Téné Birahima Ouattara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Téné Birahima Ouattara
Illustration.
Fonctions
Ministre d'Éat
Ministre ivoirien de la Défense
En fonction depuis le [N 1]
(1 an, 10 mois et 27 jours)
Président Alassane Ouattara
Premier ministre Patrick Achi
Gouvernement Bakayoko
Achi I et II
Prédécesseur Hamed Bakayoko
Ministre des Affaires présidentielles
Président Alassane Ouattara
Biographie
Surnom « Photocopie »
Date de naissance vers 1955
Parti politique RDR (depuis 1994)
RHDP (depuis 2018)
Fratrie Alassane Ouattara

Téné Birahima Ouattara né vers 1955 est un homme politique ivoirien. Frère cadet du président Alassane Ouattara, il est trésorier du Rassemblement des républicains (RDR), élu de la région de Tchologo, ancien ministre des Affaires présidentielles et actuel ministre de la Défense.

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Téné Birahima Ouattara est né vers 1955, il est le frère cadet d’Alassane Ouattara, élu président de la république de Côte d'Ivoire en 2010. Il est surnommé « photocopie » en raison de sa ressemblance physique avec celui-ci[1].

Il a un également un autre frère aîné, Gaoussou Ouattara, cadre du PDCI puis fondateur du RDR, qui a été maire de Kong de 1995 à 2013[2], et une sœur, Aissiata Ouattara, devenue maire de Gbéléban, le village de leur mère situé dans le Nord-Ouest[2].

Tous sont des descendants de l'empereur Sékou Oumar Ouattara (1665-1745), premier roi de la dynastie des Ouattara de l'empire Kong, à cheval sur les actuels Mali, Ghana, Burkina Faso et Côte d'Ivoire[3],[4], et détruit par Samory Touré en 1897[5].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière dans le secteur privé à la Société générale de Banques en Côte d’Ivoire où il exercera entre 1982 et 1992 au poste de directeur des exploitations[6]. Il sera ensuite nommé secrétaire général de la Banque atlantique Côte d’Ivoire entre 1992 et 1999[6]. En 2000, il devient directeur général de la société S.N.G jusqu’en 2003[6]. Il occupera ensuite le poste d’administrateur directeur général de l’Institut international pour l’Afrique (IIA) jusqu’en 2011 où il décide de s’engager auprès du président de la République de Côte d’Ivoire[6].

Il est diplômé d’une maîtrise en économie privée à l’Université d’Abidjan.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

En 1994, il participe à la fondation du Rassemblement des républicains, dont il devient le trésorier[5].

Il est député de Kong à partir de 2011, maire de cette commune de 2013 à 2018 et président du conseil régional du Tchologo depuis 2018[5].

Nommé ministre des Affaires présidentielles en mars 2012, il est chargé de la trésorerie de la présidence de la république. Il contribue à la baisse des coûts de fonctionnement du bureau du président de la République d’environ 500 millions de F CFA[7].

Il est aussi chargé des services rattachés à la présidence, comme le cabinet de la Première dame, Dominique Ouattara, et surtout du domaine réservé du chef de l’État : les services de renseignements et les questions sécuritaires. Il siège au Conseil national de sécurité (CNS)[1].

En février 2019, il prend la tête de l’Unité de lutte contre le grand banditisme en tant que Commandant en chef.[8]

Le , le président Ouattara le nomme à titre intérimaire pour remplacer Hamed Bakayoko, atteint d’un cancer en phase terminale, comme ministre de la Défense. Il cumule cette fonction avec celle de ministre des Affaires présidentielles[9],[10]. Il est reconduit dans ses fonctions de ministre de la Défense dans le gouvernement Achi[Lequel ?], formé le [11]. Il est reconduit à la même fonction le 20 avril 2022 après un remaniement[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fait fonction pour Hamed Bakayoko du au . Par intérim jusqu'au 6 avril 2021.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pascale Andrée, « Côte-d’Ivoire : gros plan sur Birahima Téné, dans l’ombre de son grand frère, le président Ouattara », sur abidjantv.net, (consulté le ).
  2. a et b « Côte d’Ivoire : Kong, capitale d’un empire disparu devenue le fief electoral d’Alassane Ouattara – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le )
  3. Marwane Ben Yahmed, « Présidentielle : les deux mondes de Gbagbo et Ouattara », site de Jeune Afrique, 27 novembre 2010.
  4. « La métamorphose d'Alassane Ouattara », Le Point, no 2012, 7 avril 2011, pp. 60-64.
  5. a b et c « Côte d’Ivoire : « Photocopie », le frère du président, a pris la tête de la région de Tchologo », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  6. a b c et d Albert Savana et Albert Savana, « Côte d'Ivoire: qui est Téné Birahima Ouattara, le nouveau ministre de la Défense par intérim ? », sur Financial Afrik, (consulté le )
  7. Agence Ecofin, « Birahima Téné « Photocopie » Ouattara », sur Agence Ecofin (consulté le )
  8. « Côte d'Ivoire: L'ULGB, une unité de l'armée commandée par Téné Birahima Ouattara », sur www.afrique-sur7.ci (consulté le )
  9. Benjamin Roger, « Côte d’Ivoire : Hamed Bakayoko absent, Patrick Achi est nommé Premier ministre par intérim », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  10. « Ouattara nomme son frère Téné Birahima, alias «photocopie, ministre de la Défense par intérim », sur banouto.info, (consulté le ).
  11. « Communiqué de la présidence de la République » [PDF], sur gouv.ci, .
  12. Amy Touré, « Côte d'Ivoire : Liste complète du nouveau gouvernement de Patrick Achi II, 32 ministres », sur KOACI