[modifier | modifier le code]

Un bus GX 117 Tadao.

Avant la fusion des réseaux Tuhc et Still, certaines lignes de bus assuraient déjà la liaison entre les deux communautés d'agglomération (et celle de Béthune-Bruay également) dans le cadre de l'accord tarifaire Galaxie. Dans un premier temps, lors de la fusion, seule la numérotation a changé. Puis, le , deux ans après la fusion, toutes les lignes de bus ont été modifiées. Elles sont passés de 54 à 47 pour une meilleure circulation des passagers, et de nouvelles lignes scolaires ont été créées[10]. Ainsi, plus de lignes de bus passent entre les deux agglomérations de Lens-Liévin et d'Hénin-Carvin. Pour les communistes du secteur, la réduction du nombre de lignes est due à la société-mère Keolis. Ils assurent également que l'axe principal entre Liévin et Noyelles-Godault a une fréquence de 15 minutes tandis que des arrêts de bus et des cités minières ne sont plus desservis, et dénoncent le fait que certaines villes de moyenne taille ne sont plus desservies après 18 heures[11].

Avec l'absorption d'Artois Bus et de Trans-Service, 32 lignes sont venues s'ajouter au réseau, soit 31 lignes régulières et la ligne buLLe. Le , les lignes 12 et 50 ont fusionné pour former la nouvelle ligne 12 et la ligne 86 disparaît[12]. Le , le réseau est restructuré. Il est complètement revu et simplifié afin de mieux desservir le territoire et se compose désormais de quarante-six lignes régulières[8], ce nombre est passé à quarante-sept après l'ouverture de la ligne 55.

En termes de fréquentation, en 2004, 473 000 passagers ont pris le bus[13], ce qui fait 1,3 voyage par an et par habitant pour le périmètre de Lens et d'Hénin[note 2]. Quelques années plus tard, en 2007, quinze millions de voyageurs ont pris les transports en commun[14], ce qui fait 23[15] ou 24,5[note 3] voyages par an et par habitants.

Lignes bleues[modifier | modifier le code]

Ces lignes sont complémentaires aux Bulles et desservent plus finement les quartiers traversés.

Lignes Mozaïc[modifier | modifier le code]

Ces lignes desservent les communes de petite taille et les relient aux pôles de correspondances majeurs.

Lignes Duo[modifier | modifier le code]

Ces lignes ont des horaires ciblés, parfois sur réservation, pour la desserte des zones de travail.

Lignes Allobus[modifier | modifier le code]

Un minibus Jumper Tadao.

Les lignes Allobus sont des lignes de bus à la demande pour les villes ou les quartiers les moins peuplées, elles sont au nombre de neuf. Les lignes sont à la demande, c'est-à-dire qu'il faut appeler un numéro gratuit pour pouvoir prendre le bus. Depuis le , la centrale d'appel n'est plus la même que pour Proxibus.

Six aller/retour sont disponibles sur chaque ligne. Les trajets sont effectués en minibus[16].

Le , le réseau Tadao a été restructuré en profondeur. Les lignes Allobus sont modifiées et passent de quatorze à neuf lignes indicées par des lettres et indifféremment de leur zone géographique[8] :

Pôles de correspondance[modifier | modifier le code]

Un bus Tadao sur le pôle multimodal de la gare de Lens.

Avec la refonte des lignes de bus en 2006, plusieurs pôles d'échange, parfois intermodaux ont été mis en place. Une majorité des lignes se rejoignent à un de ces pôles d'échange. Ils sont au nombre de sept[17] :

  • Béthune — Espace Clemenceau : Bulle 2, Bulle 4, 10, 12, 20,

22, 24, 26, 50, 52, 54, 56, Stopbus Béthune, Allobus A, Allobus B, Allobus C

  • Béthune — Gare : Bulle 2, Bulle 4, 12, 20,

22, 24, 26, 50, 52, 54, 56,

14, 16A/16B, 28, 32, 34, 40, 50, 52, 62, 64, 66, 68, 70, 114

  • Liévin — Centre : Bulle 1, 11, 13, 31, 57, Allobus G, Allobus H, Allobus I
  • Carvin — Centre : 15, 17, 39, 51, 53
  • Hénin-Beaumont — Centre : Bulle 1, 11, 13, 15, 21, 23, 25, 27, 29, Allobus E

Autres services[modifier | modifier le code]

D'autres services sont disponibles sous certaines conditions[16] :

Services scolaires, ce sont les services de transport d'enfants et adolescents entre le domicile et l'école. Le réseau comporte 283 circuits scolaires, soit environ 25 000 jeunes[18].

