Témozolomide

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Témozolomide
Image illustrative de l’article Témozolomide
Identification
Nom UICPA 3-méthyl-4-oxoimidazo[5,1-d][1,2,3,5]tétrazine-8-carboxamide
Synonymes

4-méthyl-5-oxo-2,3,4,6,8-pentazabicyclo [4.3.0]nona-2,7,9-triène-9-carboxamide.
methazolastone.

No CAS 85622-93-1
No ECHA 100.158.652
Code ATC L01AX03
DrugBank DB00853
PubChem 5394
SMILES
InChI
Apparence solide
Propriétés chimiques
Formule brute C6H6N6O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 194,1508 ± 0,007 g/mol
C 37,12 %, H 3,11 %, N 43,29 %, O 16,48 %,
Propriétés physiques
ébullition 212 °C
Précautions
NFPA 704
Données pharmacocinétiques
Liaison protéique 15 %
Demi-vie d’élim. 1,8 heure
Considérations thérapeutiques
Voie d’administration oral

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le témozolomide est un principe actif anticancéreux commercialisé sous le nom de Temodal par le laboratoire Schering Plough et administré par voie orale. Il est indiqué pour traiter le glioblastome multiforme nouvellement diagnostiqué en association avec la radiothérapie puis en traitement en monothérapie. Il est aussi indiqué dans le gliome malin tel que le glioblastome multiforme ou astrocytome anaplasique présentant une récidive ou une progression après un traitement standard. La prescription du témozolomide est réservée en France aux praticiens hospitaliers oncologues, hématologues ou compétents en cancérologie. Ce médicament est rétrocédable, le patient peut venir le chercher à l'hôpital.

Mode d'action[modifier | modifier le code]

Le témozolomide subit une hydrolyse spontanée à pH physiologique en 3-méthyl-(triazén-1-yl)imidazole-4-carboxamide (MTIC) qui alkyle la guanine en position O⁶ et N⁷, les lésions cytotoxiques qui sont développées par la suite sont supposées entrainer une réparation aberrante de l'ADN.

Effets indésirables fréquents et très fréquents en monothérapie[modifier | modifier le code]

Un effet indésirable est qualifié de fréquent si plus de 1 % et moins de 10 % des patients traité est atteint, l'effet est très fréquent si 10 % ou plus des patients traités sont atteints :

Surveillance pendant le traitement[modifier | modifier le code]

Une numération sanguine complète doit être réalisée régulièrement, du fait de la toxicité médullaire du témozolomide. Les polynucléaires neutrophiles et les plaquettes sont les éléments le plus surveillés de cette analyse.

Efficacité[modifier | modifier le code]

Dans le glioblastome, l'addition du témozolomide à une radiothérapie entraîne un prolongement de la survie de deux mois environ[2], même chez les patients âgés[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Stupp R, Mason WP, van den Bent MJ et al. Radiotherapy plus concomitant and adjuvant temozolomide for glioblastoma, N Engl J Med, 2005;352:987-996
  3. Perry JR, Laperriere N, O’Callaghan CJ et al. Short-course radiation plus temozolomide in elderly patients with glioblastoma, N Engl J Med, 2017;376:1027-1037