Tablat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tablat
Tablat
Tablat
Noms
Nom arabe تابلاط
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région kabylie
Wilaya Médéa
Daïra Tablat
Code postal 26004
Code ONS 2652
Démographie
Population 27 919 hab. (2008[1])
Densité 360 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 24′ 46″ Nord, 3° 18′ 36″ Est
Altitude Min. 516 m – Max. 516 m
Superficie 77,5 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Médéa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Médéa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tablat

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tablat

Tablat, est une ville d'Algérie, chef-lieu de commune et de daira de même nom dans la wilaya de Médéa en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Tablat est une localité de montagne située à 500 m d'altitude sur le versant Sud de l'atlas tellien à 65 km au sud d'Alger et 130 km au nord-est de Médéa, le chef lieu de wilaya.

Histoire[modifier | modifier le code]

Tablat est l'ancienne Tablata, chef-lieu d'une marche romaine au Ve siècle[2], d'après Oscar Mac Carthy (1825-1913), chargé depuis 1849 par le ministre de la guerre d'une mission d'exploration des territoires algériens. Tablat,l'ancienne Tablata des Romains,centre de population en voie de peuplement,à 550 m d'altitude,sur un plateau élevé de 50 m au-dessus des cours d'eau qui le contournent.Terres labourables de bonne qualité,forêt de Mezrenna à 6 km,marché hebdomadaire important,climat saint mais très chaud en été. Sous les Romains,Tablata était le chef lieu d'une marche militaire. (Géographie de l'Algérie.O.Niel. 1876-1878). C'est la région des Cheurfa et des Maures venus du Maroc et d'Andalousie au début du XVe siècle qui formait le grand aârch des Beni Sliman qui se composait de sept tribus : Bahata; Tiara, El Ouazana, Tourtatine, Tablat, Mezghana.

Durant l'occupation Ottomane, Tablat relevait du khalifat de Sebaou de Grande Kabylie et de l'autorité de l'agha d'Alger.

L'émir Abd el-Kader l'avait placée sous l'autorité d'Ahmed Ben Salem, khalifa du Sebaou.

Le centre colonial a été créé en 1876 dans le département d'Alger et devient commune mixte en 1879. En 1958 il est chef lieu d'arrondissement rattaché au département du Titteri.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tablat vient de la berbère et signifie « pierre plate ».

Économie[modifier | modifier le code]

La région vit essentiellement de l'agriculture.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Omar Boudjellab (1930-2006), médecin et homme politique algérien. Ancien moudjahid et ancien ministre.
  • Abdelkader Tidjani, Si Abdeka (1937-1997),

moudjahid, ex D.A.G de la présidence de la république. Major de la première promotion "Emir Abdelkader" de l'École nationale d'administration (Algérie) (1964/1968), section administration publique. Fondateur de l'équipe locale de football (E.S.T).

Capitaine, ancien moudjahid de la Wilayas IV

DG de la SNIC (industries chimiques).

. A donné son nom à un collège de Tablat (C.E.M LOUNICI Ali ) et à l'Université d'El Affroun (Université LOUNICI Ali)

Né le 14 septembre 1927 à Tablat, Haddad el djilali effectue une scolarité coranique,puis l'école classique dans sa ville natale. Passionné par le monde musical, il sollicite son intégration à la troupe itinérante dirigée par Abdelhamid Ababsa qu'il quitte en 1951 pour rejoindre celle de l'Opéra d'Alger dirigée par Mahieddine Bachtarzi. Excellent musicien, compositeur et parolier lui-même, il dirigeait en plus de l'orchestre de l'émission radiophonique "mene koul fen choueye", produite par Habib Hachelaf.À L'indépendance Haddad el djilali est chef d'orchestre moderne jusqu'en avril 1963, date À laquelle, il quitte la radio pour le théâtre national algérien. Lors du festival panafricain qui a eu lieu à Alger en 1969, Haddad EL Djilali brillera de mille feux, en composant la célèbre "Ferha ou zahoua" pour le ballet National. Réintégrant les services de la production artistique de la radio télévision Algérienne jusqu'au moment où, atteint par la maladie, il cessera toute activité en 1979. Haddad el djilali brillant musicien, compositeur et chef d'orchestre, s'éteint le 10 janvier 1985 à Alger à l'âge de 58 ans.

Mahfoud Kaddache

 Le Grand historien algerien Mahfoud Keddache est né à la Casbah d'Alger , dans une famille originaire de Tablat ,est mort le 01/08/2006 , à l'âge de 85 ans. M.Keddache avait été l'un des membres fondateurs des SMA dont il fut le secrétaire général en 1953 puis président de 1957 à 1962.Au lendemain de l'indépendance,il embrasse une carrière universitaire qui lui permit de s'imposer en tant qu'historien-chercheur , livrant de nombreux ouvrages sur l'histoire du mouvement national, depuis sa jeunesse  jusqu'à 1954. 


Mort en 1924. Interprète et poète. Originaire de Tablat. Ce célèbre chanteur du début du siècle interprétait sa propre production. En raison de l’apparition du disque, sa célébrité s’étendra encore plus loin.

dit Himoud, a vu le jour le 18 mars 1918 à La Casbah d’Alger, rue des frères Bachagha (ex-rue Klébert), dans une famille algéroise, dont il était l’unique enfant. Son père, El Hadj Ali Brahimi, poète à ses heures perdues, était un riche commerçant, originaire de la commune de Tablat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Médéa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Géographie physique,économique et politique.éditions Dubois frères.Alger 1858