Téléphone mobile basique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un téléphone mobile basique est un téléphone mobile limité à des fonctions de base, essentiellement les appels téléphoniques et l’envoi et la réception de SMS[1] et la gestion d’un répertoire. Peuvent s’y ajouter des fonctions multimédia[2] (photographie notamment).

Un téléphone mobile basique est également appelé téléphone mobile classique, téléphone mobile simple ou encore téléphone portable basique, téléphone portable classique, téléphone portable simple[3].

En Belgique francophone et dans la République Démocratique du Congo, on utilise le terme « GSM basique », tout comme en Nouvelle-Calédonie. En Suisse romande, on parle couramment de Natel basique. Au Canada francophone, le terme cellulaire basique est utilisé.

Contrairement aux smartphones (appelés « téléphones intelligents » au Québec), il ne comporte pas d'application mobile[4], et les plus basiques des téléphones mobiles basiques ne comportent pas de caméra frontale.

Positionnement respectif des téléphones mobiles basiques et des smartphones[modifier | modifier le code]

Dans la plupart des pays développés, la proportion des smartphones est désormais supérieure à celle des téléphones mobiles basiques, mais il n’en va pas de même pour les pays émergents[5]. Au Québec par exemple, le taux de personnes détenant un téléphone mobile de base est passé de 64 % à 37 % entre 2010 et 2014, tandis que le taux d'équipement en téléphones intelligents et tablettes numériques s'accroissait[4]. Ce déclin est tel que le téléphone mobile de base était cité en 2014 comme un exemple-type des produits en phase de déclin dans un livre de marketing, par opposition au smartphone[6].

Dotés de moins de fonctions, les téléphones mobiles basiques sont en général moins chers que les smartphones. Par exemple le Bic Phone V6 d'Orange est vendu 24,90 [Quand ?].

Dans les pays développés, c’est la recherche de la simplicité qui prévaut dans le choix d’un téléphone mobile basique par rapport à un smartphone. Dans les pays émergents, ce sont plutôt les considérations économiques qui jouent ainsi que, dans certains cas, l’absence de réseaux permettant de tirer pleinement parti d’un smartphone.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Il existe une grande variété de téléphones mobiles basiques, se différenciant en fonction de leurs caractéristiques techniques :

  • téléphonie : présence d’une ou deux cartes SIM ;
  • type de clavier : physique ou tactile ;
  • taille de l’écran (de 1,8 à 5,5 pouces) ;
  • fonction photographie :
    • présence ou non d’un appareil photo dorsal,
    • définition de l’appareil photo (de 0,1 à 13 mégapixels),
    • présence ou non d’un appareil photo frontal ;
  • système d'exploitation ;
  • présence de fonctions destinées à certains publics :
    • touche d’appel d’urgence ;
    • compatibilité avec appareils auditifs ;
  • etc.

Exemples[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

À titre d’exemples de téléphones mobiles basiques de base disponibles ou distribués en France, peuvent être cités :

  • le Nokia 6303i classic, clavier physique, sans appareil photo, 7,50 € ;
  • le Wiko Lubi 4, écran 1,8 pouce, clavier alpha-numérique, système d'exploitation propriétaire (feature phone), appareil photo dorsal 0,3 Mpx, pas d'appareil photo frontal, 17,90  ;
  • l'Orange Bic Phone V6 , avec un clavier physique et un appareil photo frontal de 0,1 mégapixels.
  • le SFR Selection F1 ;
  • le Wiko Riff 2, écran de 2,4 pouces.

À titre d’exemples de téléphones mobiles basiques bas de gamme, peuvent être cités :

  • le Bouygues Bc 311 ;
  • le Samsung Xcover 550. Un mobile tout terrain. Clavier physique, écran 2,4 pouces, appareil photo 3 mégapixels (sans possibilité de selfies). Mais, par contre : une lampe torche incorporée, un cran d'attache, antichoc et étanche. Environ 80 [7] ;
  • l'Orange Dive 7, avec un appareil principal de 8 mégapixels et une camera frontale de 5 mégapixels qui permet de faire des selfies : 121 .

À titre d’exemple de téléphones mobiles basiques milieu de gamme, peuvent être cités :

  • le ZTE Blade V7 Lite, un capteur de 13 mégapixel à l'arrière, une web de 5 mégapixels à l'avant à 170 .
  • le Bouygues Bs 471 ;
  • l'Orange Neva à 200 € ;
  • le SFR Staractive.

À titre d'exemples de téléphones mobiles basiques spécialisés, peuvent être cités deux modèles particulièrement adaptés aux séniors :

  • le PhoneEasy 508 de Doro[8] ;
  • le PhoneEasy 612 de Doro[9].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pew Research Center Smartphone Ownership Update: September 2012
  2. Comparatif Que Choisir décembre 2013
  3. « Téléphone mobile » et « téléphone portable » sont des expressions similaires. Pour le qualificatif complémentaire, selon les sources, on trouve « basique » (article vipress.net juin 2016), « de base » (Daniel Forgues et al., « Construction 2..0 - Guide des technologies mobiles », , p. 13, « classique » (baromètre du numérique 2015), « simple » (journal du net 2013 critères de choix). Dans certains textes on retrouve à la fois « basique » et classique (article iPhone.fr)
  4. a et b Daniel Forgues et al., « Construction 2..0 - Guide des technologies mobiles », , p. 13.
  5. Pew Research Center Global divide on smartphone ownership février 2016
  6. Jacques Orsoni et Jean-Pierre Helfer, Marketing, Vuibert, , 492 p. (ISBN 9782311401219 et 2311401211, lire en ligne).
  7. Description du Samsung Xcover 550 sur fnac.com
  8. Description du PhoneEasy 508 de Doro sur www.facilavi.com
  9. Description du PhoneEasy 612 de Doro sur www.facilavi.com