Tabou (film, 1999)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tabou

Titre original 御法度
Gohatto
Réalisation Nagisa Ōshima
Scénario Nagisa Ōshima
Ryōtarō Shiba (roman)
Musique Ryūichi Sakamoto
Acteurs principaux
Pays de production Drapeau du Japon Japon
Genre Drame
Durée 100 minutes
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tabou (御法度, Gohatto?), est un film japonais réalisé par Nagisa Ōshima, sorti en 1999. Il traite de la vie dans une milice de samouraïs, le Shinsen gumi, à la fin du XIXe siècle et, plus précisément, de la question de l'homosexualité dans le milieu relativement fermé de cette académie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Kyoto, printemps 1865. Sōzaburō Kanō fait son entrée dans une milice de samouraïs, le Shinsen gumi. Cette arrivée suscite un tel engouement chez les autres hommes qu'elle donne lieu à des crimes, des suspicions et des meurtres.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Analyse et commentaires[modifier | modifier le code]

Si ce film bénéficie d'une image et d'une distribution digne d'un grand film romantique, sa musique intrigante et entêtante, ainsi que le jeu de l'acteur principal, triste et inquiétant, font de Tabou (Gohatto) un vrai film policier, une quête imaginaire qui plonge le spectateur dans un univers peu connu : le tabou de l'homosexualité.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélections et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ja) Tabou sur la Japanese Movie Database.
  2. « Les films japonais sortis en France en salle » (version du 22 octobre 2020 sur l'Internet Archive), sur www.denkikan.fr.
  3. « Tabou », sur Centre national du cinéma et de l'image animée (consulté le ).
  4. a et b (ja) « 23e cérémonie des Japan Academy Prize - (2000年) », sur www.japan-academy-prize.jp (consulté le ).
  5. (ja) « 1999年 第42回 ブルーリボン賞 », sur www.allcinema.net (consulté le ).
  6. (ja) « 報知映画賞ヒストリー 第25回 (2000年) » [« 25e cérémonie des prix Hōchi du cinéma - (2000) »], Version archivée (consulté le ).
  7. (ja) « 74e prix Kinema Junpō - (2000年) », sur kinenote.com (consulté le ).
  8. (ja) « 55e cérémonie des prix du film Mainichi - (2000年) », sur mainichi.jp (consulté le ).
  9. « Gohatto », sur www.festival-cannes.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Propos recueillis par Gérard Delorme, « De Contes cruels de la jeunesse à Max mon amour, Nagisa Oshima s'est toujours intéressé à l'amour sous toutes ses formes. Pas étonnant qu'il traite de samouraïs homosexuels dans Gohatto, dont il vient de terminer le tournage à Kyoto », Première no 270, Hachette Filipacchi Associés, Levallois-Perret, , p. 112-115, (ISSN 0399-3698)

Liens externes[modifier | modifier le code]