TJ Ioane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ioane.
TJ Ioane

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Nom complet Tala James Ioane
Naissance (30 ans)
à Apia (Samoa)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Troisième ligne aile, troisième ligne centre
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
2009-2010
2011-2014
2013-2014
2015-2018
2018-
Wellington
Otago
Highlanders
Sale Sharks
London Irish
0 (0)[1]
37 (50)[1]
18 (0)[1]
51 (35)[1]
10 (15)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2014-Drapeau : Samoa Samoa20 (5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 12 septembre 2019.

Tala James "TJ" Ioane, né le à Apia (Samoa), est un joueur de rugby à XV international samoan évoluant aux postes de troisième ligne aile et troisième ligne centre. Il joue depuis 2018 avec l'équipe des London Irish en RFU Championship.

Biographie[modifier | modifier le code]

TJ Ioane est arrivé avec sa famille en à Wellington en Nouvelle-Zélande à l'age de 8 ans[2]. Il a ensuite fait ses études au Wellington College[2].

Il est le cousin de l'ailier international australien Digby Ioane[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

TJ Ioane a commencé sa carrière professionnelle en 2009 avec la province de Wellington en NPC (championnat des provinces néo-zélandaises)[2]. Il dispute deux saisons avec cette équipe, sans pour autant jouer de match en raison de la féroce concurrence à son poste, et du manque de confiance de la part de son entraîneur Jamie Joseph[2]. Il rejoint ensuite la province d'Otago avec qui il dispute 37 matchs pour 10 essais inscrits[3],[4]. Il joue une part importante dans l'obtention du Ranfurly Shield par son équipe en août 2013, ce qui est la première fois depuis 1957 pour Otago[5].

En 2013, il est retenu par la franchise des Highlanders pour disputer la saison 2013 de Super Rugby[2]. Il fait ses débuts en Super Rugby le contre les Hurricanes[6].

En janvier 2015, il rejoint le club anglais des Sale Sharks qui évolue en Premiership[7].

En juillet 2018, après quatre saisons avec Sale, il est libéré de sa dernière année de contrat et rejoint les London Irish qui viennent d'être relégués en RFU Championship[8].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

TJ Ioane a joué pour sélection scolaire néo-zélandaise (en) en 2007[9].

Il est sélectionné pour la première fois avec l'équipe des Samoa en octobre 2014[10]. Il obtient sa première cape internationale le à l’occasion d’un test-match contre le équipe du Canada à Vannes[11].

Il est sélectionné dans le groupe samoan choisi par Stephen Betham pour participer à la Coupe du monde 2015 en Angleterre[12]. Il dispute deux matchs contre l'Afrique du Sud et le Japon.

En 2019, il est retenu par le sélectionneur Steve Jackson dans le groupe samoan pour disputer la coupe du monde au Japon[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « TJ Ioane », sur www.itsrugby.fr (consulté le 12 septembre 2019)
  2. a b c d e et f (en) « TJ Ioane a highlight of Highlanders' horror run », sur www.stuff.co.nz,
  3. (en) « Rugby: Otago signs up swag of new players », sur www.odt.co.nz,
  4. (en) « Rugby: Ioane to charge up resurgent Otago », sur www.odt.co.nz,
  5. (en) « Otago beat Waikato to claim Ranfurly Shield », sur www.stuff.co.nz,
  6. (en) « Conrad Smith expects more of the same », sur www.stuff.co.nz,
  7. « T.J. Ioane signe à Sale », sur www.lequipe.fr,
  8. (en) « TJ Ioane: London Irish sign Samoa international from Sale Sharks », sur www.bbc.com,
  9. (en) « New Zealand Schools announce tour squad », sur www.allblacks.com,
  10. (en) « Kiwi talent features in new-look Samoan squad », sur www.stuff.co.nz,
  11. (en) « Preview – Samoa vs Canada », sur raysrugby.com,
  12. (en) « Rugby World Cup 2015: Samoa first to reveal squad », sur www.bbc.com,
  13. « Coupe du monde : neuf joueurs évoluant en France parmi les 31 Samoans sélectionnés », sur www.lequipe.fr, (consulté le 1er septembre 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]