Türkiye İş Bankası

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Türkiye İş Bankası
Description de l'image Isbank_logo.svg.
Création
Personnages clés Celâl Bayar
Siège social Drapeau de Turquie Istanbul (Turquie)
Direction Adnan Bali
Activité Secteur financier
Effectif 24 308
Site web www.isbank.com.tr
Résultat net en augmentation 3,38 milliards TL (2014)[1]
Le siège social de Türkiye İş Bankası.

Türkiye İş Bankası (Isbank) est une banque turque située à Istanbul. Elle fait partie de l'indice ISE-100 de la bourse d'Istanbul.

Histoire[modifier | modifier le code]

La banque Türkiye İş Bankası est créée le par Mustafa Kemal Atatürk avec 2 succursales et 37 employés. La banque est alors dirigée par Celâl Bayar[2]. Depuis sa création, le capital de la banque est public, avec 40,15 % des actions appartenant au fonds de pension de la banque, 28,09 % appartenant au parti républicain du peuple, et 31,76 % en flottant. En 1932, Isbank ouvre sa première succursale à l'étranger, à Hambourg en Allemagne[3].

En 1992, la banque crée İşbank GmbH à Francfort-sur-le-Main, une filiale chargée de développer les activités de la banque en Europe. İşbank GmbH ouvre sa première succursale française à Paris en 1998[3].

En , le Trésor turque revend 12,3 % des actions de la banque à des investisseurs nationaux et internationaux[4].

Isbank lance sa banque en ligne en 1997[5]. En 2000, Isbank s'associe à Telecom Italia Mobile pour acquérir une licence de téléphonie mobile en déboursant au total 2,25 milliards de dollars[6].

En , Isbank annonce l'acquisition de la banque russe Sofia Bank pour 40 millions de dollars[7]. En , Proparco (filiale de l'AFD), débloque un prêt de 50 millions d'euros pour Isbank, un fonds dédié à soutenir les projets d'énergie renouvelable[8].

En , Isbank lance une application mobile pour effectuer ses paiements en magasin avec son téléphone portable[9]. En , Isbank se voit infliger une amende de 26,5 millions de dollars pour irrégularités en 2009, 2010 et 2011[10].

Activités[modifier | modifier le code]

En , Isbank compte 1 358 agences et 24 308 employés[11].

Filiales[modifier | modifier le code]

Finances
  • Anadolu Anonim Türk Sigorta Şirketi
  • Anadolu Hayat Emeklilik A.Ş.
  • Arap-Türk Bankası A.Ş.
  • CJSC İşbank
  • İş Faktoring A.Ş.
  • İş Finansal Kiralama A.Ş.
  • İş Gayrimenkul Yatırım Ortaklığı A.Ş.
  • İş Girişim Sermayesi Yatırım Ortaklığı A.Ş.
  • İş Portföy Yönetimi A.Ş.
  • İş Yatırım Menkul Değerler A.Ş.
  • İş Yatırım Ortaklığı A.Ş.
  • İşbank AG
  • Milli Reasürans T.A.Ş.
  • TSKB Gayrimenkul Yatırım Ortaklığı A.Ş.
  • Türkiye Sınai Kalkınma Bankası A.Ş.
  • Yatırım Finansman Menkul Değerler A.Ş.
Verre
  • Anadolu Cam Sanayii A.Ş.
  • Paşabahçe Cam Sanayii ve Ticaret A.Ş.
  • Soda Sanayii A.Ş.
  • Trakya Cam Sanayii A.Ş.
  • Türkiye Şişe ve Cam Fabrikaları A.Ş.
Télécommunications
  • Avea İletişim Hizmetleri A.Ş.
  • İş Net Elektronik Bilgi Üretim Dağıtım Ticaret ve İletişim Hizmetleri A.Ş.
  • Softtech Yazılım Teknolojileri Araştırma Geliştirme ve Pazarlama Ticaret A.Ş.
Services et industrie
  • Bayek Tedavi Sağlık Hizmetleri ve İşletmeciliği A.Ş. (hôpitaux)
  • İş-Altınhas İnşaat Taahhüt ve Ticaret A.Ş.
  • İş Merkezleri Yönetim ve İşletim A.Ş.
  • Kültür Yayınları İş-Türk A.Ş.
  • Nemtaş Nemrut Liman İşletmeleri A.Ş. (transports maritimes)
  • TSKB Gayrimenkul Değerleme A.Ş. (immobilier)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Turkish lender Isbank's 2014 net profit rises 7 pct to 3.38 bln lira », sur Reuters.com,‎
  2. (en) « Foundation », sur Isbank.com
  3. a et b Sophie Clément, « İşbank GmbH : une banque turque à Paris », sur Aujourdhuilaturquie.com,‎
  4. (en) « History : Since then », sur Isbank.com
  5. (en) « Our pioneer achievements », sur Isbank.com
  6. « La réforme de la réglementation dans les télécommunications », sur Oecd.org,‎ 2002
  7. (en) « Isbank buys Bank Sofia », sur Rt.com,‎
  8. Frédéric Dubessy, « Isbank reçoit un prêt de 50 M€ de Proparco pour soutenir les projets en énergie renouvelable », sur Econostrum.info,‎
  9. « Ingenico et Isbank lancent une nouvelle solution de paiement en Turquie », sur Ingenico.com,‎
  10. (en) Lianna Brinded, « Turkey's Isbank Hit with $26.5m Tax Fine », sur Ibtimes.com,‎
  11. (en) « Key financial indicators », sur Isbank.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]