Syvach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Syvach
Mer Putride
Image illustrative de l’article Syvach

Pays Ukraine et Russie
Subdivision administrative Crimée
Coordonnées 45° 46′ 31″ nord, 34° 50′ 16″ est
Superficie approximative 2 560 km2
Régions naturelles
voisines
mer d'Azov
Géolocalisation sur la carte : mer Noire
(Voir situation sur carte : mer Noire)
Syvach Mer Putride
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
(Voir situation sur carte : Russie européenne)
Syvach Mer Putride
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
(Voir situation sur carte : Ukraine)
Syvach Mer Putride
Géolocalisation sur la carte : Crimée
(Voir situation sur carte : Crimée)
Syvach Mer Putride

Le Syvach ou mer Putride (en ukrainien : Сиваш, Гниле Море, Syvach, Hnyle More ; en russe : Сиваш, Гнилое Море, Sivach, Gniloïe More ; en tatar de Crimée : Sıvaş, Çürük Deñiz, quelquefois Zabache en français), est un ensemble de marais et de lagunes peu profondes situés au nord-est de la Crimée.

Géographie[modifier | modifier le code]

En rouge, la Crimée, en bleu foncé, la mer putride.

À l'est, le Syvach est séparé de la mer d'Azov par la flèche d'Arabat, et est relié à celle-ci par le détroit de Henitchesk, au niveau de la ville du même nom. À l'ouest, l'isthme de Perekop sépare le Syvach de la mer Noire. Le Syvach sépare ainsi la Crimée du continent et notamment de l'oblast de Kherson.

Le Syvach mesure 200 km de long sur 35 km de large pour une superficie de 2 560 km2. Il a une très faible profondeur — sa profondeur maximale est de 3 mètres, avec une moyenne variant entre 50 centimètres et un mètre — ce qui entraîne un échauffement important de ses eaux en été, provoquant ainsi une odeur particulière qui lui a valu son nom de « mer Putride ». Cet échauffement s'accompagne d'une forte évaporation qui rend ses eaux extrêmement salées. Le fond est recouvert d'une couche de vase épaisse de cinq mètres.

Soldats soviétiques traversant le Syvach en novembre 1943.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la guerre civile russe, le Syvach, glacé, fut traversé par surprise par les troupes makhnovistes (lors de leur 3e alliance avec l'Armée rouge).

Flore[modifier | modifier le code]

Le rivage de Syvach en 2020.

Le Syvach apparaît parfois de couleur rouge, en raison de la présence de la micro-algue Dunaliella salina qui possède des propriétés de résistance au sel[1].

La partie est du Syvach est moins salée, ce qui permet la présence de roseaux et autres végétaux de zones humides[2].

Les grandes îles au centre sont couvertes d'une steppe, comprenant des Stipa, des tulipes, des armoises, des sauges, des agropyrons et des fétuques[2].

Les rivages du Syvach contiennent un grand nombre de plantes halophytes, comme des salicornes, des asters maritimes, des plantains, des limonium ou des atriplex[2].

Extraction du sel[modifier | modifier le code]

Les réserves totales du Syvach comprennent environ 200 millions de tonnes de sel.

Plusieurs usines chimiques se sont construites pour produire de la soude ou des engrais phosphatés.

À l'ouest du Syvach, du côté de l'isthme de Perekop, un barrage isole plusieurs lacs.

Galerie[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Siwaschsee (lire en ligne).
  2. a b et c (en) V. Siokhin, I. Chernichko, V. Kostyushyn, N. Krylov, Yu. Andrushchenko, T. Andrienko, Ya. Didukh, V. Kolomijchuk, L. Parkhisenko, R. Chernichko, T. Kirikova, Sivash: the lagoon between two seas, V. Siokhin, V. Kostyushyn, (ISBN 9058829960, lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]