TRW

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
TRW
logo de TRW

Création 1901
Dates clés 1999 rachat de Lucas, 2002 rachat par Northrop Grumman, TRW Automotive, et
Goodrich Corporation
Disparition 2002
Forme juridique société anonyme
Siège social EuclidVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires BlackstoneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Aéronautique, Astronautique, Construction automobile
Produits avion militaire
Effectif 156 000 (après rachat Lucas)
Site web www.trw.com

TRW est une entreprise américaine dont les activités sont centrées sur le secteur de la défense mais s'étendent également à la construction automobile et au secteur aérospatial. Le sigle provient des initiales de Charles E. Thomson, Simon Ramo et Dean Wooldridge.

Activité[modifier | modifier le code]

TRW est un des pionniers de l'industrie des missiles et des sondes spatiales ; il a notamment construit les sondes Pioneer 10 et 11. TRW est également un des premiers constructeurs de coussins gonflables de sécurité (« airbags »).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1999, TRW rachète le groupe anglais Lucas, un des leaders du marché des pièces détachées automobiles et de l'aéronautique. Cette acquisition qui double la taille de sa branche automobile accroit fortement sa dette l'obligeant à revendre certaines de ses activités. En 2000, Lucas Diesel est racheté par Delphi Corporation.

En 2002, TRW est racheté par la société Northrop Grumman à la suite d'une OPA hostile de 7,8 milliards de dollars[1]. Northrop-Grumman conserve l'activité de défense. La branche automobile TRW Automotive Holdings héritée du rachat de Lucas est cédée au groupe Blackstone pour 4,73 milliards de dollars[2]. TRW Aeronautical Systems, également ancienne branche de Lucas est reprise par Goodrich[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Leslie Wayne, « Northrop to Buy TRW for $7.8 Billion », sur The New York Times,
  2. Peter Pae, « Blackstone Group to Buy TRW Unit », sur Los Angeles Times,

Liens externes[modifier | modifier le code]