Tā moko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moko (homonymie).
Dessin d'un chef maori, 1784 par Parkinson à la suite du premier voyage du capitaine James Cook en Nouvelle-Zélande.

Le Tā moko est le tatouage traditionnel permanent sur le visage chez les Māoris (de Nouvelle-Zélande et des îles Cook)[1].

Sociologie du moko[modifier | modifier le code]

Instruments utilisés[modifier | modifier le code]

Il utilisait à l'époque un instrument. Il était constitué d'un bout de bois avec au bout un peigne en dent de requin, ou en écaille de tortue ou d'un os d'albatros . Pour tatouer on tapait ou on taillait avec l'instrument recouvert d'encre sur la peau. Des motifs sont alors dessinés sur une la partie du corps.

Le moko aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Te Ara (The Encyclopedia of New Zealand) : Tā moko – Māori tattooing http://www.teara.govt.nz/en/ta-moko-maori-tattooing