Tabou Combo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tabou Combo
Description de cette image, également commentée ci-après
Tabou Combo au Festival International Nuits d'Afrique de 2014 à Montréal
Informations générales
Pays d'origine Haïti
Genre musical Compas direct , compas zilé
Années actives 1968 à présent

Tabou Combo est un groupe de musique haïtienne, fondé en 1968, cet orchestre a donné des concerts à travers le monde (Amérique du Nord, Afrique et Europe) et en particulier dans les Caraïbes c'est le tout premier groupe qui ont joués du compas zilé. Les musiciens de Tabou Combo se proclament « ambassadeurs du kompa », rythme typique d'Haïti qui se chante tant en anglais, en français, en espagnol qu'en créole haïtien.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire du groupe commence en 1968 dans une petite église d'Haïti où deux musiciens, Albert Chancy Jr et Herman Nau, donnent leur premier concert. Très rapidement, ils montent une formation qu'ils baptisent Los Incognitos de Pétion-Ville et enchaînent concert sur concert. En moins de 2 ans le groupe acquiert une telle popularité qu'en 1969 Radio Haïti lui décerne le prix de "Meilleur groupe musical de l'année". L'année suivante, tout le groupe part s'installer à Brooklyn et en décembre 1970, les musiciens donnent leur premier bal sous le nom de Tabou Combo à New York. C'est le début d'une longue et fructueuse carrière internationale. Puis emmanuel evans Pierre leurs à inspiré le kompa zîle qui est une collection de kompa, rara et troubadours haïtien. Le kompa zîle va connaître un grand succès en 1975 pas même un an de naissance,avec le tube New York city, qui devenait le premier des hits parades français

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La musique de Tabou Combo est essentiellement faite pour danser. C'est un mélange de méringue d'Haiti, de rara, avec une dominante de kompa.

Dates importantes[modifier | modifier le code]

  • 1967 : Albert Chancy Jr et Herman Nau fondent Los Incognitos de Pétionville. Le premier concert a lieu dans une petite église d'Haïti.
  • 1968 : Ils achètent leurs premiers instruments (une guitare et une paire de congas). Ils deviennent populaires parmi les jeunes en se produisant tous les samedis soir au Ciné Paramount.
  • 1969 : Radio Haïti décerne au groupe le "prix du meilleur groupe musical de l'année".
  • 1970 : Albert Chancy Jr doit partir poursuivre des études à Montréal. Lors d'un concert mémorable à l'hôtel Ibo Lélé, Tabou Combo dit adieu à son public. Mais coup de théâtre, Herman Nau, Jean-Claude Jean, Serge Guerrier et Yvon André partent tous s'installer à Brooklyn. Le groupe reconstitué, auquel se sont joints Dadou Pasquet et Weston Etienne, donne son premier bal à New York en décembre.
  • 1972 : Live à la canne à Sucre, premier album enregistré aux États-Unis. Roger M.Eugene, Yvon Ciné et Yves Joseph viennent d'Haïti rejoindre le groupe.
  • 1974 : Premier retour en Haïti. Le groupe est accueilli à l'aéroport par une foule en liesse.
  • 1975 : Succès en Europe, avec plus d'un million d'albums vendus. En août, New-York City atteint le premier rang des Hit-Parade français,un kompa zîle.
  • 1976 : Dadou Pasquet est remplacé par Élysée Pironneau (guitare solo).
  • 1978 : Triomphe au Brooklyn College, où le groupe est reconnu pour son professionnalisme à l'égal des grands groupes américains.
  • 1980 : Tabou Combo rend hommage à un des pères du Compas Direct[1] Nemours Jean-Baptiste (en), de son vivant, avec la chanson Hommage à Nemours Jean Baptiste[2],[3].
  • 1990 : Assassinat du claviériste innovateur Ernst Marcelin.
  • 1995 : Tabou Combo sort son 25e album à l'occasion de son 25e anniversaire et prouve du coup que les vétérans du kompa sont encore actuels.
  • 2004 : Le concert des 200 ans d'indépendance d'Haïti "Live in Paris"
  • 2007 : Concert à l'Olympia (Paris)

Membres (anciens et actuels)[modifier | modifier le code]

  • Albert Chancy Jr (1968-1969) : leader / guitare
  • Jean-Claude Jean (1968-) : guitare rythmique
  • Adolphe Chancy (1968-1988) : leader / basse
  • Paul Gonel (1968-) : accordéon
  • Fritz Coulanges (1968-) : violon
  • Serge Guerrier (1968-) : chant
  • Herman Nau (1968-1998) : batterie / chant
  • Yves Joseph "Fanfan" (1968-) : percussions / chant
  • Yvon "Kapi" André (1968-) : percussions / chant
  • Roger Marie Eugène "Shoubou" (1968-): chant solo
  • André "Dadou" Pasquet (1970-1976) : guitare solo
  • Yvon Cine (1973-2020) (†)[4] : basse / chant
  • Guerry Legagneur (1971-) : accordéon
  • Pierre André Cine (1975-) : guitare / percussions
  • Élysée Pyronneau (1976-) : guitare solo / claviers
  • John Campagna (1978-) : saxophone alto
  • James Kelly (1978-1981) : saxophone ténor
  • Glenn Ferris (1978-1980) : trombone
  • Andrew Washington (1980-) : trombone
  • Paul F. Henegan (1981-1987) : saxophone
  • Charlie Miller (1981-1983) : trompette
  • Joe Mosello (1983-1987) : trompette
  • Reynald "Rey" Valme (1987-) : congas
  • Ernst Marcelin (1987-1992[incompréhensible]) : claviers
  • Ned Gold (1987-1995) : saxophone ténor
  • Gary Resil (1988-1995) : guitare rythmique
  • Yves Albert Abel (1988-) : basse
  • Ken Watters (1989-) : trompette
  • Daniel "Dany" Pierre (1994-2002) : claviers / chant
  • Ralph Conde (1995-) : guitare solo
  • André Atkins (1997-) : trombone
  • Robenson Jean-Baptiste (2006-) : batterie
  • Dener Ceide : guitare solo
  • Curtis Eby : trompette
  • Darren Barrett : trompette

