T. Carmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

T. Carmi (ט. כרמי ; de son vrai nom Carmi Tscharny, New York, 31 décembre 1925 - 20 novembre 1994) était un poète et traducteur israélien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la Yeshiva University et à Columbia, il séjourne en 1946 un an en France s'occupant des enfants rescapés des camps nazis avant de s'installer en Palestine en 1947. Lors de la Guerre israélo-arabe de 1948, il combat dans les rangs de l'armée israélienne. Il vécut ensuite à Jérusalem, enseignant au Hebrew Union College.

Il est principalement l'auteur de quinze recueils de poésie mais a aussi traduit beaucoup d'œuvres de Shakespeare vers l'hébreu, réalisant par ailleurs pour les éditions Penguin une monumentale anthologie de la poésie hébraïque.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Imperfection et rêve,‎ 1951
  • Il n'y a pas de fleurs noires,‎ 1953
  • La Dernière mer,‎ 1958
  • Le serpent d'airain,‎ 1961
  • La Licorne regarde dans le miroir,‎ 1967
  • Autre Chose,‎ 1969
  • Quelqu'un comme toi,‎ 1971
  • Les excuses de l'auteur,‎ 1973
  • Vers une autre terre,‎ 1977
  • A la pierre des pertes,‎ 1981
  • La moitié de mon désir,‎ 1984
  • Une seule pour moi,‎ 1985
  • Poèmes de l'abandon,‎ 1988
  • Vérité et conséquences,‎ 1993

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Guggenheim Fellowship award (1987)
  • Prix Bialik (1990) avec Pinchas Sadeh
  • Prix Brenner
  • Prix Chlonsky

Liens externes[modifier | modifier le code]