Système de coordonnées géographiques suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le système de coordonnées géographiques suisse désigne le système de coordonnées géographiques utilisé au Liechtenstein et en Suisse. Au cours du temps, il en a existé deux différents.

MN03[modifier | modifier le code]

Ce système, introduit en 1903, utilise la projection cartographique Swiss grid[1].

Le système géodésique CH 1903 utilise comme point fondamental le vieil observatoire de Berne (46 ° 57'3.9 "N 7 ° 26'19.1" E dans le système géodésique WGS84), position actuelle de l'Institut des Sciences exactes de Berne. Afin d'éviter des erreurs lors de la transmission des coordonnées, les coordonnées de l'observatoire de Berne ont été positionnées au point : 600'000 mE / 200'000 m N. Ainsi, l'origine du système géodésique CH 1903, le point 0/0 se trouve à Saint-Émilion près de Bordeaux en France. Bien que les coordonnées Est soient notées y et les coordonnées Nord soient notées x, les coordonnées EST sont le premier axe de ce système cartésien, dans lequel les coordonnées sont donc notées (y, x). À titre d'exemple, les coordonnées de l'observatoire de Berne sont (600'000, 200'000). En voici deux conséquences :

  • toutes les coordonnées suisses sont dans le premier quadrant de ce système cartésien ;
  • toute la Suisse se trouve en-dessous de la ligne y=x, ainsi les valeurs Est sont toujours supérieures aux valeurs Nord (pour un lieu du pays).

MN95[modifier | modifier le code]

À cause de différences de plusieurs mètres entre Genève et la Basse-Engadine du système MN03, il a fallu mettre en place un nouveau système, utilisant les données des satellites (GPS par exemple), étant forcément plus précis que l'ancien système.

Pour ce faire, il a d’abord fallu mettre en place des coordonnées précises pour les points fixes de mensuration. Afin de pouvoir distinguer les nouvelles coordonnées des anciennes, un septième chiffre précède désormais les précédentes  coordonnées à six chiffres : dans la direction Nord-Sud, il s’agit d’un 1, dans la direction Ouest-Est, d’un 2. De plus, les axes de coordonnées sont désormais désignés à l’aide d’un E (Est-Ouest) et d’un N (Nord-Sud). Dans les cartes nationales, seule l’ inscription  des coordonnées dans  la marge de la carte change. Pour les spécialistes de la mensuration et de la construction ainsi que pour toutes les personnes ayant  de hautes exigences en termes de précision des géodonnées, les modifications sont en revanche plus significatives.

  • Le cadre de référence MN03 ne répond plus aux exigences actuelles
  •  Les nouvelles coordonnées se fondent sur le cadre de référence MN95 (mensuration nationale de 1995).
  •  Le point fondamental, situé à Berne, reste inchangé. Les coordonnées qui lui sont attribuées sont en revanche modifiées comme suit: E = 2'600'000 m (Est) et N = 1'200'000 m (Nord) 
  •  La nouvelle mensuration nationale est sans influence sur le contenu des cartes nationales; toutefois, les nouvelles valeurs des coordonnées sont désormais indiquées sur le bord des cartes.  
  •  L’introduction du nouveau cadre de référence s’effectue canton par canton et doit être achevée en 2016[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Swiss Grid sur admin.ch
  2. « De nouvelles coordonnées pour la Suisse », sur www.swisstopo.admin.ch (consulté le 13 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]