System of a Down (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
System of a Down

Album de System of a Down
Sortie
Durée 40:41
Genre Metal alternatif, heavy metal, expérimental
Producteur Rick Rubin, System of a Down
Label American

Albums de System of a Down

Singles

  1. Sugar
    Sortie : 27 septembre 1998
  2. Spiders
    Sortie : février 1999

System of a Down est le premier album éponyme du groupe de rock arméno-américain System of a Down, paru le 30 juin 1998 et publié par American Recordings ainsi que par Columbia Records. L'album fut certifié disque d'or par la RIAA le 2 février 2000. Deux années plus tard, après la sortie et le succès de Toxicity, il fut certifié disque de platine. En tant que premier album du groupe, il permit à ce dernier de s'imposer sur la scène rock et metal du moment grâce à des titres comme "Sugar", "War ?", "Mind" ou encore "P.L.U.C.K" qui depuis sont des standards du groupe joués constamment sur scène.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

L'album constitue un ensemble en apparence hétéroclite, car traitant de sujets aussi divers que novateurs. Se mêlent ainsi dans cet album la dénonciation du génocide arménien perpétré par les Ottomans en 1915 (P.L.U.C.K.), l'usage de drogues et leurs conséquences (Sugar), la folie (Mind), la guerre et les Croisades (War?).

Traiter de sujets aussi variés induit également une variété de styles déconcertante, au point de ne pouvoir qualifier la musique du groupe que d'expérimentale. Cependant il est possible de déterminer plusieurs styles se mêlant ici :

  • Heavy metal : les riffs lourds de Daron Malakian et les paroles subversives de "Sugar", "Suite-Pee", "Know" ou encore "Darts" ou "P.L.U.C.K." se définissent comme éléments du heavy metal.
  • Rock progressif : S'illustre à travers "Spiders", rythme lent et paroles teintées de lyrisme (The piercing radiant moon/The storming of poor June/All the life running through her hair). Quelques éléments dans "Suggestions" et "Know".
  • Autres éléments : growls propres au death metal sur "Sugar", "Mind", "P.L.U.C.K."; paroles pouvant être assimilées au art rock.

System of a Down fut acclamé par les critiques musicaux à sa sortie et reçut de très bonnes notes (Drowned In Sound, Ultimate Guitar et Sputnikmusic lui ont attribué la note maximale)

L'album figure dans le livre 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie.

Pochette[modifier | modifier le code]

La main sur la pochette du disque provient d'une affiche faite par John Heartfield pour le Parti communiste d'Allemagne sous le Troisième Reich. Le texte de l'affiche original est : « 5 doigts sont une main ! Avec ces 5, attrapons nos ennemis. ». Le slogan a d'ailleurs inspiré une partie du texte à l'arrière de l'album : « La main a 5 doigts, capables et puissants, en mesure de détruire autant que de créer ». Enfin, il est marqué en caractères gras : « Ouvrez vos yeux, ouvrez vos bouches, fermez vos mains et fermez vos poings. ». Cette phrase sera réutilisée par Serj Tankian dans sa chanson Uneducated Democracy sur son troisième album solo Harakiri.

Performances live[modifier | modifier le code]

L'album demeure une pièce maitresse dans la discographie de System of a Down. Nombreuses sont les prestations live au cours desquelles beaucoup de titres de cet album sont joués, que ce soit de façon régulière ou plus occasionnelle. Parmi les chansons jouées régulièrement, il y a le fameux trio de conclusion War ?, Toxicity et Sugar, cette dernière concluant de manière systématique tous leurs concerts et étant très appréciée des fans. Mind est également souvent jouée, notamment à leur prestation au festival de Rock In Rio en 2011, de même que Suggestions, qui fut notamment jouée pendant tout le Reunion Tour. Toujours pendant cette même tournée, Know fut intégrée à la setlist pour la première étape américaine avant d'être retirée (avant cela, elle fut énormément jouée lors du Mezmerize/Hypnotize Tour). Darts et P.L.U.C.K sont plus rarement jouées, la dernière n'ayant plus été jouée depuis le Wake Up The Souls Tour de 2015. Peephole n'a plus été jouée depuis 2013, au contraire de CUBErt, jouée plusieurs fois pendant la tournée de 2015. Enfin, Suite-Pee marque le début de l'instant "Rock and Roll" selon Malakian, que le groupe exécute après quelques cris et sauts dudit Malakian. Durant le Reunion Tour, Suite-Pee était jouée avant le trio War ?, Toxicity et Sugar.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

