Télévision numérique satellite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Presentation et distinction[modifier | modifier le code]

La télévision numérique satellite (ou TNS), à ne pas confondre avec la télévision numérique terrestre (TNT), émise par des émetteurs TV au sol, est diffusée par satellite et est reçue avec des antennes personnelles et collectives pointées vers un ou plusieurs satellites en orbite géostationnaire. L'offre TNS française est obligatoirement identique à l'offre TNT qui comporte actuellement, selon les régions, les 25 chaînes nationales françaises gratuites, notamment, par leur ordre/numérotation, fonction Logical Channel Number (LCN) et contrôle parental est imposé par le CSA dans les 2 cas.

soulignons que la TNT et la TNS sont toutes deux des transmissions hertziennes c'est-à-dire transmission d'ondes par voie des airs et sans support matériel, selon la définition de l'UIT On évitera d'utiliser l'expression « TNT par satellite » qui ne correspond à aucune technique, puisque la TNT est exclusivement terrestre (le second T voulant dire « Terrestre ») émise par des émetteurs au sol, comme la Tour Eiffel, le Pic du Midi etc.. En revanche, on peut dire « les chaînes de la TNT par satellite ».

Nb : depuis le 12.12.2012, de nouvelles chaînes HD gratuites françaises ont été ajoutées à l'offre basique des systèmes TNS labellisés (voir détails et explications ci-après) quel que soit leur domiciliation en France. Les utilisateurs de la TNS bénéficient donc avant les utilisateurs du réseau TNT de ces chaînes, puisque la disponibilité des 6 nouvelles chaines (portées par les nouveaux multiplex R7 et R8) se fera progressivement, sur une période allant jusqu'en 2015. (déploiement en 13 phases étalées ayant débuté par les zones les plus denses : Paris, Marseille et Bordeaux..)

La norme[modifier | modifier le code]

La T.N.S est diffusée dans les normes DVB-S MPEG2 pour les chaines SD et DVB-S2 MPEG4 pour les chaines HD, standards de la diffusion numérique par satellite, qui sont aussi utilisés par les bouquets de télévision par satellite payants dans une très grande partie du monde.

Les récepteurs à la norme de la TNS sont incompatibles avec la norme DVB-T (téléviseurs ou adaptateurs T.N.T) et vice versa. Il n'est pas possible de capter la T.N.T avec un équipement satellitaire et il n'est pas possible de recevoir la T.N.S avec une antenne râteau UHF. Chaque système exploite des fréquences spécifiques.

La T.N.S nationale fournit une qualité d'images au moins égale à celle de la T.N.T nationale, elles-mêmes généralement meilleures en qualité que celles distribuée par la TV par ADSL (IPTV).

En habitat collectif, certains immeubles en zone de réception TNT difficile, incomplète ou impossible, sont dotés d'une antenne satellite commune à la norme satellite DVB-S2 qui est transmodulée en norme terrestre, DVB-T. Cette technologie permet d'utiliser des téléviseurs classiques (à la norme TNT) ou des adaptateurs TNT connectés au câblage TV de l'immeuble. Cette solution nécessite un investissement plus important pour la copropriété qu'une distribution classique TNS. Mais elle évite à chaque foyer de devoir investir dans un récepteur DVB-S2 pour chaque téléviseur.

Étendue du service[modifier | modifier le code]

Autre aspect, la TNT nationale française ( 19 ou 25 chaînes selon les zones) n'est recevable qu'en France, sur < 85 % de la surface du territoire, avec des débordements limités sur les zones frontalières voisines, alors que la TNS atteint environ 99 % de couverture en France et arrose toute l'Europe de l'Ouest. Cet avantage de meilleure pénétration de la TNS est particulièrement exploité par les utilisateurs des camping-cars équipés d'antennes satellite nomades qui fonctionnent en 12 V, ou via onduleur si récepteur qu'alimenté en 220 V et sur des fréquences toujours constantes, contrairement à la TNT qui oblige de reparamétrer son adaptateur ou téléviseur TNT dès que l'on change de zone de couverture ou d'émetteur TV. Pour illustrer cet inconvénient, en allant de Paris à Lille, 220 km, on aura fait jusqu'à 4 changements de spectre…