ProxiBus, c'est un transport pour personnes à mobilité réduite avec au moins 80 % d'invadilité. Ceci marche à peu près comme un taxi, c'est-à-dire qu'on vient chercher la personne devant chez elle et on la conduit jusqu'à l'endroit demandé. Les tarifs sont les mêmes que pour le réseau classique[19]. Et comme pour Allobus, il faut réserver pour prendre le bus.

En complément de ces deux services, six autres navettes, dont les navettes de centre-ville Stopbus, sont proposées :

  • Stopbus Béthune : Béthune — Clemenceau (Circulaire) ;
  • Stopbus Lens : Lens — Cité 9 Bis ↔ Lens — Grand Condé
  • Navette Marché : Bruay — Square Henery ↔ Bruay — Cimetière (desserte du marché de Bruay le dimanche)
  • Navette Delta 3 : Libercourt — Gare ↔ Dourges — Plateforme Delta 3
  • Navette ZI Artois Flandres : La Bassée — Gare SNCF ↔ Douvrin — ZI Artois Flandres
  • Navette Louvre Lens : Lens — Gare Bus ↔ Lens — Louvre Lens

Les véhicules[modifier | modifier le code]

Le parc[modifier | modifier le code]

Un bus Citaro I de l'entreprise privée Westeel en livrée Tadao.

Le parc est formé de 450 véhicules répartis sur cinq dépôts[2], mais uniquement 425 sont mobilisés lors des heures de pointe[14]. Parmi ces véhicules, il y a entre autres des Citelis 12 et des Agora S pour la ligne buLLe. Pour les lignes régulières, on peut voir entre autres des Citelis 12, des Agora S, des Agora S Line, des Van Hool A330 et New A330, des Renault R312, Renault PR112, et des Citaro II[20]. Le parc comporte également des minibus Citroën Jumper pour faire les trajets Allobus. La majorité des bus sont à plancher bas pour l'accès aux personnes à mobilité réduite.

En ce qui concerne les voyageurs, 94 % aiment le confort et la propreté des bus du réseau[21].

Des organismes de transport comme Westeel Voyages[22], les Autobus Artésiens avec le réseau Oscar[23], Voyages Rose,, Voyages Mullie, Littoral Nord Autocars et Transports Jules Benoît s'occupent également de certaines lignes du réseau[24]. Ces transporteurs partenaires du réseau ont normalement un panneau ou un autocollant accolé à l'avant du bus. Certains organismes font également les transports scolaires.

Transporteur Lignes
Transdev Artois Gohelle
(Service en propre)
bulle1, bulle2, bulle3, bulle4, 10, 11, 13, 14, 15, 16A/16B, 17, 30, 31, 41, 50, 51, 52, 54, 56, 60, Allobus, Stopbus, Navette Delta 3, Navette Louvre Lens,
Autobus Artésiens bulle2(dimanche), 12, 20, 22, 24, 26, 28, 32, 34, 40, 60, 62, 64, 66, 68, 70, Navette Marché Bruay, Circuits Scolaires
Mullie Circuits Scolaires
Transports Jules Benoît 37, 39, Circuits Scolaires
Voyages Rose 25, 27, Circuits Scolaires
Westeel Voyages 17, 21, 22, 23, 33, 35, 51, 53, 55, 56, 57, 58, 59, Navette ZI Artois Flandres
Littoral Nord Autocars 29

La livrée[modifier | modifier le code]

La livrée actuelle des véhicules des lignes régulières et des minibus est à prédominance orange carotte avec un bas de caisse améthyste et des cercles et des tirets rappelant le « ō » du logo de couleur blanche.

Tous les bus des sous-traitants, circulant sur les lignes du réseau, sont de la même couleur que les bus de lignes régulières de Tadao. Seuls les cars circulant sur les circuits scolaires gardent les livrées de leur sous-traitant, Ils sont reconnaissables à l'arrière affichant leur adresse et sont équipés d'un autocollant Tadao à l'avant du car.

Les anciennes livrées de Still et d'Artois Bus étaient majoritairement blanches. Tandis que les anciennes livrées Tuhc étaient jaunes et vertes[18].

Les employés[modifier | modifier le code]

Effectifs[modifier | modifier le code]

Les employés de chez Tadao sont près de 800 répartis sur tout le réseau[24] et 97 % des usagers sont satisfaits de l'accueil et la gentillesse des hôtesses d'accueil du réseau[21]. Tous les conducteurs travaillent pour le réseau de transport en commun Tadao, mais ils ne sont pas tous de la même entreprise.

