Tétraodon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour la construction modulaire, voir Tétrodon (architecture).
Tétraodon
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Tétraodon » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

un tétraodon

Taxons concernés

Parmi la sous-famille des Tetraodontinae

Le nom vernaculaire tétraodon (du grec ancien tetra, quatre et odous, dent), aussi orthographié tétrodon, regroupe certains poissons de la sous-famille des Tetraodontinae dont le corps peut se gonfler d'où leur nom de « poisson boule » ou « poisson globe ». Comme souvent, ce terme n'est pas très explicite car il regroupe des espèces de plusieurs genres distincts et notamment les espèces Ephippion guttifer et Lagocephalus laevigatus.

Caractéristiques communes[modifier | modifier le code]

Ils sont principalement connus pour trois raisons :

  • Ils sont très toxiques et sont responsables de tétrodotoxisme qui provoque chaque année de nombreux décès, notamment au Japon où leur consommation est très prisée sous le nom de Fugu.
  • Ils sont capables de se remplir d'eau ou d'air lorsqu'ils sont inquiétés.
  • Ils n'ont pas de piquants, ce qui les distingue des Diodontidae qui en ont.
  • Leur poison se concentre dans certaines partie du corps, comme les contours des yeux, le foie, et les ovaires, leur peau n’étant pas empoisonnée.Il s'agit ici d'un poison qui bloque les canaux sodium (et empêche ainsi l'apparition de potentiel d'actions), paralysant les muscles de la victime alors encore consciente (voir tétrodotoxine).

Noms français et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code]

Liste alphabétique de noms vulgaires ou de noms vernaculaires attestés[1] en français.
Note : certaines espèces ont plusieurs noms et figurent donc plusieurs fois dans cette liste. Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Et aussi :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Attention aux appellations et traductions fantaisistes circulant sur l'Internet
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Meyer C., ed. sc., 2015, Dictionnaire des Sciences Animales. [lire en ligne]. Montpellier, France, Cirad. [12/05/2015].
  3. a et b Nom en français d'après Dictionary of Common (Vernacular) Names sur Nomen. [lire en ligne]
  4. a, b, c, d et e Nom en français d'après l'UICN sur le site de la liste rouge de l'UICN
  5. a et b Nom en français d'après Fishbase
  6. a et b Nom en français d'après l'Inventaire National du Patrimoine Naturel, sur le site Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
  7. Carinotetraodon travancoricus, Fiche sur le site Aquariophilie.org
  8. a, b, c, d, e et f Nom en français d'après DORIS (Données d'Observations pour la Reconnaissance et l’Identification de la faune et de la flore Subaquatiques), consulter le site en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]