Tabot (liturgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tabot.
image illustrant l’Éthiopie image illustrant les chrétiens d’Orient
Cet article est une ébauche concernant l’Éthiopie et les chrétiens d’Orient.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un prêtre portant sur sa tête un tabot recouvert pendant l'épiphanie à Gondar en Éthiopie.

Tabot (ge'ez : ታቦት), se réfère à une réplique des tables de la Loi, sur laquelle les dix commandements de la Bible sont inscrits utilisé par l'Église éthiopienne orthodoxe. Tabot peut aussi être utilisé pour faire référence à une réplique de l'Arche d'alliance. Étymologiquement, le mot tabot désigne non pas la tablette mais l'arche conformément au vocabulaire biblique[1].

D'après Edward Ullendorff, le mot tabot vient de tebuta (tebota) en araméen, qui lui-même vient de l'hébreu tebah[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier van der Stappen, Æthiopia : pays, histoire, populations, croyances, art & artisanat, Gorden & Breach Arts International,‎ , p. 191
  2. Edward Ullendorff, Ethiopia and the Bible (Oxford: University Press for the British Academy, 1968), pp. 82, 122