Avant la fusion, 185 personnes assuraient les transports en commun[25].

Salaires[modifier | modifier le code]

Le lundi , plus d’une centaine de salariés de Westeel (sous-exploitant de Tadao) décident de faire grève pour dénoncer leurs conditions de travail dites « insupportables ». Les 85 % de grévistes demandent alors une revalorisation de 5 % de tous les salaires, puisque la majorité des conducteurs de bus sont payés au salaire mensuel professionnel garanti. Les employés demandaient également la mise en place d’une prime pour l’augmentation des vacations, le décompte des heures supplémentaires à la semaine, la mise en place d’une prime de salissure pour le personnel d’atelier, l’obtention d’une indemnité pour le personnel effectuant la formation des nouveaux conducteurs et une prime de caisse. Le salaire net d'un conducteur avec une ancienneté de 23 ans de Westeel était de 1 100 net. Après trente-trois jours de grève soit cinq semaines, mais également l'intervention des élus locaux et de l'inspection du travail, les grévistes ont repris le travail avec le versement d’une prime de vacances de 160 , une augmentation des salaires de 2 % dès le mois de décembre, d’une prime de déplacement entre les dépôts passé de 10 à 2 par jour, de l'augmentation de la prime d'OT à 4,20 [26],[27].

Parallèlement chez Tadao, un conducteur avec 12 ans d'ancienneté touche environ 1 300 net par mois[28].

Usage[modifier | modifier le code]

Arrêt de bus[modifier | modifier le code]

Arrêt de bus Tadao.

Le réseau dispose de 3 105 arrêts de bus pour 750 km2[14], ce qui fait 4,14 arrêts pour un kilomètre carré.

Sur la totalité du réseau, les en-têtes des panneaux ou des abris des arrêts de bus doivent comporter le nom de l'arrêt, le numéro de la ligne concernée, sa direction et son sens, le logo de Tadao. En dessous, la zone d'information doit indiquer la grille horaire des lignes, le tarif des titres, l'adresse du point de vente le plus proche, la mention « Faire signe au conducteur ». Les abris eux-mêmes doivent également afficher le plan du réseau[29]. C'est l'un des douze points du label Qualisto.

Pour l'instant, il n'existe pas de système d'information en temps réel ni de dispositif adapté aux aveugles, mais il se pourrait que ces équipements améliorent prochainement les principaux arrêts, et plus particulièrement tous les arrêts pour le système conçu pour les aveugles.

À titre indicatif, à un point d'arrêt, un aménagement de quai coûte 15 000 HT et un abri de bus coûte 5 000 HT[30].

Titre de transport[modifier | modifier le code]

Pour voyager sur le réseau Tadao, trois possibilités s'offrent à l'utilisateur.

D'abord, il y a le « ticket unité » à 1,20 . Il ressemble à un ticket de caisse original et est achetable dans les véhicules auprès du conducteur. Il reste valable uniquement une heure après l'achat. Avec la fusion d'Artois Bus, les voyageurs de Tadao n'ont plus le souci des « grands parcours » à 1,30 et des « petits parcours » à 1 [31]. Maintenant, tous les parcours coûtent le même prix. Il existe également une « formule journée », vendue également dans les véhicules auprès du conducteur et aux boutiques Tadao, au prix de 3,30 et qui permet de circuler sur le réseau pendant toute la journée[32].

Le billet sans contact, de couleur mauve, peut être chargé de six trajets à 5,50 ou alors de la « formule journée » également à 3,30 . Le billet peut servir pour voyager à plusieurs. Il suffit de le valider autant de fois que nécessaire.

La dernière possibilité est la carte à puce sans contact. Elles sont en communication en champ proche[33], c'est-à-dire qu'il ne faut plus rentrer son titre de transport dans le composteur mais le passer devant. Nominatives, elles se chargent et se rechargent dans une des sept boutiques Tadao[34] mais également chez certains buralistes[35]. La carte, en elle-même est gratuite, cependant en cas de perte, il faudra payer la nouvelle 10 . Avant l'arrivée d'Artois Bus, cette technologie était réservée aux scolaires et aux retraités, maintenant elle est utilisable par tous[31]. C'est pour cela que les anciennes cartes de transport Tadao et d'Artois Bus n'étaient plus valables lors de l'unification des transports en commun du bassin minier[33].

