Table (base de données)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Table (homonymie).
Exemple de table de base de données

Dans les bases de données relationnelles, une table est un ensemble de données organisées sous forme d'un tableau où les colonnes correspondent à des catégories d'information (une colonne peut stocker des numéros de téléphone, une autre des noms...) et les lignes à des enregistrements, également appelés entrées.

Chaque table est l'implémentation physique d'une relation entre les différentes colonnes. Chaque correspondance est définie par une ligne de la table.

La notion de table est apparue dans les années 1970 chez IBM avec l'algèbre relationnelle qui est une théorie mathématique en relation avec la théorie des ensembles. Cette théorie a pour but d'éclaircir et de faciliter l'utilisation d'une base de données.

Mise en œuvre[modifier | modifier le code]

Conception d'une Table[modifier | modifier le code]

Lors de la conception d'une Base de données relationnelle, il est important de clairement définir toutes les tables qui la composeront et les différentes associations qui les lient, de manière à pouvoir dresser le schéma conceptuel qui permettra de décrire l'organisation des données dans la base données avant de la mettre informatiquement en place.

On distinguera les tables courantes qui caractérisent des entités (Tables "Personne", "Projet", "Commande", "Facture"...) contenant des informations, et les tables associatives qui assureront la liaison entre au moins deux tables courantes.

Il est également indispensable de nommer rigoureusement les différentes tables, en utilisant des normes techniques. Par exemple, cela permet d'éviter les incohérences dans la base et permet son évolutivité.

On peut par exemple se fixer comme norme :

  • Nom de table toujours au singulier
  • Pour les tables de liaison commencer par "l_" suivi des 2 tables liées en les reliant par un tiret bas, et en les classant par ordre alphabétique.

Cela donnera par exemple pour une table personne et une table voiture, on définit la table de liaison I_personne_voiture.

Contenu d'une Table[modifier | modifier le code]

Par nature, chaque colonne d'une table, parfois improprement appelée "champ", doit contenir des données d'un même type et porter un nom, de préférence significatif par rapport aux données contenues dans la colonne. Il y a certaines règles à respecter notamment le fait qu'il faille mettre un identifiant pour chaque enregistrement dans la table.

Pour les différentes colonnes de la table, il faut également respecter des normes pour les noms, par exemple, imposer le nom des colonnes au singulier.

Il y a deux possibilités :

  • Mettre un identifiant qui s'auto-incrémente au fur et à mesure des données entrées.
  • Choisir un identifiant qui soit unique (par exemple: plaque d'immatriculation pour une base de données de voitures)

Cela permet donc d'avoir une table bien indexée, et cela facilite alors parfaitement les recherches.

Travail sur une Table[modifier | modifier le code]

Il y a deux niveaux de travail sur une table :

Actuellement, le langage standardisé pour travailler sur les tables est le SQL, il est utilisé avec certaines variantes sur la plupart des systèmes de gestions de bases de données.

Exemple de systèmes de gestion de bases de données utilisant des tables[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]