TER Vallée de la Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

TER Vallée de la Marne
image illustrative de l’article TER Vallée de la Marne
Voiture B11tu TER Vallée de la Marne,
en gare de Bar-le-Duc.

Situation Île-de-France
Hauts-de-France
Grand Est
Type Transport express régional
Entrée en service
Gares 8
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF Mobilités
Vitesse maximale 160 km/h
Réseaux connexes TGV Est
TER Grand Est
TransilienLigne P du Transilien

Lors de la mise en service commercial du TGV Est, la SNCF avait choisi de ne pas maintenir les trains de grandes lignes classiques au départ de la gare de Paris-Est et à destination de Châlons-en-Champagne et l'ouest de la Lorraine. Cette décision avait provoqué un fort mécontentement de la part des usagers.

C'est pourquoi les conseils régionaux de Picardie, de Champagne-Ardenne et de Lorraine se sont associés pour proposer une nouvelle desserte interrégionale, dénommée le TER Vallée de la Marne. Cette desserte a été mise en service le . Elle propose des horaires cadencés à l'heure en pointe, et toutes les deux heures en creux.

Le contrat d'exploitation signé par la SNCF et les régions (Hauts-de-France et Grand Est depuis 2016) prévoit des mesures garantissant l'efficacité du service. Toutefois, ce dernier est altéré par des retards récurrents et des suppressions fréquentes de trains, en partie dus au vieillissement du matériel roulant ; l'amélioration devrait être notamment réalisée par la livraison de nouvelles rames.

Gares desservies[modifier | modifier le code]

          Gare Région
administrative
Commune(s)
desservie(s)
Correspondance(s)
ferroviaire(s)
        Bar-le-Duc Grand Est Bar-le-Duc TER
TGV
        Saint-Dizier Grand Est Saint-Dizier TER
        Vitry-le-François Grand Est Vitry-le-François TER
TGV
      Châlons-en-Champagne Grand Est Châlons-en-Champagne TER
TGV
      Épernay Grand Est Épernay TER (notamment vers Reims)
      Dormans Grand Est Dormans TER
      Château-Thierry Hauts-de-France Château-Thierry
Étampes-sur-Marne
TransilienLigne P du Transilien
TER
      Paris-Est Île-de-France Paris (10e) TransilienLigne P du Transilien
Intercités 100% Éco
Intercités
Moscou express
VSOE
Ouigo
TGV
ICE

(Les gares mentionnées en caractères gras sont utilisées comme terminus depuis Paris.)

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Une rame Coradia Liner, en gare de Paris-Est.

Les TER Vallée de la Marne sont exclusivement assurés, jusqu'en , par des locomotives électriques BB 15000, tractant des voitures Corail « Plus », arborant soit la livrée Corail + (avec l'indication « TER Vallée de la Marne »), soit la livrée TER. Ils proposent le choix entre la première et la seconde classe, contrairement aux autres trains des anciennes régions Picardie et Champagne-Ardenne[1]. Parfois, un B 82500 (BGC) Champagne-Ardenne réalisait certains services, par exemple en cas d'indisponibilité de ces locomotives électriques.

À partir de la fin de 2017, les rames tractées (où les BB 15000 montrent des signes de fatigue, consécutifs à leur âge parfois supérieur à 45 ans) sont progressivement remplacées par des Coradia Liner (B 85000), issus de la même commande que celle destinée à la ligne Paris – Belfort – Mulhouse ; ces engins bimodes circulent désormais aux heures creuses, en complément de quelques BGC (eux-mêmes libérés des missions sur la ligne Paris – Belfort). Par la suite, des B 85000 supplémentaires devraient être livrés[2]. Pourtant, des rames Corail devraient être rénovées, car le nouveau matériel manque de capacité en heures de pointe (y compris en couplant plusieurs engins)[3].

Locomotives[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les locomotives sont les suivantes : nos 15001, 15002, 15003, 15004, 15005, 15008, 15012, 15020 et 15063.

Voitures[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les voitures sont réparties selon les types suivants :

  • Vtu :
    • 6 voitures de type A10rtu,
    • 2 voitures de type A10tu,
    • 3 voitures de type B10rtu,
    • 15 voitures de type B10tu,
    • 4 voitures de type B11rtu,
    • 14 voitures de type B11tu ;
  • Vu : 7 voitures de type B9ux.

Avenir[modifier | modifier le code]

Le service, qui n'a guère évolué depuis sa création en 2007, va faire l'objet d'une modernisation, par le biais de la livraison de nouveaux trains (rames Coradia Liner), mais également par des travaux de rénovation des infrastructures (voies et signalisation, ainsi que l'entretien de certains ouvrages d'art et une campagne d'élagage) et des gares (comme celle de Vitry-le-François) ; ces chantiers doivent durer jusqu'en 2019. L'objectif est d'améliorer la régularité (la plus mauvaise dans le Grand Est en 2017) ainsi que le confort[4],[3]. Par ailleurs, le terminus va être reporté de Bar-le-Duc à Strasbourg via Nancy en [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Suppression de la 1re classe : davantage de places ! », sur picardie.fr, (consulté le 24 mars 2018) : « La Région a voté en la suppression de la 1re classe dans tous les TER picards (hormis la ligne Vallée de la Marne) » ; cette page est une archive.
  2. Bernard Collardey, « Les AGC B 82500 de Chalindrey changent de missions », sur railpassion.fr, (consulté le 24 mars 2018).
  3. a et b Aurélie Jacquand, « La région Grand Est veut moderniser la ligne TER Vallée de la Marne », sur francebleu.fr, (consulté le 24 mars 2018).
  4. Pascal Froidefond, « Quatre nouvelles rames pour TER Vallée de la Marne », sur lunion.fr, (consulté le 24 mars 2018).
  5. « Un nouvel arrêt en gare ? », sur estrepublicain.fr, (consulté le 29 juillet 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]