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Kompa to the world. Label : Aztec Music. Année : 2011
  • Mizik Factory. Année : 2009
  • Fiesta Caribena / Caribbean Fete. Année : 2005
  • 35th Anniversary. Année : 2003
  • Préjugé. Label : Hibiscus Records. Année : 2001
  • Happy birthday. Label : M10. Année : 2000
  • Sans Limites. Label : Sonodisc. Année : 2000
  • Super Stars. Année : 2000
  • Over drive. Label : Hibiscus Records. Année : 1998
  • New York City. Année : 1998
  • References. Label : Hibiscus Records. Année : 1996
  • Ya patia. Label : Sonodisc. Année : 1996
  • Tabou Combo de Petion Ville (8th sacrement). Label : Sonodisc. Année : 1989
  • Haiti. Année : 1989
  • Partage Année : 1982
  • Et alors. Label : Hibiscus Records. Année : 1981
  • Voyé monté. Label : Hibiscus Records. Année : 1979
  • The music machine. Label : Sonodisc. Année : 1978
  • Incomparable. Année : 1968
  • 360 Degré
  • Why not. Label : Hibiscus Records

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • Taboulogy. Label : Créon Music. Année : 2005
  • Unity. Label : Hibiscus Records. Année : 1994
  • Rasanble Année : 1994
  • Go Tabou go. Label : Sonodisc. Année : 1992
  • Zap zap. Label : Sonodisc. Année : 1991
  • Gozalo. Year : 1990
  • Aux Antilles... Label : Sonodisc. Année : 1989
  • Quitem Fe Zafem . Label : Sonodisc. Année : 1987
  • Allo allo. Label : Tabou Combo Records And Tapes, Chancy Records & Tapes. Année : 1984
  • Jo jo nan carnaval. Label : Sonodisc. Année : 1983
  • Bolero jouk li jou. Label : Sonodisc. Année : 1981
  • Baissez-bas. Label : Tabou Combo Records And Tapes. Année : 1980
  • L'an 10. Label : Edenways Année :1977
  • Indestructible. Année : 1976
  • The Masters. Label : Barclays Année : 1975
  • 8th Sacrement : Année : 1974
  • Respect. Label : Sonodisc. Année : 1973
  • A la canne a sucre. Label : Sonodisc. Année : 1972

Albums en public[modifier | modifier le code]

  • Live au Zenith 98. Label : Sonodisc. Année : 1998
  • Live in Zenith (Les plus grands succès). Label : Sonodisc. Année : 1989

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Le Meilleur De Tabou Combo. Année : 2003
  • Les Grands Succès de Tabou Combo. Année : 2003
  • Best of Tabou Combo. Label : Mélodie. Année : 1995
  • Tabou Combo / vol.1 (Bese ba). Label : Sonodisc. Année : 1992
  • Tabou Combo / vol.2 (Et alors). Label : Sonodisc. Année : 1992
  • Tabou Combo / vol.3 (Se konsa se konsa). Label : Sonodisc. Année : 1992
  • Tabou Combo / vol.4 (Bolero). Label : Sonodisc. Année : 1992
  • Tabou Combo / vol.5 (Anbisyon). Label : Sonodisc. Année : 1992

Singles[modifier | modifier le code]

  • Inflacion. Année : 1975

Médiagraphie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dr Gage Averill, « Konpa ! La musique populaire en Haïti : Nemours Jean-Baptiste et le konpa-dirèk », sur Lameca (consulté le 16 septembre 2020)
  2. (en) Tabou Combo Super Stars (1980) sur Discogs
  3. Frantz Duval, « Quand Tabou encense Nemours parce que Nemours a fécondé le Tabou Combo », sur Le Nouvelliste, (consulté le 16 septembre 2020)
  4. prof. Élie Fleurant, « Yvon Ciné, promoteur et bassiste du Tabou Combo, est parti », sur le Nouvelliste, (consulté le 16 septembre 2020)
  5. (en) Orq. Juan Minaya* – Cole / Tu Mujer sur Discogs
  6. (en) L'emprise des ténèbres (soundtrack) sur l’Internet Movie Database
  7. « Tabou Combo : 40 ans de konpa », sur La Presse (consulté le 16 septembre 2020)