Les antennes dédiées[modifier | modifier le code]

La TNS est généralement captée grâce à des antennes paraboliques (disque d'aspect concave) appelées communément "paraboles", large d'au moins 60 cm de diamètre, (pour une taille inférieure, le signal du satellite recherché n'est pas assez séparé de ses satellites voisins, généralement à plus ou moins 3° sur l'orbite géostationnaire), procurant un gain d'au moins 36 dBi, (à la fréquence 12,75 GHz).

Il existe des "nouvelles" technologies d'antennes satellitaires dites souvent "discrètes-compactes", dont les antennes plates ou légèrement bombées, relativement peu encombrantes, (inférieures à 55 cm) souvent choisies pour des raisons d'esthétisme et d'installation plus facile, mais parfois au détriment de la performance de réception, puisque leur gain se situe entre 32.5 et 34.5 dBi, selon le modèle. Ce gain peut s'avérer insuffisant dans les zones de couverture ayant une PIRE ≤53dBw, notamment en cas d'intempéries et engendrer des perturbations de la réception. Toutes ces antennes doivent pointer vers un satellite en orbite géostationnaires et ont donc un angle d'élévation (par rapport à l'horizontale) autour de 30-35° aux latitudes de la France.

Les antennes satellite sont radicalement différentes des antennes dites « râteau », dédiées à la TNT.

NB. Détermination de la taille de l'antenne parabole, voir sur internet : « Abaque PIRE/diamètre parabole ».

L'offre de service en gratuit-crypté[modifier | modifier le code]

La TNS qui utilise les normes DVB-S ou DVB-S2 ( en Mpeg 2 et 4) propose donc la duplication du bouquet TNT français gratuit par 2 opérateurs, l'un " Fransat " via Eutelsat 5WA et l'autre TNTSAT via Astra, et cela sans perception d'abonnement, dans les zones d'ombre ou blanches de la TNT, en France, ou à l'étranger pour les expatriés français en Europe et au Maghreb.

L'offre gratuite TNS française comporte en plus les 24 chaînes TV de France 3 Régions et d'un complément TV régional privé, national ou international variable, et également de la Radio Numérique Satellitaire, ou RNS, qu'on devrait retrouver… en duplication sur la RNT ou Radio Numérique Terrestre. On distingue bien les différences de services selon qu'on passe par la solution TNT ou la TNS.

Autre différence majeure, outre la norme et les antennes liées (fonction, forme, taille), entre la TNT et la TNS, c'est que les signaux de TNT sont en émis en clair au sol, alors que ceux de TNS sont majoritairement cryptés, mais pas tous comme le Service Public, offre en clair variable selon le bouquet (= satellite): France 2, France 3, France O, Arte, LCP, et les privées, TMC, BFM Tv, I-Télé, et D17.

Le fait que les signaux TNS ne soient pas tous libres d'accès, cryptage en viaccess, engendre un surcoût à la charge du téléspectateur, en plus, l'effet de de production en masse moins importante en TNS, fait que les terminaux labellisés et en DVB-S/2 sont plus chers que ceux pour la DVB-T. On aura toutefois relevé que l'offre TNT nationale gratuite est passée/passera, au mieux, "qu'à" à 25 chaînes TV (+ parfois 1 ou 2 locales + éventuellement en zone frontalière, la TNT des voisins ), alors que le nombre de chaînes en Tv satellite peut être, lui, 10 x, voire 20 x plus conséquent, selon le système d'antenne raccordé au terminal labellisé. ( réception dite "multisat" se caractérisant par le "multi-tête")

Depuis le 12.12.2012 la totalité des 6 nouvelles chaînes en TNS-HD native, Mpeg4 8PSK, sont en exclusivité sur Eutelsat 5WA, 5°W sur les N° de présélections, 20 à 25 des seuls treminaux labellisés Fransat. Fransat propose depuis le 15 janvier 2013, RMC Découverte et L'Équipe 21, depuis le 09.4.2013, en Mpeg2, pour êre visibles via les simples terminaux Fransat SD.

