T. Carmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant un poète
image illustrant une personnalité image illustrant israélien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain, un poète et une personnalité israélienne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

T. Carmi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
JérusalemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Linguiste, traducteur, poète, écrivain, professeur d'université, éditeur de journal, éditeur littéraireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Bourse Guggenheim
Prix de l'ouvre pour les écrivains hébraïques (d)
Prix Bialik
Israel Theater Prize (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

T. Carmi (ט. כרמי ; de son vrai nom Carmi Tscharny, New York, - ) était un poète et traducteur israélien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la Yeshiva University et à Columbia, il séjourne en 1946 un an en France s'occupant des enfants rescapés des camps nazis avant de s'installer en Palestine en 1947. Lors de la Guerre israélo-arabe de 1948, il combat dans les rangs de l'armée israélienne. Il vécut ensuite à Jérusalem, enseignant au Hebrew Union College.

Il est principalement l'auteur de quinze recueils de poésie mais a aussi traduit beaucoup d'œuvres de Shakespeare vers l'hébreu, réalisant par ailleurs pour les éditions Penguin une monumentale anthologie de la poésie hébraïque.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Imperfection et rêve,
  • Il n'y a pas de fleurs noires,
  • La Dernière mer,
  • Le serpent d'airain,
  • La Licorne regarde dans le miroir,
  • Autre Chose,
  • Quelqu'un comme toi,
  • Les excuses de l'auteur,
  • Vers une autre terre,
  • A la pierre des pertes,
  • La moitié de mon désir,
  • Une seule pour moi,
  • Poèmes de l'abandon,
  • Vérité et conséquences,
  • (en) Penguin book of Hebrew Verse, (ISBN 0-670-36507-6)
  • (en) Stanley Burnshaw, T. Carmi, Ariel Hirschfeld et Ezra Spicehandler, The Modern Hebrew Poem Itself (en), Wayne, , 359 p. (ISBN 0-8143-2485-1) 40 poètes 106 poèmes

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Guggenheim Fellowship award (1987)
  • Prix Bialik (1990) avec Pinchas Sadeh
  • Prix Brenner
  • Prix Chlonsky

Liens externes[modifier | modifier le code]