No TitreParolesMusique Durée
1. Suite-PeeSerj TankianDaron Malakian 2:32
2. KnowSerj TankianShavo Odadjian, Daron Malakian, Serj Tankian 2:56
3. SugarSerj TankianShavo Odadjian, Daron Malakian 2:33
4. SuggestionsSerj TankianDaron Malakian 2:44
5. SpidersSerj TankianDaron Malakian 3:35
6. DDevilSerj TankianShavo Odadjian, Daron Malakian 1:43
7. SoilSerj TankianDaron Malakian 3:25
8. War?Serj TankianDaron Malakian 2:40
9. MindSerj TankianShavo Odadjian, Daron Malakian, Serj Tankian 6:16
10. PeepholeSerj TankianDaron Malakian 4:04
11. CUBErtSerj Tankian, Daron MalakianDaron Malakian 1:49
12. DartsSerj TankianDaron Malakian 2:42
13. P.L.U.C.K. ((Politically Lying, Unholy, Cowardly Killers))Serj TankianDaron Malakian 3:37
Edition Japonaise
No TitreParolesMusique Durée
14. MarmaladeSerj TankianDaron Malakian 3:02
15. StöragédSerj TankianDaron Malakian 1:19
CD Bonus de la Limited Edition
No TitreParolesMusique Durée
1. Sugar (Live)Serj TankianShavo Odadjian, Daron Malakian 2:27
2. War? (Live)Serj TankianDaron Malakian 2:48
3. Suite-Pee (Live)Serj TankianDaron Malakian 2:58
4. Know (Live)Serj TankianShavo Odadjian, Daron Malakian, Serj Tankian 3:04

Les chansons Honey et Temper, qui sont dans le CD Demo Tape 2 furent enregistrées pour figurer dans l'album mais n'y figurent finalement pas. Les versions réenregistrées refirent surface plus tard.

Personnel[modifier | modifier le code]

System of a Down[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

  • Production : Rick Rubin & System of a Down
  • Mixage : D. Sardy
  • Ingénierie : Sylvia Massy
  • Ingénieur/Assistant ingénieur : Greg Fidelman
  • Enregistrement additionnel : D. Sardy
  • Assistants ingénieurs : Sam Storey, Nick Raskulinecz
  • Assistants ingénieurs mixdown : James Saez, Greg Gordon, Andy Haller, Bryan Davis
  • Piano additionnel : Rick Rubin
  • Photographie : Anthony Artiaga
  • Couverture : John Heartfield
  • Direction artistique : Frank Harkins & System of a Down
  • A&R : Dino Paredes, Sam Wick
  • Management : Velvet Hammer Management, David "Beno" Benveniste
  • Enregistré aux studios Sound City, Van Nuys, CA
  • Chant et enregistrements additionnels à l'Akademie Mathematique of Philosophical Sound Research, Hollywood, CA
  • Mixé aux Record Plant Studios, Hollywood, CA & Hollywood Sound, CA
  • Masterisé par Vlado Meller aux Sony Studios, New York, NY

Notes de bas de page & traductions[modifier | modifier le code]

Dans le livret de l'album, en plus des paroles des treize chansons, plusieurs notes de bas de page apparaissent avant certaines des paroles. Il y en a 7 :

