Tõnis Lukas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tõnis Lukas
Tõnis Lukas en 2009
Tõnis Lukas en 2009
Fonctions
Ministre de l'Éducation et de la Recherche
Premier ministre Andrus Ansip
Prédécesseur Mailis Reps
Successeur Jaak Aaviksoo
Ministre de l'Éducation
Premier ministre Mart Laar
Prédécesseur Mait Klaassen
Successeur Mailis Rand
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Tallinn, URSS
Nationalité Estonienne
Parti politique Union pour la patrie
Union pour la patrie et Res Publica
Diplômé de Université de Tartu
Profession Professeur

Tõnis Lukas

Tõnis Lukas est un homme politique estonien né à Tallinn le , membre de l'Union pour la patrie et Res Publica (IRL).

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

En 1980, il termine ses études secondaires au Lycée Gustav Adolf (et) Tallinn, puis entre à l'école technique 19 pour un an.

Il intègre l'université de Tartu en 1982, dont il ressort diplômé en histoire six ans plus tard. Il y décroche sa maîtrise en 1997, et démarre l'année suivante des études doctorales, qu'il poursuit un an seulement.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence par être enseignant à l'école primaire de Rõngu de 1987 à 1989, puis obtient un poste de lecteur à l'Université de Tartu, qu'il occupe de 1989 à 1992.

En 1992, Tõnis Lukas est nommé directeur du Musée national estonien. Il démissionne trois ans plus tard.

Il a par ailleurs été gestionnaire de projet à l'Université de Tartu pendant un an à partir de 1997.

Marié, père de deux filles et d'un fils, il parle français, anglais, allemand et russe.

Activité politique[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Membre du parti de l'Union Pro Patria, il est élu au conseil municipal de Tartu en 1993, puis député au Riigikogu deux ans plus tard. En 1996, il devient maire de Tartu et quitte le Parlement. Toutefois, il n'exercera ce mandat qu'un an.

Ministre et carrière nationale[modifier | modifier le code]

Il est réélu député en 1999, mais doit aussitôt démissionner, ayant été nommé ministre de l'Éducation dans le second gouvernement de Mart Laar le 25 mars. La coalition menée par celui-ci chute en 2002, et Lukas retrouve son siège de député.

Reconduit au Riigikogu lors des élections de 2003 et 2007, il abandonne le conseil municipal de Tartu en 2005 et adhère à la nouvelle formation Union pour la patrie et Res Publica (IRL), fondée le . Il en est coprésident jusqu'en 2007, ayant présidé l'Union pour la patrie (IL) de 2005 à 2006.

Le , IRL intègre la coalition gouvernementale d'Andrus Ansip, et Tõnis Lukas est nommé ministre de l'Éducation et de la Recherche. Il a été élu vice-président d'IRL en . Il est remplacé par Jaak Aaviksoo à son ministère en 2011.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Il est titulaire de la quatrième classe de l'Ordre du Blason national d'Estonie, pour sa contribution à la restauration de l'indépendance de l'Estonie.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :