Tōrō nagashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tōrōnagashi sur le fleuve Ōoka (ja), à Yokohama.

Tōrō nagashi (灯籠流し?) est une cérémonie traditionnelle japonaise, au cours de laquelle les participants font flotter des lanternes en papier le long d'une rivière — tōrō est traditionnellement un autre mot pour lanterne, tandis que nagashi signifie « croisière, flux ». Elle a habituellement lieu lors de la dernière soirée du festival O-Bon. Elle est basée sur la croyance que les lanternes guident les esprits des disparus vers l'autre monde.

La cérémonie peut avoir lieu certains autres jours de l'année pour d'autres raisons, comme pour commémorer ceux qui sont morts dans le bombardement d'Hiroshima et ceux qui sont morts sur le vol 123 Japan Airlines[1] ; ou dans d'autres régions du monde, telles que Hawaï, pour commémorer la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le festival O-Bon se déroule le 13 ou le 16 août ou juillet. Les lanternes blanches représentent ceux qui sont morts au cours de l'année écoulée. La croyance traditionnelle japonaise veut que les humains proviennent de l'eau, de sorte que les lanternes représentent leurs corps qui retournent à l'eau (traditionnellement la mer dans ce cas).

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) Christopher Philip Hood, Dealing with disaster in Japan : responses to the flight JL123 crash [« Traitement des catastrophes au Japon : réponses au crash du vol 123 Japan Airlines »], New York, Routledge, coll. « Routledge Contemporary Japan Series », , 288 p. (ISBN 9780203804506), p. 148-149.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :