Téhéran (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Téhéran
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la série
Titre original Tehran
Genre Série d'espionnage / Thriller
Création Moshe Zonder
Dana Eden
Maor Kohn
Acteurs principaux Niv Sultan
Shaun Toub
Glenn Close
Shervin Alenabi
Navid Negahban
(liste complète)
Musique Mark Eliyahu
Pays d'origine Drapeau d’Israël Israël
Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Kan 11 (saison 1)
Apple TV+ (saisons 1 et 2)
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 16
Durée 44-50 minutes
Diff. originale en production
Site web Téhéran sur Apple TV+

Téhéran (Anglais : Tehran, Hébreu : טהרן, Persan : تهران) est une série télévisée d'espionnage à suspense israélienne, créée par Moshe Zonder pour la chaîne publique israélienne Kan 11[1], et diffusée à l'international par Apple TV+. La série a été écrite par Moshe Zonder et Omri Shenhar, est dirigée par Daniel Syrkin, et porte sur le conflit israélo-iranien[2].

La série a été diffusée pour la première fois sur Kan 11 en Israël le , puis dans le reste du monde sur Apple TV+ depuis le .

Apple TV+ a annoncé le 26 janvier 2021 le renouvellement de la série d’espionnage israélienne pour une deuxième saison[3].

La deuxième saison est diffusée en exclusivité sur la plateforme Apple TV+ depuis le 6 mai 2022[4].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tamar Rabinyan, une jeune femme juive née en Iran mais élevée en Israël, est une agent du Mossad et pirate informatique envoyée à Téhéran[5]. Sa mission est de neutraliser un radar aérien de l'Iran, afin que des avions de combat israéliens puissent bombarder une centrale nucléaire et empêcher le pays d'obtenir la bombe atomique[6].

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

  • Esti Yerushaimi (VF : Karine Letellier) : Arezoo
  • Arash Marandi (VF : Vincent Ronsse) : Ali
  • Vassilis Koukalani (VF : Xavier Thiam) : Qasem Mohammadi
  • Moe Bar-El : Karim (saison 1)
  • Alex Naki (VF : Michel Mella) : Mordechai Rabinyan (saison 1)
  • Reza Brojerdi : Farham Kasrai (saison 1)
  • Ash Goldeh : Hassan (saison 1)
  • Darius Homayoun : Peyman Mohammadi
  • Bahador Foladi : Amir
  • Sia Alipour (VF : Benoît Cauden) : Vahid Nemati (saison 2)
  • Sara Von Schwarze : Yulia Magen (saison 2)

Invité[modifier | modifier le code]

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Daniel Syrkin : Réalisateur
  • Moshe Zonder : Producteur délégué / Scénariste / Créateur
  • Eldad Koblenz : Producteur délégué
  • Julien Leroux : Producteur délégué
  • Peter Emerson : Producteur délégué
  • Alon Aranya : Producteur délégué
  • Dana Eden : Productrice déléguée / Créatrice
  • Shula Spiegel : Productrice déléguée
  • Ormi Shenhar : Scénariste
  • Maor Kohn : Créateur

Épisodes[modifier | modifier le code]

Saison Nombre d'épisodes Diffusion originale (Fr)
Début de saison Fin de saison
1 8
2 8

Saison 1 (2020)[modifier | modifier le code]

La diffusion de la première saison en France a débuté le sur Apple TV+[7] et s'est achevée le .

no  Titre français Titre anglais Durée Date de sortie (Fr)
1 Atterrissage d'urgence à Téhéran Emergency Landing in Tehran 50 minutes
2 Du sang sur les mains Blood on Her Hands 44 minutes
3 La fille de Yasamin Yasamin's Girl 48 minutes
4 Shakira et Sick-Boy Shakira and Sickboy 47 minutes
5 L'autre Iran The Other Iran 49 minutes
6 L'ingénieur The Engineer 47 minutes
7 Le père de Tamar Tamar's Father 47 minutes
8 Cinq heures avant le largage des bombes Five Hours Until The Bombing Run 49 minutes

Saison 2 (2022)[modifier | modifier le code]

Le , Apple TV+ annonce renouveler la série pour une deuxième saison[8], qui sera diffusé en exclusivité sur sa plateforme à partir du [9].

no  Titre français Titre anglais Durée Date de sortie (Fr)
1 13 000 13,000 49 minutes
2 Changement de programme Change of plan 51 minutes
3 TSPT PTSD 42 minutes
4 Les Gosses de Riches The Rich Kids 42 minutes
5 Double Faute Double Fault 42 minutes
6 Le Choix de Faraz Faraz’s Choice 41 minutes
7 Betty Betty 37 minutes
8 Funérailles de sang Blood Funeral 41 minutes

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

La production a commencé le . Certains des acteurs jouant des Iraniens sont en fait nés en Iran et parlent la langue comme langue maternelle. Niv Sultan, qui joue Tamar, a étudié le persan pendant quatre mois. En outre, elle a étudié le Krav Maga, qui est une méthode d'autodéfense israélienne.

