Tétraneutron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le tétraneutron est une particule hypothétique, constituée de quatre neutrons en interaction, qui aurait été observée en 2001 au GANIL de Caen[1] — mais l'observation n'a jamais pu être renouvelée. Si toutefois elle était confirmée, elle contredirait les modèles actuels décrivant les interactions entre nucléons.

On l'assimile parfois au « neutronium » ou à un nouvel « élément chimique » de numéro atomique égal à zéro, mais ces simplifications sont erronées dans l'un et l'autre cas, car :

  • le « neutronium » se réfère habituellement à la matière dégénérée des étoiles à neutrons, ce qui n'est pas le cas du tétraneutron
  • la chimie est avant tout une affaire d'électrons, et une telle particule, si elle existait, n'aurait aucun cortège électronique et, par conséquent, relèverait de la physique des particules mais pas de la chimie.

En 2016, des physiciens ont trouvé des signes de sa formation[2] et l'année suivante des physiciens théoriciens ont montré que l'existence du tétraneutron est compatible avec le modèle standard[3].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) F. M. Marqués, « Detection of neutron clusters », Physical Review C, vol. 65, no 4,‎ (DOI 10.1103/PhysRevC.65.044006, lire en ligne)
  2. https://www.sciencenews.org/article/physicists-find-signs-four-neutron-nucleus
  3. « Un noyau exotique avec 4 neutrons, c'est possible ! », sur futura-sciences.com, (consulté le 28 juillet 2017)

Source[modifier | modifier le code]

[PDF] http://ireswww.in2p3.fr/ires/communication/rapport03/SpectNeutrons.pdf