Tableau d'affichage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tableau d'affichage dans un stade de baseball aux États-Unis

Un tableau d'affichage ou babillard[1],[2] est un panneau permettant d'afficher des informations diverses. Il existe des tableaux d'affichage manuels ou électroniques. Ils sont utilisés en particulier dans la plupart des sports, comme le basket-ball, l'athlétisme, le tennis ou le baseball pour afficher non seulement le score (nombre de points) mais aussi le temps de jeu ou des informations sur les joueurs. Des tableaux d'affichages sont aussi utilisés dans les gares ou les aéroports[3].

Historique et typologie[modifier | modifier le code]

Tableau d'affichage manuel en 1901

Les premiers tableaux d'affichage, utilisés lors des rencontres de football, de cricket, de baseball ou de rugby étaient manuels ; le préposé au tableau d'affichage devait accrocher à la main des plaquettes avec des chiffres correspondant aux scores.

Jusqu'aux années 1980, la plupart des tableaux d'affichage étaient électro-mécaniques. Les avancées en électronique ont par la suite permis des améliorations sensibles au niveau des possibilités techniques, qui ont abouti aux écrans géants de type vidéo. La plupart des tableaux d'affichage récents sont informatisés.

Utilisation en sport[modifier | modifier le code]

Dans certains stades sportifs, un tableau d'affichage peut atteindre plusieurs dizaines de mètres de largeur. Celui du stade de football américain du Darrell K Royal – Texas Memorial Stadium (en) atteint 40 m de large sur près de 17 de hauteur[4].

Utilisation dans les transports[modifier | modifier le code]

Les tableaux d'affichage dans les gares permettent de renseigner sur les trains au départ ou à l'arrivée, en indiquant les horaires et les quais, ainsi que les retards éventuels. Dans les aéroports, ils indiquent les portes d'embarquement, les noms des compagnies, les numéros de vols, etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :