TXT (revue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

TXT
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Genre Littéraire
Date de fondation 1969
Ville d’édition Rennes

TXT est une revue littéraire fondée en 1969 à Rennes par Christian Prigent et Jean-Luc Steinmetz. La revue cesse de paraître en 1993. Elle est reprise en 2017 par Bruno Fern, Typhaine Garnier et Yoann Thommerel.

Histoire[modifier | modifier le code]

La revue TXT est fondé en 1969 à Rennes par Christian Prigent et Jean-Luc Steinmetz. Elle s'inscrit dans la continuité des évènements de Mai 1968. Elle se veut le lieu d'une littérature qui laisse place à la création et aux expérimentations formelles. Elle réunit Jean-Pierre Verheggen, Jacques Demarcq, Éric Clémens, Pierre Le Pillouër , Alain Frontier, Liliane Giraudon, Jean-Marie Gleize, Francis Ponge, Denis Roche, Paule Thévenin[1].

À partir du n° 9 en 1977 jusqu'en 1981, la revue est publiée [2] par Christian Bourgois. En 1993, à la suite de la démission de Christian Prigent que la revue cessera de paraître.

En 1995, Christian Bourgois publie une anthologie de la revue : TXT, une anthologie : 1969-1993[3].

En 2017, Bruno Fern, Typhaine Garnier et Yoann Thommerel reprennent la publication de la revue. La revue est basée à Caen. La revue s'inscrit dans la radicalité, le bizarre, l'excentricité. Elle rassemble des membres de l'équipe de départ comme Christian Prigent, Jean-Pierre Verheggen, Philippe Boutibonnes et des poètes comme Aldo Qureshi ou Edith Msika[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Typhaine Garnier «Faire une revue, c’est aussi former une communauté de discussion et d’écriture» », sur Libération.fr, (consulté le 3 novembre 2019)
  2. « TXT, bilans », OEI,‎ (lire en ligne)
  3. Christian Bourgois, TXT 1969/1993: une anthologie, Communauté Française de Belgique, (ISBN 9782267012897)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Passage des avant-gardes à TXT (entretien avec Christian Prigent) » dans Francis Marcoin, Fabrice Thumerel, Manières de critiquer, CRELID, Artois Presses Université, 2001, p. 211-238.