Via Astra 1, 19°E, Tntsat en propose que 4, HD1 et 6ter étant non-diffusées(*) et principalement qu'en SD, comme L'Équipe 21 en Mpeg4, Numéro 23, RMC Découverte, sauf Chérie 25 en Mpeg4 HD, les 4suivables via un tuner de la seconde génération à la norme Mpeg4 rétrocompatible 2. Avec un ancien tuner SD, seules les chaînes en Mpeg2 sont exploitables sur un labellisé canal Reday.

Au point de vue comparatif qualité visuelle, l'offre HD Fransat et de meilleure facture que l'offre Tntsat. Il y a unanimité de la part des spécialistes et connaisseurs sur ce point majeur.

(*) pour l'éventuelle reprise des 2 manquantes sur 19°E, aucune communication officielle sur une date ni sur les modalités de la modulation. Les sélections LCN no 20 et 22 sont non-activées sur les terminaux dédiés.

Les coûts[modifier | modifier le code]

Il faut en effet débourser au moins 69 Euros pour un démodulateur satellite SD, donc en fait Mpeg 2, labellisé Fransat ou Canal Ready, alors que son équivalent SD Mpeg 2 terrestre (sans labellisation) était commercialisé dès 15 Euros, voire moins, autour de 10 €, du moins jusqu'à la date limite d'autorisation de vente survenue le 1.12 2012.

Le delta de prix est encore plus marqué en TV HD Mpeg 2-4, > 29 € en TNT à > 120 € en TNS. Ces tarifs relevés sur Internet sont valables pour des produits entrée de gamme, fonctions essentielles et basiques.

La norme dite Mpeg2, obsolète, est appelée à disparaitre en DVB-T (2015, selon le CSA) et S, en d'autres termes l'achat d'un terminal SD (donc qu'avec tuner Mpeg 2) peut ne pas être un bon plan, sachant que, déjà, certaines chaînes satellitaires et notamment les 6 nouvelles terrestres sont dupliquées qu'en Mpeg 4 - H264 via Fransat, dit autrement les démodulateurs versions Mpeg2-SD ne seront pas aptes à les restituer, il faut les changer sur 5°W ! Quant à la carte d'accès (jointe avec l'appareil) elle n'a pas de limite de validité annoncée.

Par contre les SD (= Mpeg 2) Canal Ready semblent à ce jour compatibles avec les deux des six nouvelles chaînes dites de la TNT, mais il semblerait que le groupe Canal + ait aussi décidé d'abonner le Mpeg 2 en matière de transmission… Quant aux démodulateurs Mpeg 4 Canal Ready, dits par le grand public, HD, ils sont désormais proposés sous la barre symbolique de 100 € dans des enseignes, telles celles spécialisées dans le bricolage, mais le groupe Canal limite à 4 années la validée de la carte d'accès, soit un surcoût de renouvellement de 15 €.

Aucun autre terminal non-labellisé même avec lecteur de carte viaccess est compatible Fransat ou Tntsat, seuls les terminaux DVB-S2 à Interface Commune CI+ de la dernière génération peuvent communiquer avec un module Cam Viaccess Fransat.

Quant au prix des antennes terrestre et satellite standards et classiques, il se tient, mais paradoxalement les paraboles basiques (60 cm) embarquant de l'électronique HF, (1 tête/1 sortie) sont parfois, voire souvent, moins chères( à partir de 19 € pour la standard) que les antennes TNT, râteaux, dites moyennes, genre trinappe, environ 35€. Par contre les antennes TNS compactes-discrètes (base =1 sortie) sont plus chères, de 60 à 100 €. En matière de distribution domestique de signal, en TNT c'est simple et économique, par répartiteur, alors que via la TNS il faut des têtes spéciales, dites à "multisortie" (jusqu'à 8 possibles en mono-satellite)et autant de récepteurs satellite.