Cette nouvelle carte sert à l'unification du réseau, la gestion de l’ensemble de l’information et la possibilité d’être compatible avec les autres réseaux comme avec le réseau Transpole (transports en commun lillois) pour la création d'une carte orange du Nord-Pas-de-Calais[36]. En juin 2011, la carte Pass Pass remplacera la carte actuelle, elle permettra de circuler, à terme, sur toute la région[37].

Les prix ne devraient pas augmenter même à la suite de la hausse du prix du pétrole[38], surtout que le réseau est le moins cher des 22 agglomérations de plus de 250 000 habitants hors Île-de-France[39]. 90 % des utilisateurs du réseau sont satisfaits de la nouvelle gamme tarifaire[21]. Depuis la création de la Journée du transport public, Tadao s'y associe pour baisser ses prix à 1 pour toute la journée et sur tout le réseau.

Incidents[modifier | modifier le code]

Lors des émeutes de novembre 2005, trois bus ont été brûlés dans un hangar à Hénin-Beaumont[40],[41].

Entre les deuxièmes trimestres 2006 et 2007, les incidents ont augmenté de 32 % tandis que les incidents envers les personnes ont augmenté de 78 %. À la suite de ce constat, Tadao avec le soutien de la police a intégré dans ses bus, plusieurs citoyens volontaires pour prévenir les violences et les actes de délinquance[42],[43]. Ce ne sont ni des policiers, ni des médiateurs, ils ont juste un rôle préventif[44]. La majorité des faits se passe sur la ligne bulle1.

Site internet[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la rentrée 2008, le site avait été réalisé par l'entreprise Shirka[25], grâce à la solution NetKali[45]. Le site avait été mis en ligne en [46] et était hébergé par Ornis[47]. Le , le site avait été modifié avec l'arrivée d'Artois Bus[33].

