Tache sombre australe de 2015

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Tache sombre australe de 2015
image illustrative de l’article Tache sombre australe de 2015
SDS-15 par le télescope spatial Hubble le 16 mai 2016.
Géographie et géologie
Coordonnées 46° S, 139° O
Type de relief Tourbillon sur Neptune
Nature géologique Tourbillon anticyclonique
Époque de formation Première détection en 2015
Longueur Au moins 14° de longitude
Localisation sur Neptune

[[Fichier:|275px|(Voir situation sur carte : Neptune)]]

Tache sombre australe de 2015
Ensemble de quatre images de SDS-15 obtenues entre 2015 et 2017.
Évolution de la tache.

La tache sombre australe de 2015, en abrégé SDS-2015[1] (pour l'anglais Southern Dark Spot discovered in 2015), est une tache sombre de l'atmosphère de Neptune. Détectée pour la première fois en , son existence est confirmée en .

Découverte[modifier | modifier le code]

La tache a tout d'abord été imagée par la caméra à grand champ 3 (WFC3) / UVIS du télescope spatial Hubble le dans le cadre du programme OPAL[2]. Son centre (en) était alors situé à une latitude planétographique de 45 degrés sud.

Confirmation[modifier | modifier le code]

Le , l'Union astronomique internationale annonce la confirmation, par M. H. Wong, de l'Université de Californie à Berkeley, P. M. Fry, de l'Université du Wisconsin, et A. A. Simon, du Centre de vol spatial Goddard de la NASA, de l'existence de la tache dans le CBET 4278[3]. La tache avait été de nouveau détectée à des longueurs d'ondes inférieures à 600 nanomètres sur des images prises par Hubble avec les mêmes instruments le 16 mai 2016. La tache se trouvait alors à une latitude de 46 degrés sud et une longitude d'environ 138 degrés ouest à la date « 2016 May 16.178 UT » (c'est-à-dire le 16 mai 2016 à h 16 temps universel). La tache a une largeur d'au moins 14 degrés de longitude. Les longueurs d'onde plus grandes révèlent la présence continue de nuages compagnons brillants associés à SDS-2015, ce qui renforce l'interprétation qu'il s'agit d'un tourbillon anticyclonique[4]. L'équipe d'observation de Hubble comprend également I. de Pater, J. Tollefson, K. de Kleer, H. Hammel, S. Cook, R. Hueso, A. Sanchez-Lavega, M. Delcroix, L. Sromovsky, G. Orton et C. Baranec.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael H. Wong, Joshua Tollefson, Andrew I. Hsu, Imke de Pater, Amy A. Simon, Ricardo Hueso, Agustín Sánchez-Lavega, Lawrence Sromovsky, Patrick Fry, Statia Luszcz-Cook, Heidi Hamme, Marc Delcroix, Katherine de Kleer, Glenn S. Orton et Christoph Baranec, « A New Dark Vortex on Neptune », The Astronomical Journal, vol. 155, no 3,‎ , p. 117 (ISSN 1538-3881, DOI 10.3847/1538-3881/aaa6d6, lire en ligne).
  2. Simon et al. 2015, Ap.J. 812, 55
  3. http://www.cbat.eps.harvard.edu/iau/cbet/004200/CBET004278.txt
  4. Voir par exemple Smith et al. 1989, Science 246, 1422.