Les rumeurs concernant une éventuelle deuxième saison de Téhéran ont commencé le 10 septembre 2020, lorsqu'il a été annoncé que le co-créateur Moshe Zonder avait signé un accord pluriannuel de "premier regard" pour créer des projets pour Apple TV+[10].

En décembre 2020, le producteur exécutif Julien Leroux a déclaré que la production avait commencé sur une deuxième saison bien qu'elle n'ait pas été officiellement approuvée[11], ce n'est que deux mois plus tard, le 26 janvier 2021, qu'Apple TV+ confirmait que la série avait été renouvelée pour la deuxième saison[8].

Le 22 juin 2021, on apprend que l’actrice Glenn Close nommé 8 fois aux Oscars rejoindra le casting de la saison 2 pour interpréter le rôle de Marjan Montazeri, une Britannique vivant à Téhéran[12].

Tournage[modifier | modifier le code]

La première saison a été tournée entièrement sur place à Athènes[13].

Le tournage de la saison 2 s’est déroulée de juillet à septembre 2021 également à Athènes[14].

Distribution internationale[modifier | modifier le code]

La série initialement diffusée sur Kan 11 (Israël) entre le et le suivant.

Le programme fut vendu en , à Cineflix qui a alors acquis les droits de distribution mondiaux et exclusifs de la série[15].

Le , on apprend qu'Apple TV+ a acheté les droits de diffusions pour l'international de la série en dehors d'Israël[16],[17].

La sortie de la seconde saison était prévu initialement en exclusivité sur Apple TV+ fin 2021, mais sortira finalement au printemps 2022[9].

Réception et critiques[modifier | modifier le code]

Même avant la première diffusion de la série sur Kan 11 (sa chaine d'origine), la série a fait la une des journaux dans le monde entier, notamment à Téhéran où elle a reçu des critiques négatives, cependant, la série est bien reçue en Europe.

Les distributeurs de l'émission affirment que la série a été populaire auprès du public en Inde, au Japon et à Singapour[11].

En Iran[modifier | modifier le code]

Ainsi, le journal Kayhan, basé à Téhéran, a critiqué la série, la décrivant comme une « production anti-iranienne » pour son opposition au programme nucléaire iranien[18].

Les journaux iraniens Hamshahri et Mashregh News ont écrit que « dans l'émission, il est décrit que le Mossad agit non seulement de manière agressive sous l'excuse de la sécurité nationale et envoie des espions en Iran, mais que les objectifs n'ont rien à voir avec le programme nucléaire iranien ».

En France[modifier | modifier le code]

En France, la série reçoit des critiques généralement positives, on peut ainsi lire « Trois raisons de voir "Téhéran" » sur Paris Match[19], le magazine GQ France va jusqu’à titrer « Il faut absolument regarder la série d'espionnage Téhéran (sur Apple TV+) »[20], tandis que Le Monde met la série dans sa liste d'idée de séries à regarder[21].

Allociné parle d'une série « d'espionnage israélienne efficace et haletante »[22], mais également « immersive avec un suspense sans faille et une humanité bienvenue », alors que la série n'a pour le moment été qu'à moitié diffusée, elle reçoit une note moyenne de 4/5 de la part des spectateurs, avec plus de 120 notes[23].

Télérama quant à lui parle d'une série très bien réalisée, avec « un casting de choix international », et « une intrigue tentaculaire », soulignant la complexité des personnages. La série est notée 2T sur 3, soit « On aime beaucoup »[24].

Cependant, l'universitaire américain Lior B. Sternfeld, dans une critique publiée sur Orient XXI, regrette que la série, bien que « fissurant un peu l’image démoniaque » que les Israéliens ont de l'Iran, livre tout de même une image déformée de la réalité iranienne et passe sous silence l’histoire des juifs iraniens. En outre, il relève que la seule juive iranienne montrée dans la série « doit cacher son identité à son entourage, ce qui laisse croire qu’il est impossible d’être juif en Iran[25]. »

En Belgique[modifier | modifier le code]

Le site Sudinfo.be titre son article sur la série en disant, « "Téhéran" le nouveau thriller d’espionnage à ne pas rater »[26].