La TNS gratuite française est uniquement recevable sur des terminaux satellites labellisés, externes, SD (certaines plages gratuites peuvent ne pas être suivies ) ou HD, à contrôle d'accès embarqué, qui sont à connecter à un quelconque téléviseur à connectique compatible, HDMI ou Peritel, mais l'offre Fransat (et autres en viaccess standard, via un module CAM Fransat CI+ 1.2 ) est désormais recevable (depuis début 2012) directement sur des téléviseurs multi-normes, multisat (tri-tuner DVB-T-C, S2) dédiés, avec Interface Commune " CI+, version finalisée CI+1.3, portant le logo " Compatible Fransat", (commercialisés par Samsung*) selon Eutelsat, mais pas forcément que par cette marque selon les autres fabricants de téléviseurs affiliés au consortium "CI+LLP". L'avantage du tout intégré est que l'on n'a qu'une télécommande et pas de boîtier externe..

  • Les téléviseurs Samsung reconnaissent le logiciel de classement automatique LCN, ce que ne font pas les autres tv avec tuner satellite DVB-S2 intégré, dotés de l'interface commune CI+, pour ces appareils, seul le décryptage, et la reconnaissance des droits sont acceptés (reconnaissance du module CAM agréé FRANSAT), mais le classement se fait à discrétion de l'utilisateur, manuellement, ce que certaines personnes préfèrent.

Signalons que le groupe Canal+ semble refuser de commercialiser un module TNS, CAM labellisée Canal Ready Satellite alors qu'en TNT payante il est disponible.

L'inter-compatibilité des récepteurs pour le suivi de la TNS gratuite quelconque n'est pas acquise, alors que c'est standardisé, uniformisé, en TNT gratuite.

Déclinaison TNS par abonnement[modifier | modifier le code]

La TNS française non gratuite concerne les bouquets Canal+, Canalsat, Bis TV, Bein Sport TV Orange et SFR SAT, par un quelconque abonnement généralement annuel ou carte prépayée. Tous ces bouquets ne contiennent pas toujours la totalité de l'offre gratuite et en HD pour les chaînes natives HD :

  • BIS TV via Eutelsat 5WA: totalité en conformité depuis Juillet 2013 ;
  • TV Orange via Eutelsat 5WA : totalité et en conformité ;
  • BIS TV via Hot-Bird: partiel, manque C+ et I-télé et les 6 nouvelles chaînes ;
  • TV Orange via Hot-Bird : totalité, mais les six nouvelles chaines sont apparues en juillet 2013 qu'en SD ;
  • Canalsat, SFR SAT, TV Orange sur Astra 1, partiel, manque HD 1 et 6TER et 3 des 4 autres pourtant HD sont proposées qu'en SD.

Conclusion, en mode payant seule la position 5°W propose l'offre exhaustive et en conformité avec les stipulations du CSA.

Compatibilité avec Internet Satellite[modifier | modifier le code]

Les moyens précités destinés à la TNS peuvent être mariés sur des équipements d'antenne satellite de taille moyenne, 80/90 cm, (parfois 1,20 m) qui permettent d'accéder normalement au haut débit par satellite, soit l'offre triple play depuis sur 1 seule et même parabole domestique, alors hybride, dirigée généralement et principalement vers le satellite KA-SAT 9°, sachant que d'autres satellites TV/Internet peuvent aussi être retenus,tels Hot-Bird, Eutelsat ou Astra.

L'opération consiste simplement à ajouter une tête classique satellite, dite KU, à côte de la tête bi-directionnelle, dite KA et de tirer une ligne coaxiale traditionnelle (75 ohms)

Annexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]