Tégénaire des murs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tegeneria parietina

Tegenaria parietina
Description de cette image, également commentée ci-après
Tegenaria parietina de Fronton (Haute-Garonne)
Classification selon The World Spider Catalog
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Araneae
Sous-ordre Araneomorphae
Famille Agelenidae
Genre Tegenaria

Nom binominal

Tegenaria parietina
(Fourcroy, 1785)

Synonymes

  • Aranea parietina Fourcroy, 1785
  • Aranea phalangiodes Fourcroy, 1785
  • Tegenaria murina Walckenaer, 1805
  • Tegenaria saxatilis C. L. Koch, 1834
  • Trichopus libratus Templeton, 1834
  • Tegenaria guyonii Guérin, 1837
  • Tegenaria intricata C. L. Koch, 1840
  • Tegenaria taprobanica Strand, 1907

Tegenaria parietina, la Tégénaire des murs, est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Agelenidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce se rencontre en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie centrale[1]. Elle a été introduite aux Antilles, en Amérique du Sud et au Sri Lanka.

En France, elle est surtout présente dans le Sud-Ouest.

Habitat[modifier | modifier le code]

Elle se rencontre dans les maisons ou à l'extérieur dans des anfractuosités[2].

Description[modifier | modifier le code]

Tegenaria parietina
Tegenaria parietina
Tegenaria parietina

Les mâles mesurent de 11 à 20 mm et les femelles de 11 à 20 mm[2].

Cette araignée s'identifie très facilement par ses grandes pattes annelées. Elle présente 3 taches de chaque côté de la base du céphalothorax, parfois effacées avec l'âge. Elle est la prédatrice naturelle, avec sa congénère Eratigena atrica, la Tégénaire noire, d'autres araignées comme Eratigena agrestis, la Tégénaire des champs.

Systématique et taxinomie[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste français Antoine-François Fourcroy en 1785, sous le protonyme d'Aranea parietina[3].

Son appartenance au genre Tegenaria a été confirmé par Bolzern, Burckhardt et Hänggi en 2013[4].

La Tégénaire des murs et l'Homme[modifier | modifier le code]

Malgré sa taille et sa vitesse de déplacement, elle ne présente pas de danger pour l'être humain.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Fourcroy, 1785 : Entomologia parisiensis; sive catalogus insectorum quae in Agro parisiensi reperiuntur. Paris, p. 531-537.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b unibe
  3. Fourcroy, 1785 : Entomologia parisiensis; sive catalogus insectorum quae in Agro parisiensi reperiuntur. Paris, p. 531-537.
  4. Bolzern, Burckhardt & Hänggi, 2013 : Phylogeny and taxonomy of European funnel-web spiders of the Tegenaria-Malthonica complex (Araneae: Agelenidae) based upon morphological and molecular data. Zoological Journal of the Linnean Society, 168, 723-848.