À la rentrée 2008, le site a encore fait peau neuve et a été réalisé avec ActiPage, l'outil de gestion de page par Actigraph[48].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Publicité reçue dans le CALL et le CAHC vers mi-2006 avant la réorganisation
  2. 473 000 voyages divisés par 375 000 habitants donnent un résultat d'environ 1,261333 voyage par habitant.
  3. 15 000 000 voyages divisés par 610 000 habitants donnent un résultat de 24,5901 voyages par habitant, en moyenne.
Références
  1. a et b [PDF] « Information multimodale en région Nord-Pas-de-Calais », sur http://lara.inist.fr/ (consulté le 2 novembre 2010), p. 37
  2. a et b « ArtoisBus devient Tadao », sur http://www.echo62.com/, L'Écho du Pas-de-Calais (consulté le 3 novembre 2010)
  3. « Transports », sur http://www.artoiscomm.fr/, Communauté d'agglomération de l'Artois (consulté le 2 novembre 2010)
  4. « Lignes régulières », tadao.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  5. a et b « Les lignes bulle », SMT Artois-Gohelle (consulté le 4 novembre 2010)
  6. [PDF] « Bulle Lens Liévin » (consulté le 4 novembre 2010)
  7. Yves Portelli, « Bassin minier : le syndicat mixte des transports prépare activement la révolution », La Voix Éco, (consulté le 4 novembre 2010)
  8. a, b et c « Fiches horaires à partir du 2 janvier 2012 », tadao.fr (consulté le 27 décembre 2011)
  9. Cartes du projet Bulles
  10. « Enquête publique sur le transport : tous à nos plumes ! », site de la ville de Harnes (consulté le 15 avril 2008)
  11. [PDF] « L’envers de la restructuration de Tadao », L'Héninois (consulté le 4 novembre 2010), p. 2
  12. « À partir du 5 janvier 2009 : du nouveau sur votre réseau ! », site officiel (consulté le 3 novembre 2010)
  13. « Nombre de voyageurs dans les bus Tadao », Diver Cité d'Hénin-Carvin, no 19,‎ , p. 8
  14. a, b et c « Tadao et ArtoisBus, un seul et grand réseau de transport pour tous. », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao (consulté le 15 avril 2008)
  15. « « Nantes le phare ouest », « Ma ville est-elle agréable » », Le Point, no 1858,‎ , p. 88/89
  16. a et b « Les services Tadao », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao (consulté le 18 mai 2008)
  17. « « 7 centres d'échange principaux » », Tadao : Guide du voyageur,‎ , p. 22 à 25
  18. a et b « Les livrées des bus », Diver Cité d'Hénin-Carvin, no 34,‎ , p. 6
  19. « ProxiBus », sur http://www.tadao.fr/, site officiel de Tadao (consulté le 1er juin 2008)
  20. [image] « Réseaux urbains : bus, métro, tram, trolley... », sur http://www.lineoz.net/forum/, forum Lineoz (consulté le 3 novembre 2010)
  21. a, b et c « Gamme tarifaire », Planète Tadaō,‎ , p. 9
  22. « Les lignes régulières », sur http://www.westeelvoyages.com/, Westeel Voyages (consulté le 18 avril 2008)
  23. « Réseaux urbains », sur http://www.autobusartesiens.fr/, Autobus Artésien (consulté le 3 novembre 2010)
  24. a et b « « Les repères Tadao » », Tadao : Guide du voyageur,‎ , p. 7
  25. a et b « Tadao », sur http://www.shirka.com/, Shirka (consulté le 3 novembre 2010)
  26. « Appel à solidarité après 33 jours de grève aux voyages Westeel. », sur http://www.fgte.org/, FGTE - CFDT Transport équipement
  27. « Pas-de-Calais : des salariés en lutte contre la casse de l’emploi », sur http://www.lariposte.com/, La Riposte (consulté le 3 novembre 2010)
  28. « Formation Véolia », sur http://news.transbus.org/topics.php3?f=1, Forum Trans'Bus (consulté le 3 novembre 2010)
  29. [PDF] « Plan des déplacements urbains du Syndicat Miste des transports de Lens-Liévin-Hénin-Carvin, Thème no 5 : Transports publics — Action no 5 : Développement de l'information aux points d'arrêt », sur http://www.scot-lenslievinhenincarvin.fr/, SMT de Lens-Liévin-Hénin-Carvin (consulté le 3 novembre 2010), p. 30
  30. [PDF] « Plan des déplacements urbains du Syndicat Miste des transports de Lens-Liévin-Hénin-Carvin, Thème no 5 : Transports publics — Action no 6 : Aménagements de voirie et équipements pour l'amélioration de la vitesse et la régularité des bus », sur http://www.scot-lenslievinhenincarvin.fr/, SMT de Lens-Liévin-Hénin-Carvin (consulté le 3 novembre 2010), p. 31
  31. a et b [PDF] « Tadao s’agrandit et se modernise ! », sur http://www.villedelens.fr/, Lens actualité no 50, septembre 2007, page 13
  32. « Tarification », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao (consulté le 28 juin 2008)
  33. a, b et c [flash] « Animation Tadao », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao (consulté le 8 août 2008)
  34. « Les boutiques Tadao, adresses et horaires d'ouverture », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao
  35. « Points de vente », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao
  36. « La nouvelle billettique », sur http://smt-artois-gohelle.fr/, SMT Artois-Gohelle (consulté le 3 novembre 2010)
  37. « Pass Pass, une seule carte pour TER, bus, métro, tram... », La Voix du Nord, (consulté le 15 avril 2011)
  38. « J.-L. Wery : « L'augmentation du ticket de bus n'est pas à l'ordre du jour » », sur http://www.lavoixdunord.fr/, La Voix du Nord - Béthune, (consulté le 3 novembre 2010)
  39. Anne Lenormand, « L'UFC-Que Choisir passe 22 réseaux de transports urbains au banc d'essai », sur http://www.localtis.info/, Union fédérale des consommateurs - Que choisir (consulté le 15 avril 2008)
  40. « Violences urbaines à Hénin-Beaumont : non à la récupération politicienne ! », sur http://www.lheninois.com/, L'Héninois (consulté le 3 novembre 2010)
  41. « Pas-de-Calais : menace brune dans le bassin minier », sur http://www.lariposte.com/, La Riposte (consulté le 3 novembre 2010)
  42. « Des citoyens volontaires pour lutter contre la délinquance dans les transports en commun », sur http://www.lavoixdunord.fr/, La Voix du Nord, (consulté le 3 novembre 2010)
  43. « Des citoyens volontaires sur le réseau de bus Tadao », sur http://www.lavoixdunord.fr/, La Voix du Nord, (consulté le 3 novembre 2010)
  44. « Dans les bus de Tadao, des citoyens volontaires », sur http://www.lavoixdunord.fr/, La Voix du Nord, (consulté le 3 novembre 2010)
  45. « NetKali : Tadao », sur http://www.netkali.com/, NetKali (consulté le 3 novembre 2010)
  46. « Tadao », sur http://site.journaldunet.com/, Le Journal du Net (consulté le 3 novembre 2010)
  47. « Mentions légales », sur http://www.tadao.fr/, ancien site officiel de Tadao (consulté le 26 juillet 2008)
  48. « Mentions légales », sur http://tadao.actipage.net/, site officiel de Tadao (consulté le 3 novembre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]