  • Spiders : "Your thoughts, and dreams are no longer sacred, as they are exposed to a weapon known as remote viewing and monitoring." / "Tes pensées et tes rêves ne sont pas sacrés, car ils sont exposés à une arme connue comme la vision à distance et la surveillance."
  • DDevil : "For those that control the central nervous system, control society, and the world." / "Pour ceux qui contrôlent le système nerveux central, contrôlent la société et le monde."
  • War ? : "We first fought the heathens in the name of religion, then Communism, and now in the name of drugs and terrorism. Our excuses for global domination always change." / "Nous avons d'abord combattu les païens au nom de la religion, puis du communisme, et maintenant au nom des drogues et du terrorisme. Nos excuses pour la domination globale changent souvent."
  • Mind : "Mind control technology has been used by the CIA since the 1950s as part of their non-lethal, covert weapons program." / "La technologie de contrôle de l'esprit est utilisée par la CIA depuis les années 1950 comme partie de leur programme d'armes secrètes non-violentes."
  • Peephole : "The February 18 edition of Britain's NEW SCIENTIST Magazine reports that the Geneva-based World Health Organization suppressed, under political pressure, a report which confirmed that marijuana is safer than either alcohol or tobacco." / "L'édition du 18 février du magazine anglais NEW SCIENTIST a rapporté que la World Health Organisation, basée à Genève, sous pression politique, a supprimé un rapport confirmant que la marijuana était plus saine que l'alcool ou le tabac."
  • Darts : "Why do old societies hold the pantheon of 12 gods to be true, while modern societies generally have one God ?" / "Pourquoi est-ce que les vieilles sociétés ont un panthéon de 12 dieux pour être vraies, alors que les sociétés modernes ont généralement un Dieu ?"
  • P.L.U.C.K : "System of a Down would like to dedicate this song to the memory of the 1.5 million victims of the Armenian Genocide, perpetrated by the Turkish

Government in 1915." / "System of a Down voudrait dédier cette chanson à la mémoire du 1,5 million de victimes du génocide arménien, perpétré par le gouvernement turc en 1915."

Message du livret[modifier | modifier le code]

Dans le livret, en dessous des photos des membres du groupe, un long texte est écrit. Voici ce qu'il dit : "Annoncez vos hymnes sur le plafond. Nous dansons, annexés par le pouvoir. Les cravates décontractées embrassant, la faim affamée est plus loin, les images règnent à travers les médias, Orwellianisme commercial, produisant des icebergs dévoilés, courant dans des câbles électriques transparents, courbant des ensembles de cordes, témoignant par des tentures venant de mâts d'âmes vengées par le Dr. Clock. Peinture fraîche, figures nues & fondues mélangeant la révolution contre la condamnation de la T.V, dans les mains d'hommes brutaux et de leur business militaire mondial. Laissez-nous inspirer la révolte, vers le bas et avec le système !" ("Announce your anthems on the ceiling. We dance, annexed by power. Casual neckties embrace, the hungry hunger further, images rule through the media, commercial Orwellianism, producing unveiled icebergs, running transparent electrical cables, curving string ensembles, witnessed by hangings from flagpoles of souls avenged by Dr. Clock. Fresh paint, naked melting figures mixing the revolution against T.V. sentencing, at the hands of brutal men and their military business world. Let us instigate the revolt, down with the system!"). Ce message peut être lu dans certains des livrets de l'album Toxicity.

Album[modifier | modifier le code]

Année Chart Position
1999 The Billboard 200 No. 124
1999 Top Heatseekers No. 1

Singles[modifier | modifier le code]

Année Single Chart Position
1999 Sugar Mainstream Rock Tracks No. 28
1999 Sugar Modern Rock Tracks No. 31
2000 Spiders Mainstream Rock Tracks No. 25
2000 Spiders Modern Rock Tracks No. 38

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

  • La première chanson de System of a Down jouée à la radio est Sugar, présente sur l’album éponyme du groupe. John raconte que la première fois qu’il l’a entendu, il était en voiture quelque part au nord d’Hollywood et se rendait à un dîner avec le reste du groupe. Lorsqu’il l'a entendu il a d’abord regardé si le CD n’était pas dans l’autoradio avant de comprendre que le titre passait sur les ondes. Il s’est arrêté sur le bord de la route pour finir d’écouter le morceau et n’en croyait pas ses oreilles[1].

Références[modifier | modifier le code]

Cet article est partiellement/totalement inspiré de l'article Wikipédia en anglais intitulé "System of a Down (album)"