TKM-Ebola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le TKM-Ebola est un médicament antiviral expérimental développé contre la maladie à virus Ebola[1] par la société canadienne Tekmira Pharmaceuticals, basée à Vancouver[2].

Il s'agit d'une combinaison de trois petits ARN interférents ciblant trois protéines du virus Ebola — l'ARN polymérase ARN-dépendante, la protéine VP24 associée à l'enveloppe virale et la protéine VP35, cofacteur de l'ARN polymérase — associés avec des nanoparticules lipidiques[1].

La FDA américaine a partiellement levé, en août 2014, la suspension des essais cliniques sur ce médicament[3], qui avait donné lieu à des effets indésirables rappelant les symptômes de la grippe[4], afin de permettre son utilisation éventuellement dans le cadre de l'épidémie sévissant en Afrique de l'Ouest depuis la fin 2013.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « FDA Moves On Tekmira's Ebola Drug While Sarepta's Sits Unused », sur Forbes.com, (consulté le 16 janvier 2015)
  2. (en) « Site institutionnel de la société Tekmira Pharmaceuticals » (consulté le 16 janvier 2015)
  3. (en) Tekmira Conference Call and Webcast Advisory: Corporate Update and Second Quarter Financial Results sur le site de la société Tekmira, le 7 août 2014.
  4. (en) Cynthia Koons, Caroline Chen and Robert Langreth, « Ebola Drug by Tekmira May Be Used on Infected Patients », sur Bloomberg.com, (consulté le 16 janvier 2015)