Au Canada[modifier | modifier le code]

On peut lire une critique de Téhéran dans un article de La Presse.ca, disant notamment que « C’est une série d’espionnage qui carbure à l’adrénaline et aux missions risquées. », que « Téhéran compense son léger manque de raffinement par son efficacité. », cependant, on parle également de « coins géopolitiques arrondis »[27].

Distinction[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Zineke Le 12 août 2020 à 07:47, « Apple TV+ : le thriller d’espionnage Tehran arrive le 25 septembre », sur iPhoneAddict.fr (consulté le )
  2. « Apple TV+ : la série d'espionnage Téhéran lancée le 25 septembre », sur Consomac (consulté le )
  3. (en-US) Nellie Andreeva et Nellie Andreeva, « ‘Tehran’ Spy Drama Renewed For Season 2 By Apple TV+ », sur Deadline, (consulté le )
  4. (en-US) « Apple TV+ renews hit international thriller “Tehran” for season two », sur Apple TV+ Press (consulté le )
  5. « Israël domine aujourd'hui l'espace télévisuel mondial avec 8 nouvelles séries », sur AlianceFR.com (consulté le )
  6. « Program Overview », www.cineflixrights.com (consulté le )
  7. (en-US) « Apple TV+ to premiere highly anticipated espionage thriller “Tehran” globally on Friday, September 25 », sur Apple (consulté le )
  8. a et b (en-US) « Apple TV+ renews hit international thriller “Tehran” for season two », sur Apple TV+ Press (consulté le )
  9. a et b (en-US) « Season two of award-winning global hit thriller series “Tehran” to premiere Friday, May 6, 2022 on Apple TV+ », sur Apple TV+ Press (consulté le )
  10. (en-US) Nellie Andreeva,Denise Petski et Nellie Andreeva, « ‘Tehran’ Co-Creator Moshe Zonder Inks First-Look Deal With Apple », sur Deadline, (consulté le )
  11. a et b (en-US) Naman Ramachandran et Naman Ramachandran, « ATF: Apple TV Plus Series ‘Tehran’ Season 2 in the Works », sur Variety, (consulté le )
  12. Nellie Andreeva, « Glenn Close To Star In Season 2 Of ‘Tehran’ Apple Series », sur Deadline, (consulté le )
  13. (en-US) Etan Vlessing et Etan Vlessing, « Israeli Spy Drama ‘Tehran’ Eyes U.S. Deal as Virus Crisis Triggers TV Pipeline Shortage », sur The Hollywood Reporter, (consulté le )
  14. (en) « Undercover agent: Athens puts on a disguise to play Tehran », sur Athens Insider, (consulté le )
  15. (en) Elsa Keslassy, « Cineflix Acquires Global Rights to Israel-Iran Spy thriller ‘Tehran’ », Variety,‎ (lire en ligne)
  16. (en) Jake Kanter, « Apple To Co-Produce Israel-Iran Spy Thriller ‘Tehran’ », Deadline,‎ (lire en ligne)
  17. (en) « Apple TV+ buys 'Fauda' creator's new Israeli spy thriller 'Tehran' », Haaretz.com,‎ (lire en ligne)
  18. « Israeli TV Thriller ‘Tehran’ Angers Iranian Newspaper », Kayhan Life,‎ (lire en ligne)
  19. Paris Match, « Trois raisons de voir "Téhéran" », sur parismatch.com (consulté le )
  20. « Il faut absolument regarder la série d'espionnage Téhéran (sur Apple TV+) », sur GQ France (consulté le )
  21. « « Le Mensonge », « 18 h 30 », « Téhéran » : nos idées de séries », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. AlloCine, « Téhéran sur Apple TV+ : que vaut la série d'espionnage à la Homeland ? », sur AlloCiné (consulté le )
  23. AlloCine, « Téhéran » (consulté le )
  24. « “Téhéran” sur Apple TV+, série d’espionnage israélienne explosive sur le nucléaire iranien », sur Télérama (consulté le )
  25. Lior B. Sternfeld, « « Téhéran ». La série israélienne occulte l’histoire des juifs iraniens », sur Orient XXI,
  26. « «Téhéran», le nouveau thriller d’espionnage à ne pas rater », sur sudinfo.be avec Ciné-Télé-Revue, (consulté le )
  27. « Deux saisons dans le désordre », sur La Presse, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Itay Stern, « L'espionne qui voulait la paix. La série israélienne 'Tehran pourrait-elle aider à améliorer les relations entre l'Etat juif et l'Iran ? Le scénariste Moshe Zonder, rendu célèbre grâce à Fauda, l'espère. Il l'a confié au quotidien de gauche Ha'Aretz. », Courrier international no 1555, Courrier international S.A., Paris , , p. 52, (ISSN 1154-516X), (article original paru dans Haaretz, Tel-Aviv, le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]